Menu

Politique Publié

Terrorisme : Craintes d’attaques de Daesh au Maghreb durant le Ramadan

De possibles opérations de Daesh suscitent de vives craintes au Maghreb et dans une moindre mesure en Europe. Des inquiétudes exprimées, d'ailleurs la semaine dernière, par le chef de l’Africom. 

Temps de lecture: 2'
DR

Les groupes djihadistes n’hésitent habituellement pas à passer à l’offensive durant le Ramadan. L’ «Etat islamique» ne déroge pas à cette règle. Il est même passé maitre en la matière. Voilà deux ans que l’organisation a fait de ce mois une période propice pour lancer des attaques d’envergure.

Lors du Ramadan 2014, fort de ses victoires sur une armée irakienne en débandade à Moussoul et Samarra, l’Etat islamique en Irak et au Levant change de nom et s’auto-baptise l’ «Etat islamique» et annonce l’instauration du «khilafat» dans les zones sous son contrôle en Irak et en Syrie. Une année auparavant, l’ancien EIIL avait marqué le mois sacré par une opération contre la sinistrement célèbre prison d’Abou Ghraïb, permettant la fuite de 500 détenus.

Maroc, Algérie et Tunisie dans le viseur

Les pays du Maghreb, et dans une moindre mesure ceux de l’Union européenne, sont désormais dans le viseur des combattants d’Aboubaker Al Baghdadi. En revanche en Libye, l’organisation est déjà présente, aidée en cela par les divisions criantes entre les parlements de Tripoli et celui de Tobrouk. Ce qui a permis aux extrémistes de s’emparer, fin mai, de Syrte, la ville natale de Kadhafi, et surtout d’un conséquent stock d’armes dans la base aérienne d’Al Qardabiya.

Et ils ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin. Les voilà qui mettant le cap sur la Tunisie voisine. Un petit pays dépourvu d’une forte armée pour assurer la sécurité de ses frontières. Mardi 16 juin, EI revendiquait la fusillade qui a couté la vie à trois gendarmes en poste dans la région de Sidi Bouzid, frontalière avec l’Algérie. Des attentats qui devraient se poursuivre. Et pour cause, les nouvelles en provenance de la Libye font état de l’arrivée massive de nouveaux combattants dans les rangs de Daesh, originaires de l’Afrique du nord, des pays du Golfe et de l’Europe. Visiblement l’appel lancé, en janvier dernier, par Al Baghdadi à ses partisans de prendre la destination de la Libye a eu son effet.

Ce contexte d’insécurité et la période du Ramadan font craindre des actions de l’EI au Maghreb. La semaine dernière le chef de l’Africom a mis en garde la Tunisie, l’Algérie et le Maroc contre des actes terroriste de l’ «Etat islamique» dans les trois pays. Et même le voisin du sud n’est plus à l’abri. Mercredi un tribunal de Nouakchott a condamné trois jeunes mauritaniens à des peines de prison ferme allant de 10 à 7 ans pour allégeance à Daesh.

Daesh ?
Auteur : zazi20
Date : le 22 juin 2015 à 15h18
N' importe qui peut se cacher derrière Daesh , vigilance oblige ! de nos jours faut se méfier
Dernière modification le 22/06/2015 15:22
.
Auteur : ComprendreLempire
Date : le 20 juin 2015 à 10h56
Ils obéissent d'une manière consciente ou inconsciente à une seul et même domination, celle de l'état israélien.

Ils préparent l'arrivé de l'Antéchrist et veulent soumettre plus pour dirigé plus et pour s'enrichir plus c'est l'intérêt.

Ceci s'arrêtera quand le Christ descendra vers Damas pour combattre l'armée du Mal et la paix reviendra avec ce qui en suit, c'est à dire la chute du pouvoir économique et les richesses surgiront à un point que la charité sera inutile.
Criminels
Auteur : Hamza
Date : le 19 juin 2015 à 21h06
Ces groupes criminels auto-proclamés Etat Islamique ciblent prioritairement les pays musulmans et tuent principalement des musulmans.

Comment les leaders de ces groupements salafistes criminels peuvent ils se réclamer de l'islam alors qu'ils mettent le monde musulman à feu et à sang?
A qui obéissent ils réellement, quels sont leurs objectifs réels?
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com