Menu

Politique Publié

Quel crédit accorder aux rumeurs sur des attaques aériennes de Daesh sur le Maroc ?

Un journal italien parle d’une menace d'un «11 septembre» maghrébin attribué à Daesh. Le Maroc serait dans le viseur de EI. Des rumeurs semblables avaient été diffusées huit mois auparavant, causant l’installation de missiles sol-air à Casablanca et dans d'autres points stratégiques du royaume.

Temps de lecture: 2'
DR

L’organisation de l’Etat islamique prépare-t-elle des attaques aériennes contre le royaume ? Des médias arabes et marocains relaient des informations publiées par le quotidien italien L’Espresso annonçant l’imminence d’un nouveau «11 septembre». Dans son alerte, la source dit s’appuyer sur des informations des services secrets de Rome transmises à leurs homologues à Rabat, Alger et Tunis.

L’Espresso avance que Daesh aurait entrainé des pilotes kamikazes, dont une majorité de Marocains, dans les zones qu’elle contrôle en Syrie et en Irak en vue d’effectuer des opérations suicides au Maghreb et même dans les pays de la rive nord de la Méditerranée. Des attaques qui seraient menées à partir du territoire libyen, estime le journal de gauche proche de la coalition au pouvoir en Italie.

Des informations déjà servies il y a huit mois

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que des médias locaux et internationaux véhiculent ce genre d’informations. Août 2014, la rumeur sur la disparition de onze avions du tarmac de l’aéroport de Tripoli s’était répandue comme une trainée de poudre. Prenant très au sérieux les menaces d’attaques aériennes visant le Maroc, l’armée avait même installé des rampes de missiles sol-air d’abord à Casablanca puis dans d’autres villes. Un état d’alerte générale qui avait duré pendant quelques semaines avant qu’il ne soit finalement levé.

La publication d’informations aux Etats-Unis jugeant sans fondements «les allégations d'un possible «11 septembre» maghrébin avait contribué au retour au calme. Les autorités marocaines s’étaient rendues compte que la menace était surestimée voire même  inexistante. Depuis, on n'a plus entendu parler du dossier des onze avions supposés tombés entre les mains de groupes terroristes en Libye.

Huit mois plus tard, un média italien brandit donc de nouveau l’épouvantail de bombes-avions, mais dans quel intérêt ? En février dernier, le ministre italien des Affaires étrangères plaidait pour une intervention militaire en Libye. Au lendemain du sommet arabe tenu fin mars en Egypte, le premier ministre italien, Matteo Renzi déclarait que «le consensus politique porte sur la nécessité absolue d'une intervention en Libye, avant que les forces de Daesh ne s'emparent d'une grande partie du territoire de ce pays».

rumeurs sur les attaques aeriennes de daech contre le maroc.
Auteur : abbad.
Date : le 19 avril 2015 à 19h05
Il faut prendre les mesures de sécurité nécessaires pour ne pas être surpris par mercenaires.
On nage en pleins délires là
Auteur : Ibn Ziyad
Date : le 19 avril 2015 à 17h50
Il faut inculquer l'esprit laic dans les masses maghrébines sinon nous courant à notre perte.

Le soufisme est la seule forme d'islam acceptable car ceux sont des humanistes.
Pas a la légère
Auteur : Oujdaoui.
Date : le 19 avril 2015 à 10h09
Même si c est des rumeurs , le Maroc ne doit pas prendre ce genre de chose a la légère ,surtout ne doit céder a ces assassins et d après les spécialistes en la matière le vrai danger vient de l est ou ils y sont implanté en provenance de Lybie .
Notre territoire est sévèrement surveiller et presque toutes les semaines il y a des démantèlement de réseaux .
Oui le Maroc est un pays touristique et il est dans le collimateur de ces salauds , mais par l aide d Allah tous irat bien .
tristementtt logique
Auteur : Tiger Blue
Date : le 19 avril 2015 à 09h33
le royaume marocain, étant un pays touristique, un pays acceuillant, un pays avec un islam tolérant : il est tristement logique qu'il soit dans le viseur de l'Etat Islamique....
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate