Menu

Politique Publié

Maroc : Un wali aurait été suspendu à cause d’une affaire touchant un MRE

Lors de l’été 2014, les ministères de l’Intérieur et des Finances avaient lancé sur ordre du roi une enquête sur un scandale immobilier. Celui-ci touchait des MRE à Al Hoceima et impliquait la CDG et sa filiale la CGI (Compagnie générale immobilière. Aujourd’hui, une enquête ouverte encore une fois sur instructions de Mohammed VI, se serait conclue sur l’implication du wali de la région Taza-Al Hoceima-Taounate dans la spoliation du bien d’un MRE. Détails.

Temps de lecture: 2'
DR

Le wali de la région Taza-Al Hoceima-Taounate aurait été suspendu de ses fonctions. Et tout porte à croire que cette décision, pas encore officielle, serait directement due à un MRE. Tout aurait commencé par l’autorisation spéciale accordée l’année dernière par le roi Mohammed VI à un membre de la diaspora pour réaliser un club de sports nautique sur la plage de Sfiha, près d’Al Hoceima.

 Les événements auraient par la suite pris une autre tournure. Le wali de la région Jelloul Samsam, nommé le 20 janvier 2014, n’aurait pas suivi les instructions royales en accordant à une autre personne le droit de réaliser le même projet sur le même lieu.

Le MRE se plaint directement au roi

Cette affaire a éclaté il y a presque deux semaines. Dès le premier jour de l'arrivée du roi à Al Hoceima pour ses vacances, le MRE victime de la spoliation à tout fait pour informer le souverain de son cas. Il a fait le pied de grue devant la résidence royale pour remettre directement sa plainte au souverain. Aussitôt fait, des ordres ont été donnés pour identifier les «coupables». Dans un premier temps l’onde de choc de la colère royale a emporté le directeur par intérim du Centre régional d’investissement (CRI), placé sous la tutelle du wali, et le directeur régional du ministère des Transports et de l’Equipement. Il faut en effet savoir qu’au Maroc tout ce qui concerne le Domaine maritime (les littoraux atlantique et méditerranéen) est du ressort exclusif de ce département depuis 1914.

L’enquête ne serait pas arrêtée là. Une équipe de la Brigade nationale de police judiciaire (BNPJ) s’est déplacée à Al Hoceima pour auditionner les prévenus, indique un média local. Elle a auditionné tous les intervenants dans ce nouveau dossier de spoliation du bien d’un MRE. Elle aurait ensuite conclu à l’implication directe de Jelloul Samsam. Le lundi 31 août, le couperet serait tombé et le wali aurait été suspendu.

L’intervention royale aurait ainsi permis de corriger l’erreur de certains responsables à Al Hoceima. Un dénouement heureux pour ce MRE qui a eu la chance de rencontrer personnellement le roi pour dénoncer son affaire. Mais qu’en est-il des autres MRE, victimes de spoliations de leurs biens et d’abus, qui n’ont eu pas l’opportunité d’être en contact direct de Mohammed VI ?

L'affaire touchant un RME
Auteur : Emmer
Date : le 06 octobre 2015 à 09h41
Les RME gagnent leur vie à l'étranger au prix de multiples humiliations (racisme, islamophobie.....). Et au lieu de coûter à leurs pays d'origines en matière d'éducation, de santé; ils y contribuent économiquement (transferts des devises) et socialement (solidarités familiales). En guise de reconnaissance, ils sont victimes de spoliations, voire un déni de justice. Dans un discours récent, sa Majesté Mohamed VI a mis en garde ce genre de dérives. Mais comme il ne peut être partout, il serait peut-être plus efficace de déléguer auprès de chaque Wilaya un représentant spéciale ne serait ce que durant seulement la période estivale pour recueillir les doléances de nos chères contributeurs à l'économie du pays.
Qui est petit?
Auteur : netstat
Date : le 02 septembre 2015 à 11h09
Personne n'a parlé de corruption sauf toi, alors on voit comme tu participe à ce système; Aussi va faire un tour à la conservation foncière de Taroudant ou devant le tribunal et tu vas voir combien de gens sont lésés car ils ne peuvent atteindre ton Roi sauf comme tu le dis à coup de corruption.

Au fait tu dis vouloir combattre ces fléaux, alors explique nous comment tu compte le faire? J'attends ta réponse.
reponse à hamza et netstat
Auteur : aziz-roudani
Date : le 02 septembre 2015 à 10h23
Tous les deux , vous êtes à coté de la plaque , vous êtes "petits" : vous savez très bien que la corruption a de très nombreux adeptes ; mêmes certains tribunaux , avocats etc "travaillent pour les plus offrants.." combien de fois S M Le Roi à mis en marche des projets et tout de suite des salauds mettent les projets à profit ..... Je félicite S M Mohammed 6 pour ses interventions : çà va mettre beaucoup d'ordre dans le pays ; nous devons tous combattre ces fléaux .... et dénoncer les malversations ; c'est dans l’intérêt de tous ....
Pyramidal
Auteur : Hamza
Date : le 01 septembre 2015 à 21h19
C'est un système d'autorité pyramidal: un seul chef au dessus. Le seul recours efficace est donc de contacter l'individu qui est à la tête du système.

Il n'y a pas d'indépendance du système judiciaire au Maroc, pour la simple raison que la plupart de hauts cadres sont nommés par la sommet de la pyramide.
Aberrant!
Auteur : netstat
Date : le 01 septembre 2015 à 18h08
Donc pour régler les problèmes au Maroc il faut soit être ami du roi soit pouvoir s'adresser à lui directement; Mais quel aberrance, on se croirait dans un petit village du 10ème siècle où le chef de la tribu est omniprésent pour régler les problèmes alors que nous sommes en 2015 et comptant plus de 33 millions d'habitants.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com