Menu

Culture Publié

Maroc : La nouvelle scène musicale soutient Karim Tazi suite à l'incident à l'Uzine

La nouvelle scène artistique marocaine apporte son soutien à la fondation culturelle Touria et Abdelaziz Tazi après l’annulation, la semaine dernière, du concert d’El 7aqed à l’Uzine. L’association EAC-L’Boulvart, Hoba Hoba spirit ou encore Mobydick ont mis les points sur les «i» quant à l’apport de cet espace dans le développement des artistes marocains.

Temps de lecture: 2'
DR

L’Uzine est un espace qui facilite le développement de jeunes talents confrontés souvent au manque de lieu de travail à Casablanca. C’est en substance le message adressé par l’association EAC-L’Boulvart, Hoba Hoba spirit et Mobydick afin de soutenir Karim Tazi suite à l'annulation, le 19 juin dernier, du concert du rappeur El 7aqed. Pour rappel, la fondation Tazi a dédié cet espace aux artistes et musiciens qui y tiennent plusieurs manifestations. 

Dans une vidéo postée suite à cet incident, les organisateurs avaient pesté contre les raisons avancées par les autorités casablancaises pour annuler le concert. Selon ces eux, l’Uzine répond bien aux normes de sécurité et avait même accueilli, avant le concert avorté d'El 7aqed, d’autres événements sans que cela nécessite une autorisation ou une mise en cause de la sécurité. Les raisons semblent donc se trouver ailleurs, à en croire la fondation.

«Ils ont permis à notre musique d’exister»

Chez les artistes, cette affaire semble en tout cas difficile à digérer d’autant plus que la fondation a dédié cet espace à la promotion de l’art et de la musique. Jeudi, l’association EAC-L’Boulvart a apporté son soutien à Karim Tazi. Dans un message de solidarité, elle rappelle que des «blocages administratifs et contraintes économiques» ont par le passé empêché l’Uzine d’accueillir des événements. K. Tazi «a également et activement aidé des dizaines de groupes de musique casablancais en mettant à leur disposition ce qui fait principalement défaut à la ville : des espaces de travail, des lieux de répétition», reconnaît-t-il.

«Nous sommes musiciens et nous avons bénéficié pendant des années du soutien, formel ou informel, de la famille Tazi. Ce soutien a été constant et déterminant dans le développement de notre carrière», ajoute également Hoba Hoba Spirit dans un autre message. En nous offrant des locaux de répétition dès le début des années 2000, ils ont tout simplement permis à notre musique d’exister».

Pour sa part, Mobydick a posté une vidéo sur l’annulation du concert ainsi que le message de soutien à Tazi tout comme Darga.

Pour rappel, le centre culturel l'Uzine propose gratuitement des ateliers, stages, masterclass en danse, théâtre, musique, street art, cinéma d'animation...Il met également à disposition des artistes et des groupes de musique des studios de répétition. Mercredi, la fondation a posté une vidéo pour démontrer que les lieux répondaient aux normes de sécurité.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com