Menu

Article

Youssef Haji retrace la vie d’un ouvrier marocain de Renault-Billancourt pas comme les autres

Après son dernier livre "Cariane Hay Mohammadi – Mémoire et dignité" publié en 2011, l'écrivain Youssef Haji revient avec un nouvel ouvrage retraçant la vie d'un immigré maghrébin en plein boom du secteur automobile. Malgré les difficiles conditions de travail, l'homme réussit à faire la promotion dans l'Hexagone des artistes magrébins. Présentation!

Publié
Youssef Haji
Couverture du livre IDBIHI

L’écrivain Youssef Haji publie aux éditions «Editeur de Talents», son livre intitulé «IDBIHI, 1968-1987, parcours d’un Marocain de Renault-Billancourt à l’Olympia».

Ce natif de Tanger, militant associatif de l’immigration, décrit dans cet ouvrage de 128 pages illustrées de photos, d’archives et de documents exclusif, la vie d’un immigré Marocain dans les usines de Renault à Billancourt. Nous sommes en plein boom du secteur automobile en France qui fait appel à la main d’œuvre immigrée constituée en grande majorité de Maghrébins. Travailleur social de formation, Youssef Haji prête sa plume à son ami Mostafa pour s’insurger contre le racisme, l’exploitation et les humiliations qui ne trouvent comme contre-maux que la solidarité de la classe ouvrière.

Devant les rapports complexes entre la direction de l’entreprise et les ouvriers, Mostafa est chargé de nouer le contact avec des artistes Marocains, Algériens et Tunisiens. L’homme se retrouver très vite «promu» imprésario. Il mène alors presqu’une «double vie» contrastée : le matin Mostafa, en blouse verte chez Renault ; le soir l’homme, en smoking rencontre des stars du moment. C’est grâce à lui que le groupe emblématique Nass El Ghiwane s’est produit à Paris. Par son entremise que Najat Atabou a foulé les planches de l’Olympia. Et grâce à lui, des artistes comme Abdelhadi Belkhayat, Abdelwahab Doukkali ont pu rencontrer le public maghrébin en France.

Ce livre introspection permet à Youssef Haji, investi dans des «collectes de paroles de femmes, d’hommes et d’enfants en situation de fragilité en France, en Palestine et au Maroc», de raconter de l’intérieur cette période complexe tant au Maroc qu’en France.

Par ailleurs, l’écrivain est à l’initiative de la création de plusieurs espaces de citoyenneté pour jeunes comme Espace Jeunesse à Arcueil au Sud de Paris, Darna à Tanger et Naplouse, Tahounat Sitti à Gaza. C’est peut être dans la défense des causes populaires que l’écrivain trouve son inspiration.

youssef haji
Auteur : tangéroisedu béarn
Date : le 20 août 2015 à 16h18
il est très important de coucher sur papier ces moments intenses de l'immigration maghrébine en France.Peu à peu les témoins de cette époque disparaissent et leurs empreintes s'effacent.
Le sujet de l'ouvrage semble très intéressant en ce sens qu'il offre à voir deux vies en une.Le monde de l' usine et du travail à la chaîne, et le monde artistique et du divertissement.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com