Menu

Article

Dialogue inter-malien: Le Maroc dénonce l’ « opportunisme » de l’Algérie

Le royaume est solidaire avec les revendications autonomistes des Touaregs du nord du Mali. Par le biais du ministère des Affaires étrangères, Rabat appelle à une solution de compromis qui tient compte des aspirations des mouvements de l’Azawad.

Publié
Round du dialogie inter-malien (Photo AFP)
Temps de lecture: 2'

Après une période de silence, le Maroc dénonce la manière unilatérale et «opportuniste» avec laquelle l’Algérie a conduit le dialogue inter-malien. Le royaume «note avec une grande déception le recul préoccupant que connaît le processus de paix au nord du Mali», indiquait hier soir un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Pour le Maroc, la solution à la crise malienne «ne peut pas être obtenue, à coups de menaces, de manœuvres d’intimidation ou de chantage, surtout de la part de parties qui n’ont aucune légitimité pour le faire et qui ont toujours agi pour la déstabilisation de la région».

Le Mali n’est pas une «arrière-cour privée» de quiconque

Rabat se montre, ainsi, très solidaire avec le refus de la Coordination des mouvements de l’Azawad de parapher l’accord d’Alger du 1er mars. La Maroc apporte ainsi un précieux soutien aux revendications autonomistes des trois composantes de la Coordination, créée le 28 octobre 2014.

Le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), le Haut-conseil de l'unité de l'Azawad (HCUA) et le Mouvement arabe de l'Azawad (MAA) font face, en effet, à des pressions algériennes pour signer l’accord d’Alger. De son côté, Rabat appelle à une solution de compromis qui «préserve l’intégrité territoriale, l’unité nationale du Mali et répond aux aspirations de ses populations, y compris celles du nord du pays».

Le royaume se prononce pour une solution négociée et nullement imposée aux Touaregs. Le texte du département de Salaheddine Mezouar est nostalgique du temps où la CEDEAO (Communauté des Etats d’Afrique de l’ouest) menait les pourparlers de paix entre le gouvernement de Bamako et les factions armées de l’Azawad.

La fuite de l’ancien président Burkinabais, Blaise Compaoré, en octobre dernier, avait largement bénéficié au voisin de l’Est en s’autoproclamant comme le seul et unique parrain du dialogue inter-malien même s’il est loin de remplir la condition de la neutralité exigée des médiateurs de conflits. Sa proximité avec le gouvernement du président Ibrahim Boubacar Keita est pointée du doigt par les Touaregs et rend les négociations difficiles. Le 17 mars à Kidal, la Coordination des mouvements de l’Azawad avait jugé l’accord d’Alger «fondamentalement insuffisant».

a sell
Auteur : samquebec
Date : le 07 avril 2015 à 09h32
au fait,on demandera a Mme lagarde -maitresse du FMI-de mettre votre regime au fond de la classe au coin avec un bonnet d ane sur la tete...lol..hors de question de copier et prendre des notes sur l eleve marocain!..

est ce que tu sais au moins de quoi tu parles?

1/les frontieres de l algerie sont NON NATURELLES et un HERITAGE de la france coloniale.aujourdhui les africains veulent corriger les sequelles de la colonisation et revendiquent la restitution des terres de leurs ancetres..

2/le royaume du maroc est cotee par les agences monetaires internationales tel S& P et fitch..l economie algerienne est classee junk-poubelle...

alors faites les reformes necessaires de vos elites pour sortir de la rente et faites confiance a la jeunesse algerienne pour produire pour elle meme..

3/le royaume du maroc fait de la regulation economique et une gestion de sa dette cad responsable..

comme font le japon,usa,france,canada..ne me dis pas que eux n ont pas de nif et fond aussi la manche?..

la realite economique est que tous les pays empruntent meme ton regime de bras casses..



Double LOL
Auteur : selll
Date : le 07 avril 2015 à 00h59
Merci de bien Lire !!

L'appellation Algérie provient du nom de la ville d'Alger. Le nom d'« Alger » dérive du catalan Aldjère, lui-même tiré de Al-Djaza'ir, nom donné par Bologhine ibn Ziri, fils du fondateur de la dynastie Ziride, lorsqu'il bâtit la ville en 960 sur les ruines de l'ancienne ville au nom romain Icosium, Djaza'ir Beni Mezghenna.

Ibn Khaldoun dans sa Muqaddima désigne Alger et le pays autour comme Bilâd Al-Djaza'ir. Le nom en français, Algérie, est donc une reprise de l'arabe par le biais du catalan, utilisé pour la première fois en 1686 par Fontenelle dans Entretiens sur la pluralité des mondes pour qualifier la Régence d'Alger, est officiellement adopté le 14 octobre 1839 par Antoine Virgile Schneider.
LOL
Auteur : selll
Date : le 07 avril 2015 à 00h55
Les frontières non pas étais tracé au détriment de nos voisin mais du fait que nos voisins étais inexistants ou absents ou pas trop courageux !!!

Le problème de l'Algérie n'est pas sont régime, mais un régime voisin haineux , donneur de leçon, incapable de faire sortir sont pays de son sous développement millénaire !!

Le Maroc par ailleurs est un membré VIP du FMI grâce à une politique exceptionnelle de sont gouvernement ,spécialiste de la manche !! FMI , GCC , CEE , USA ....

Quelle belle leçon d'économie !!! SVP donner argent !!
Tu as la mémoire courte
Auteur : moden
Date : le 06 avril 2015 à 23h01
C'est l'Algérie qui voulait faire durer le KO au Mali, elle a été contre toute intervention française sur ce territoire, des miliciens de Polisario à la solde d'Alger ont étaient capturés par les soldas français et maliens.
En plus, Pour obtenir la libération de son ressortissant Serge Lazarevic, la France a contraint le Président Ibrahim Boubacar Keïta à libérer quatre dangereux terroristes dont 2 Maliens, 1 tunisien et 1 combattant Sahraoui du Front Polisario, un certain Habib Ould Mahouloud, réputé par sa cruauté. Il aurait à son actif de nombreux actes criminels commis dans les régions du nord, ce terroriste faisait parti d’un contingent de près de 700 terroristes, convoyés des camps de Tindouf vers le nord du Mali. Ils ont activement contribué à mettre le septentrion malien à feu et à sang, le président IBK ouvre les prisons de Bamako et libère de dangereux criminels de guerre.
de quel succès vous parlez?
Auteur : lotfizakaria
Date : le 06 avril 2015 à 22h48
juste une précision:
les négociations des maliens à Alger ce sont déroulés en plusieurs ROUNDS en présences de représentants des Nations Unis, de L'UA et des parties maliennes...
Donc dire que c'est l'Algérie qui a dicté ou imposé aux maliens quelques choses c'est un mensonge.
Le président malien est venu à Algérie il y'a une semaine pour la remercier pour sa contribution, et ce Monsieur est le président élu du Mali et non une "fatoumata"... sans la France et l'intervention de son armée il y'aurait plus de de fatoumata au Mali , mais une république islamique, genre DAECH
Pour finir avec ce dossier malien, l'Algérie est voisine du Mali et des milliers de familles Touaregues vivent de part et d'autres de la frontière..ils vivent grâce aux commerces transfrontaliier, essence, fiouls, denrées alimentaires et médicaments algériens...et jamais maliens....donc on est aussi concerné en premier lieu si Les Touaregues prennent les armes pour en découdre
2)- Pour le Libye: tant mieux si le Maroc veut aider les libyens à se mettre autour d'une table...
On est surtout leurs voisins direct, et les troubles inter Libyens impacts directement l'Algérie ( traffic d'armes, déplacement de groupes de DAECH, et réfugiés...)
On a pris une position claire en opposition à celle des Egyptiens et des autres pays du GOLF, pas d'intervention étrangères sur le sol Libyen, et on a jamais soutenu aucune tribus comme l'ont fait les Qataris, et les occidentaux et depuis peu les Egyptiens...et c'est aux libyens et a eux seuls de décider de leurs sorts, chez qui ils veulent se rencontrer, et pourquoi?
Que le Maroc soutienne qui il veut, les autonomistes Touaregues, le général Haftar...c'est le problème du Maroc...
Notre diplomatie ne plait pas à votre MAE? et bien tant pis...il ne pourra rien faire d'autre qu'à "éructer"...le Royaume n'a pas les moyens ni financiers, ni diplomatiques pour "imposer" quoi que ce soit...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com