Menu

Société Publié

Global Peace Index: Le coût de la violence a fortement augmenté au Maroc

Le Maroc est le deuxième pays le plus pacifique du Magrheb après la Tunisie, selon le classement Global Peace Index 2015. A l’échelle mondiale, le royaume reste toutefois 86ème sur les 162 Etats étudiés. Le coût de la violence a nettement augmenté passant de 8,4 milliards $  en 2014 à plus de 12 milliards $ cette année.

Temps de lecture: 2'
DR

Si le Maroc peut se réjouir d’être le 2ème pays le plus pacifique du Maghreb, les résultats du rapport Global Peace Index 2015 publiés mercredi - et qui reviennent sur l’état de la paix et de la violence dans 162 pays -, montrent que le royaume reste mal classé au niveau mondial. En effet,  il occupe la 86ème position (contre la 62ème en 2014 et 57ème en 2013), selon le document qui scrute les pays en se basant notamment sur l’état de la violence, les conflits armés, la terreur politique, la militarisation ou encore leur participation dans les missions de maintien de la paix.

Selon le rapport, l'Islande est le pays le plus pacifique au monde, tandis que la Syrie s'impose comme le moins pacifique. De façon globale, les pays de l’OCDE sont plus pacifiques. Ils ont atteint des niveaux de paix historiques, favorisés par la baisse du taux d'homicides, des dépenses et des engagements militaires, explique le GPI 2015.

Par contre, la région MENA connaît aujourd’hui son plus bas climat de paix depuis 2008, rejoignant ainsi les fonds du classement du GPI pour la première fois. En cause, les nombreux conflits (Libye, Syrie, Yémen...). Dans cette région, le Maroc arrive en 7ème position derrière le Qatar (33ème), le Koweït (33ème), les Émirats Arabes Unis (49ème), la Jordanie (71ème), Oman (74ème) mais également la Tunisie, malgré les séquelles du Printemps arabe et, plus récemment, les attentats meurtriers au musée Bardo.

La violence coûte 12 milliards de dollars au Maroc

Le rapport révèle également que le coût de la violence a nettement augmenté au Maroc comparé à 2014. En effet, il est évalué à 12,5 milliards de dollars (soit 5% de PIB) contre 8,4 milliards de dollars seulement une année auparavant. Par personne, la violence coûte 380 dollars par an. En Algérie, ce coût est estimé à 45,6 milliards de dollars, 15 milliards $ en Libye, 4,4 milliards $ en Tunisie et 1,2 milliard $ en Mauritanie.

Les bons et les mauvais points

En détail, le GPI 2015 montre que la perception de la criminalité, l’accès aux armes légères, les importations d'armes conventionnelles, l’impact du terrorisme ou encore les homicides se situent à un niveau faible au Maroc, allant d’1,5/5 à 2/5. Même constat en ce qui concerne les exportations d’armes, la détention d’armes nucléaires lourdes, les décès dus aux conflits externes, ou encore les personnes déplacées (score d’1 à 1,5/5).

En revanche, le royaume reste un pays qui a des relations très moyennes avec ses voisins, l’Algérie en tête. En outre, en matière de financement des missions de maintien de la paix de l'ONU (calculs des arriérés sur 3 ans), il doit également faire des efforts (note de 3,4/5). Autres mauvais points attribués par le GPI au Maroc : intensité du conflit interne, les manifestations et les crimes violents, l’instabilité et la terreur politique (3/5 sur ces indicateurs).

De façon générale, Le climat de violence a affecté l'économie mondiale à hauteur de 14,3 billions $, soit 13,4 % du PIB mondial de 2014 et l'équivalent des économies confondues du Brésil, du Canada, de la France, de l'Allemagne, de l'Espagne et du Royaume-Uni.  

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com