Menu

Culture Publié

Festival de Cannes : Un film sur une immigrée marocaine à la Quinzaine des réalisateurs

L’adaptation cinématographique du livre autobiographique de Fatima Elayoubi «Prière à la lune» s’invite à la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes. Le film de Philipe Faucon (né en 1958 à Oujda) raconte l’histoire d’une immigrée marocaine découvrant à 30 ans la France, alors qu’elle ne parle par la langue du pays.

Temps de lecture: 2'
DR

Après Nabil Ayouch pour «Much Loved», «Fatima», un film racontant le vécu d’une immigrée marocaine en France s’invite à la Quinzaine des réalisateurs du festival de Cannes. Son réalisateur, le franco-marocain Philippe Faucon (qui s'est inspiré du livre autobiographique de Fatima ElYacoubi, "Prière à la lune") revient sur le parcours d’une femme courageuse qui a affronté sa vie d’immigrée dans un pays où elle ne maîtrise ni la langue, ni les «usages». 

Séparée de son mari, Fatima vit avec ses deux filles : Souad, 15 ans, une ado révoltée et turbulente, et Nesrine, de trois ans son aînée, qui s'est lancée dans des études de médecine. Les deux font la fierté de leur mère, mais aussi représentent une source d’inquiétude pour elle. Fatima n’hésite jamais à se mettre en quatre pour subvenir à leurs besoins. Cette femme de ménage sera victime d’un accident d’escalier. Conséquence : un arrêt de travail.

Dès lors, elle prend la plume. Celle qui ne maîtrise pas le français écrit alors son histoire dans sa langue maternelle, l’arabe. Le film revient sur des années difficiles, des problèmes d’intégration nourris par la barrière de la langue. Le long métrage (1H19mn) raconte aussi le combat d’une mère pour payer les études chères de ses filles. Pour dialoguer avec les deux, elle a beaucoup de mal à cause de son français. Ce qui crée beaucoup d'incompréhension entre la mère et ses enfants. 

Fatima, femme voilée, travaille la nuit sous le froid. Elle consacre une partie de son temps de repos pour apprendre le français, faire le ménage chez elle, cuisiner pour ses deux filles. Faucon veut surtout montrer le chemin difficile qui mène vers l'intégration des trois, les problèmes avec leur entourage, la liberté des ados ainsi que le regard des voisins. 

L'actrice principale, Soria Zéroual, est également femme de ménage, qui consacre tout pour ses enfants. Selon le réalisateur, elle a investi une bonne partie de ce qu'elle gagne dans leurs études. 

"Fatima" de Philippe Faucon, Extraits

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com