Menu

Politique Publié

Maroc-Espagne : Jiménez perpétue la tradition du ministère des Affaires étrangères

Comme le veut la tradition du ministère espagnol des Affaires étrangères, chaque nouveau ministre entame son mandat par une visite à Rabat et à Lisbonne. La nouvelle ministre Trinidad Jiménez García-Herrera est attendue dans les prochains jours au Maroc, pour sa première sortie à l’étranger. En attendant, elle reçoit ce mercredi à Madrid, son homologue marocain, Taieb Fassi-Fihri.

Temps de lecture: 2'
Jiménez est décidée à maintenir les bonnes relations maroco-espagnoles

Nommée ministre des Affaires étrangères lors du remaniement surprise annoncé le 20 octobre par Zapatero, Trinidad Jiménez n’a pas tardé à montrer son attachement à cette tradition. Mercredi 27 octobre, soit une semaine après sa nomination, elle a déclaré à sa sortie du Congrès des députés espagnols (Chambre basse du parlement), vouloir se rendre au Maroc  «le plus tôt possible».

Le choix du Maroc comme premier déplacement officiel à l'étranger est une «tradition» maintenue par la diplomatie espagnole, a indiqué Jiménez. De même, l’Espagne et le Maroc partagent de «nombreux intérêts».

Première rencontre entre Taieb Fassi Fihri et Trinidad Jiménez

Le chef de la diplomatie marocaine se réunit ce mercredi dans la capitale espagnole avec Trinidad Jiménez. Au menu des discussions entre les deux ministres, la situation au Sahara. Dans un entretien accordé à El Pais la semaine dernière, elle a déclaré que le «moment est venu de chercher un accord réaliste pour le Sahara». Trinidad Jiménez évaluera aussi avec Fassi Fihri, les relations bilatérales maroco-espagnoles après les événements de cet été à la frontière avec Melilla. Les deux personnalités aborderont également le prochain cycle de pourparlers entre le Maroc et le Polisario, prévu à New-York les 8 et 9 novembre prochains. Ce tête-à-tête sera suivi par une conférence de presse conjointe, a annoncé le ministère espagnol des Affaires étrangères.  

Née à Malaga en 1962, Trinidad Jiménez est diplômée en droit de l’Université Autonome de Madrid. Elle est entrée pour la première fois au gouvernement en 2006 en tant que secrétaire d’Etat pour l’Amérique Latine. L’ex-conseillère municipale de Madrid sera nommée ministre de la Santé et de la Politique sociale lors du remaniement ministériel du 7 avril 2009. Elle y restera jusqu’à sa propulsion aux Affaires étrangères, en remplacement Miguel Ángel Moratinos.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com