Menu

Culture   Publié

Hindi Zahra : « Le Maroc m’a projeté ailleurs »

Cinq ans après la sortie de son premier album, la chanteuse marocaine revient avec du lourd. Son nouveau disque «Homeland», enregistré et imaginé en partie au Maroc, est une pure merveille. Et à cette occasion, elle s’est confiée dans les médias français.

Temps de lecture: 2'
DR

Hindi Zahra, cette chanteuse hors-norme native de Khouribga et installée en France depuis 1993, a du nouveau. Après avoir passé ces dernières années à parcourir le monde et les scènes, elle est revenue au Maroc, son pays d’origine, pour imaginer son tout dernier album «Homeland», son deuxième. Si celui-ci s’inscrit bel et bien dans la lignée de ses premières chansons, il apporte un nouveau mélange entre les rythmes blues du désert et les musique gnaouie, gypsy, jazz et pop.

«En allant au Maroc, je pensais me rapprocher de mes origines mais une fois de plus, le Maroc m’a projeté ailleurs», confie-t-elle dans une interview accordée à RFI.

«Notre patrie est en nous»

«Je suis berbère, je suis une fille du sud, on a cette culture nomade. Même au Maroc, je ne suis pas née où sont mes origines, je viens d'une famille de militaires, on allait d'une ville à l'autre... Ces dernières années, j’ai joué un peu partout dans le monde, jusque dans des pays où je n’aurais jamais imaginé aller, et ce que nous apprend le fait d'être tout le temps en transit, c’est en définitive que notre patrie est en nous, à l’intérieur», ajoute-t-elle.

Pour «Homeland», l’artiste s’est donc rendue au Maroc où elle a en partie écrit et enregistré l’album. «J’ai commencé à écrire et à enregistrer au Maroc, et ce mot, "Homeland" revenait constamment dans mon esprit. C’est d’autant plus étrange que je voulais le réaliser dans mon pays pour donner à cet album une dimension plus marocaine que le précédent, mais le résultat ne l’est pas tant que cela», a-t-elle déclaré dans un autre entretien avec le journal Le Point.

Et d’ajouter : «J’y ai mis des influences de musiques très différentes, la musique du Cap Vert, du Brésil, de l’Iran, de Cuba, de l’Inde. Mais au final, cet album est peut-être comme le Maroc qui porte aussi toutes sortes de traditions différentes, entre l’Afrique, l’Europe, la Méditerranée. Ma musique est comme mon pays, d’un peu partout. Cette question du Homeland, la question du "chez-soi" m’intéresse aussi beaucoup : est-ce son pays natal forcément ou est-ce que cela peut être n’importe quel pays avec lequel on a des affinités ?».

Hindi Zahra - Any story (Clip officiel)

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com