Menu

Politique Publié

L'Espagne craint une crise avec le Maroc suite aux accusations de crime au Sahara

Vingt-quatre heures après l’annonce de la volonté d’un juge espagnol de poursuivre onze sécuritaires marocains pour crime au Sahara, Rabat n’a pas encore fait le moindre commentaire. Si l’Espagne peut craindre une répercussion diplomatique, le silence du Maroc pourrait plutôt laisser penser le contraire.

Temps de lecture: 2'
DR

La décision du juge Pablo Ruz de poursuivre 11 hauts responsables marocains pour «crime de guerre» au Sahara occidental aura-t-elle des répercussions sur l’entente entre Rabat et Madrid ? Le journaliste Ignacio Cembrero fait part de craintes de certains milieux politiques et diplomatiques de voir la coopération avec le Maroc entrer dans une zone de turbulence identique à celle qu’ont connue pendant presque une année les relations franco-marocaines. Le parallèle peut d’ailleurs être fait entre les deux affaires, puisque c’est une procédure judicaire lancée par un juge français contre le patron de la DGST, Abdellatif Hammouchi, qui a été à l’origine des tensions entre la France et le Maroc.

Le timing profite aux thèses du Polisario

Pour le moment, les autorités marocaines se murent dans un silence absolu. Une attitude qui contraste avec la rapide réaction dont avait preuvre le Maroc contre la France. Le royaume avait en effet très vite répliqué en décidant une suspension unilatérale de la convention judicaire entre les deux pays. La sanction a été ensuite aggravée par le gel par le royaume de la coopération sécuritaire avec Paris.

Ce silence serait-il la conséquence d’une mobilisation du gouvernement Rajoy auprès de ses amis au royaume en vue de circonscrire l’onde de protestation des officiels de Rabat ? Si c’est le cas, ils auront été efficaces, surtout que le Maroc ne risque guère d’apprécier le timing de l’annonce de la saisine adressée par Pablo Ruz au tribunal de l’Audience Nationale.

Le magistrat donne ainsi du grain à moudre à la propagande du Polisario, seulement à quelques jours de la présentation devant les membres du Conseil de sécurité d’un nouveau rapport du secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, sur la question du Sahara occidental. Reste à savoir quand la procédure sera lancée contre les mis en causes, du moins pour ceux encore en vie puisque quatre des personnes citées dans la liste de Ruz seraient déjà mortes.

Le Maroc n’est pas le seul à être dans le viseur du juge espagnol. Depuis août 2013, ce magistrat madrilène instruit également une plainte déposée par l'Association des portés disparus au Polisario (APDP) contre deux responsables du Polisario  pour «génocide» et «torture». Il s’agit de Brahim Ghali, l’ex-représentant du Front à Madrid, actuellement au même poste à Alger, et Mahjoub Lincoln, un membre des services de la sûreté. Les deux mis en cause avaient refusé de comparaitre devant Pablo Ruz.

Concessions
Auteur : ulyss72
Date : le 13 avril 2015 à 22h28
Puisse dieux fair éveiller vos consciences ...concessions!!!
@ulyss72
Auteur : charmeur de serpent
Date : le 13 avril 2015 à 12h10
L'histoire de l'ambassadeur de France aux US a été racontée par Javier Bardem, l'un des pions du DRS. Donc, c'est clair que ce pauvre ambassadeur a été piégé par votre service de renseignement avec l'aide de ce pauvre acteur qui cherche à se faire un nom dans le monde du cinéma avec le financement du DRS et en exploitant la misère des pauvres sahraouis séquestrés dans les Camps de Concentration de Tindouf.

Je ne sais pas si vous l'avez remarqué ou pas, dernièrement, il y avait des tensions politiques et diplomatiques entre le Maroc et la France et c'était aussi le cas avec l'Egypte. Les deux pays ont été obligés de faire quelques concessions pour rester en bons termes avec le Maroc. Donc, les moyens de pression ne manquent pas et le Maroc sait quand et comment réagir pour défendre ses intérêts et il n'a pas besoin d'hypothéquer toutes ses réserves de change et ses richesses pétrolières en échange d'un avis favorable à sa politique comme font vos dirigeants.
C'est ca oui
Auteur : ulyss72
Date : le 13 avril 2015 à 01h00
Moi je n'ai rien dis de sorte, je reprennais ce que pense vos amis sur vos monnaies d'échange...et sur vos outils de pression...
C'est de notoriété publique internationale, tes compatriotes rabaissent la tête en évoquants le sujet des fois jusqu'à la gêne des tiers...mais toi apparement ca t'es égal ..ou lors tu fais partie de la cour ou de son appareil.
@ulyss72
Auteur : charmeur de serpent
Date : le 12 avril 2015 à 22h03
Je parlais des moyens de pression comme par exemple le dossier des immigrés clandestins que l'Espagne arrive à gérer grâce à l'aide du Maroc et ce n'est qu'un exemple parmi d'autre.

Vous parlez de l'ambassadeur français aux US et vous avez oublié que vos dirigeants se comportent comme une COUGAR qui paie pour être servie.
Dernière modification le 12/04/2015 22:05
Et alors
Auteur : ulyss72
Date : le 12 avril 2015 à 18h03
Et alors ces moyens dont tu parle, nous avons une idée moi et ma junte, et l'ambassadeur francais aux us!
Bon courage les gars
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com