Menu

Article

3000 jihadistes retournés au Maroc potentiellement dangereux pour l’Espagne et l’Europe?

C’est une information visiblement confidentielle qu’a révélée la presse espagnole ce mercredi. 3 000 jihadistes marocains seraient retournés au royaume avec l’intention de commettre des attaques terroristes sur le territoire national, en Espagne et ailleurs en Europe. Les services secrets auraient alerté Madrid.

Publié
DR
Temps de lecture: 2'

Les services secrets marocains auraient alertés le gouvernement Espagnol du retour au Maroc de 3 000 jihadistes ayant potentiellement l’intention de commettre des attentats sur le territoire national, en Espagne et en Europe, révèle El Confidential Digital citant des sources policières ayant eu accès au rapport confidentiel. Et les jihadistes les plus suspectés sont actuellement localisés dans le nord du pays, précisément Nador, Tanger et Tétouan.

Inquiétude

Cette alerte susciterait beaucoup d’ «inquiétude» du côté de Madrid, en raison notamment de l’état des frontières du Maroc avec Ceuta et Melilla. En effet, le même rapport confidentiel ferait état de «graves» failles de sécurités qui empêchent un contrôle efficace des usagers qui sont pourtant près de 15 000 par jour à franchir les frontières. La même source regrette que le système d’identification automatique utilisé jusqu’en 2009 ait été désinstallé par d’anciens responsables.

Avec ce système en fait, les usagers qui sont généralement des commerçants réguliers au niveau des frontières, disposaient d’une carte comportant une photo, des données personnelles et une puce avec empreintes digitales. Chaque transporteur se faisait identifier automatiquement, ce qui rendait aisé le suivi de leurs déplacements, ainsi que l’identification des autres voyageurs.

La presse n’évoque pas l’existence de recommandations faites dans le rapport confidentiel pour remédier à cette situation inconfortable pour Madrid, mais il va de soi que les autorités ibères pourraient encore durcir leurs mesures de sécurité. D’autant plus que craignant une infiltration des jihadistes pendant l’opération transit, ils sont en train de mettre en place tout un arsenal sécuritaire. Au Maroc, les forces de sécurité ne relâchent pas leurs efforts. Ce mercredi, le Bureau central des investigations judiciaires a révélé le profil des neuf personnes récemment arrêtées à travers le pays pour leurs «tendances» jihadistes. Une enquête est actuellement en cours et devrait être suivie par leur comparution devant la justice.

cynique lache
Auteur : azrock
Date : le 09 juillet 2015 à 14h17
soit un homme et va au fond de tes pensées, au lieu d'inventer un pseudo chaque minute juste pour descendre ton pantalon.

Le maroc et tout les marocains du monde feront face a ses animaux mangeur d’excrément, toi y compris!!!
les malades
Auteur : nordinsam
Date : le 09 juillet 2015 à 12h36
3000?? putain c'est une armée.ils vont essayer de nous casser la tete au maroc et non pas en europe.
il faut bien les surveiller ces salauds si non jettey les dans la mére ce n'est pas loin.
Il y a une incohérence dans l'objet de l’article
Auteur : khalidovic2012
Date : le 08 juillet 2015 à 23h55
Ces 3000 djihadistes de retour en Maroc (en liberté ?), ne sont-ils pas une menace pour le Maroc lui-même ?

le premier à devoir être inquiet est le Maroc, non ?
Rien compris !!
Auteur : Slimanof
Date : le 08 juillet 2015 à 21h16
Tous les djihadistes qui retournent au royaume sont systématiquement mis en prison même ceux qui regrettent d’avoir tenté l'aventure.
Et pourquoi ces 3000 djihadistes ne tentent rien au Maroc qui pourtant leur mène la vie dure même en Syrie avec l’aviation marocaine.
C'est dans les mosquées d'Espagne et dans celles des enclaves occupées de Sebta et Mellilia que les djihadistes recrutent et constituent un danger pour l'Espagne..
???
Auteur : EL MOROCCO
Date : le 08 juillet 2015 à 20h35
Titre racoleur, ils sont parqués où ces 3000 "repentis"que vous dites "retounés" ,si c'est pour foutre la pétoche aux espagnoles ,c'est bien réussi
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com