Menu

Culture Publié

Paris : La créativité artistique des femmes marocaines à l'honneur

La fondation Maison du Maroc à Paris a accueilli, mercredi soir, une exposition-rencontre célébrant la créativité artistique des femmes marocaines, sous le thème «Arts marocains au féminin : Diversité, authenticité, universalité».

Temps de lecture: 2'
DR

Initié par le Consulat Général du Maroc à Paris, l’événement a montré la diversité de la création artistique féminine marocaine à travers des exemples de femmes artistes installées en France et œuvrant dans les arts picturaux, du conte amazigh et de la musique et du chant. Elle «vise à rendre hommage à l'art marocain au féminin, ainsi qu'à mettre la lumière sur la richesse et la diversité des affluents culturels constituant l'identité marocaine», a indiqué le Consul général du Maroc en France, El Ouafi Boukili Makhoukhi.

Mettre en exergue la femme rurale

La rencontre s'est articulée notamment autour d'une exposition des œuvres de l'artiste peintre Fatema Binet-Ouakka, dont les toiles ont pour sujet de prédilection la femme marocaine rurale, avec une présence forte de symboles comme le khelkhal (bijou de cheville), le haik et les tatouages. Fatema, lauréate de prix internationaux, est notamment membre du conseil d'administration du Conseil national français des arts plastiques.

Cet événement était l’occasion de revenir sur l’expérience de Zakia Ouhmida, conteuse des temps modernes originaire de Ouarzazate et qui se consacre à faire revivre le conte traditionnel amazigh et à valoriser cette partie du patrimoine immatériel marocain. Zakia utilise sa culture traditionnelle pour accompagner les entrepreneurs dans la construction de leur image de marque, à travers des «légendes de vie» qui permettent à chacun d’exploiter son talent enfoui.

Et la culture berbère

En outre, l’événement a vu l’exposition d’une collection rare de bijoux berbères, apportée par Raphael Serfaty, chirurgien-dentiste et collectionneur de bijoux berbères. Serfaty s'applique à la restauration et à la mise en valeur de cette partie du patrimoine, commune aux juifs et aux musulmans de certaines régions du Maroc.

La rencontre a été par ailleurs marquée par une conférence de l'historienne Nicole Serfaty, qui a mis en exergue le rôle de certaines personnalités féminines phares de l'histoire du Maroc Elle a aussi vu des interprétations musicales de la chanteuse Amina Bensouda, soprano lyrique originaire de Fès et spécialisée dans le chant arabo-andalou, et de la chanteuse Kheir L'Houda, née à Berkane et connue au Maghreb et en France.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com