Menu

Politique Publié

Laâyoune s'embrase alors que les négociations Maroc-Polisario s'ouvrent à New York

C’est au moment où tous les regards sont rivés sur la région que le Maroc fait parler de lui en usant de la force pour disperser les contestataires de Laâyoune. L’heure semble mal choisie, d’autant plus que cette intervention coïncide avec le début des pourparlers sur le Sahara à  New York.

Temps de lecture: 2'
Attroupements à Lâayoune Photo: www.4non.net

Trois membres des forces de l’ordre marocaines tués et plus de 70 blessés, selon l'AFP. C’est le bilan provisoire de l’assaut donné à l’aube (7h GMT) de ce lundi, par les forces sécuritaires marocaines au campement dressé dans les environs de Laâyoune depuis le 19 octobre dernier.  Officiellement, il s’agissait de contestataires qui protestaient contre «la détérioration» de leurs conditions de vie et réclamaient des «emplois et des logements.

Selon les autorités locales, citées par Jeune Afrique, cette intervention a reçu le feu vert du parquet afin de «disperser une bande qui refusait à ce que les gens quittent le camp après avoir bénéficié des aides de l'État». Occasion pour le Polisario de parler d’acte «délibéré du Maroc», qui vise à saboter les négociations dont la reprise était programmée ce lundi à New York.

Il faut dire que les choses ont évolué assez vite ces derniers jours. Il était plus qu’évident que le campement ne pouvait plus continuer à Laâyoune. En amont de la décision judiciaire de déloger les milliers de contestataires qui s’y faisaient entendre, l’Etat marocain avait commencé à satisfaire certaines de leurs revendications. Depuis le début du mois de novembre des lots de terrains leur sont attribués, en priorité aux plus nécessiteux. Mais ces mesures n'auraient pas suffi à satisfaire les occupants du camp.

Ce qui laissait présager une tournure tragique à ces évènements. L’Etat ne pouvant continuer de tolérer un tel comportement populaire, d’autant plus que le contexte favorise le Polisario qui y voit une volonté de scission de ces populations des provinces du Sud marocain.

Samedi dernier lors de la 35e commémoration de la Marche verte, le ton du discours royal fut ferme : pas question de toucher à l’intégrité territoriale du Maroc. La couleur était déjà annoncée quant aux positions sur lesquelles le Royaume allait camper lors des négociations de Greetree, dans la banlieue new yorkaise.  

Mais à l’heure où les projecteurs du monde entier sont braqués sur la région, la violence explose à Laâyoune. Loin de favoriser le Maroc, cela risque de ternir son image et faire l’affaire du Polisario et de ses parrains.

MANIFESTATION ou MANIPULATION
Auteur : Danouni
Date : le 26 avril 2012 à 00h46
Contrairement à l'Algérie, les manifestations sont autorisées au Maroc.

Des manifestations, qui dérivent du fait de provocateurs parfois payés pour donner un sens politique à des revendications sociales légitimes, existent dans de nombreux pays.

Il y a eu le même problème avec des manifestants marocains à Rabat contre le Festival Mawazine.

Le problème est que, dès qu'il s'agit des régions du Sud, tout problème devient politique et la minorité indépendantiste du Polisario le sait bien et en profite.

L'État marocain doit agir comme la France avec la minorité indépendantiste Corse ou comme l'Espagne avec la minorité indépendantiste Basque.

Il faut garder en tête que la RASD n'est pas reconnue par l'ONU ni par la Ligue Arabe ni par une majorité d'états à travers le Monde donc le Maroc doit faire preuve de patience et de retenue pour contrecarrer ses ennemis.

Je rappelle enfin que de nombreux marocains jouent sans le savoir le jeu des autorités algériennes en confondant État algérien et Peuple algérien.

En vérité, Le peuple algérien ne sent pas concerné par le problème du Sahara. Il est bien plus lucide que le croit certains sur les autorités qui les dirigent et qu'ils ont mené vers une guerre civile désastreuse.

Même l'ancien président Ben BELLA a revu son point de vue sur le Sahara.
Dernière modification le 26/04/2012 00:57
re
Auteur : algerienoran
Date : le 11 novembre 2010 à 00h30
on so'ccupe de nous meme mais c mohamed 6 qui provoke et puis je prefere ke sa soit nos militaire ki en profite plutot ke les pedophiles ki vienne o maroc l'algerie c 190 millions de dollards cette année et 140 millions de reserve le maroc c 90 millions de dollards de benefice tkt nous on fait d choses pour nous pas pour les touristes et le kabyles c reglé pas d'independance et sit leurqs de bouger tu verra comme ca va etre reglé et sebta et mlilia vosu parler pas parceke sa sent la peur alor explike moi kestu regarde dans le retro si vous aviez connu une decenie de malheure votre pays aurais la meme geule ke l'qagole a attendre d sacs de riz sans touriste vous etes rien
evenement du sud
Auteur : bzou
Date : le 10 novembre 2010 à 19h22
Je pense que certains internautes sont totalement désinformés ils ignorent beaucoup de vérités et devraient relire l'histoire du maghreb la vraie pour avoir une meilleure vision des choses.I Quand à Sebta et Mélilla l y a une fin à tout l'Espagne finira par comprendre qu'il y a une fin à tout. .
Le sahara est Marocain à vie
Auteur : catzéro
Date : le 10 novembre 2010 à 17h22
Le sahara est et restera Marocain, sebta et Melilla on s'en fou.
Que ça plaise ou non.
0 bon entendeur
pétrole et gaz
Auteur : catzéro
Date : le 10 novembre 2010 à 17h18
Algerienoran
Avant de regarder ce qui se passe au Maroc, occupez-vous des Quabiles qui veulent leur indépendance et demandez vous ou va l'argent Du pétrole et gaz,vous vous faites entubés et ne branchez pas, alors occupez-vous de vos ognons.
Nous on avance, on vous regarde dans le rétro
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com