Menu

Article

Dialogue inter-malien: Le Maroc dénonce l’ « opportunisme » de l’Algérie

Le royaume est solidaire avec les revendications autonomistes des Touaregs du nord du Mali. Par le biais du ministère des Affaires étrangères, Rabat appelle à une solution de compromis qui tient compte des aspirations des mouvements de l’Azawad.

Publié
Round du dialogie inter-malien (Photo AFP)
Temps de lecture: 2'

Après une période de silence, le Maroc dénonce la manière unilatérale et «opportuniste» avec laquelle l’Algérie a conduit le dialogue inter-malien. Le royaume «note avec une grande déception le recul préoccupant que connaît le processus de paix au nord du Mali», indiquait hier soir un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Pour le Maroc, la solution à la crise malienne «ne peut pas être obtenue, à coups de menaces, de manœuvres d’intimidation ou de chantage, surtout de la part de parties qui n’ont aucune légitimité pour le faire et qui ont toujours agi pour la déstabilisation de la région».

Le Mali n’est pas une «arrière-cour privée» de quiconque

Rabat se montre, ainsi, très solidaire avec le refus de la Coordination des mouvements de l’Azawad de parapher l’accord d’Alger du 1er mars. La Maroc apporte ainsi un précieux soutien aux revendications autonomistes des trois composantes de la Coordination, créée le 28 octobre 2014.

Le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), le Haut-conseil de l'unité de l'Azawad (HCUA) et le Mouvement arabe de l'Azawad (MAA) font face, en effet, à des pressions algériennes pour signer l’accord d’Alger. De son côté, Rabat appelle à une solution de compromis qui «préserve l’intégrité territoriale, l’unité nationale du Mali et répond aux aspirations de ses populations, y compris celles du nord du pays».

Le royaume se prononce pour une solution négociée et nullement imposée aux Touaregs. Le texte du département de Salaheddine Mezouar est nostalgique du temps où la CEDEAO (Communauté des Etats d’Afrique de l’ouest) menait les pourparlers de paix entre le gouvernement de Bamako et les factions armées de l’Azawad.

La fuite de l’ancien président Burkinabais, Blaise Compaoré, en octobre dernier, avait largement bénéficié au voisin de l’Est en s’autoproclamant comme le seul et unique parrain du dialogue inter-malien même s’il est loin de remplir la condition de la neutralité exigée des médiateurs de conflits. Sa proximité avec le gouvernement du président Ibrahim Boubacar Keita est pointée du doigt par les Touaregs et rend les négociations difficiles. Le 17 mars à Kidal, la Coordination des mouvements de l’Azawad avait jugé l’accord d’Alger «fondamentalement insuffisant».

Ça ne sert à rien de dialoguer avec toi puisque Tu es hermétique et formaté
Auteur : moden
Date : le 08 avril 2015 à 10h22
Comme tes semblables de mauvaise foi, tu répètes la même chanson que le FLN/DRS t'a inculquée dans le cerveau, pire encore, tes propos son une insulte à mon intelligence puisque je t'ai déjà signalé que je suis 100% sahraouis, mes parents et arrières parents sont natifs de Daklhla où toute la population se sent 100% marocaine, donc ce n'est pas toi, tes semblables et tes vicieux vieillards illégitimes qui vont changer notre nationalité et ce n'est pas le Polisario qui va nous commander un jour, soiyez-en sûrs et certains, et ce n'est pas demain la veille.
C'est quand même insolent de parler des sujets qui ne vous concernent pas, que vous ne connaissez pas et que vous ne maîtrisez encore moins, mis à part les mensonges que votre gouvernement essaye de vous faire croire pour continuer d'exister et détourner votre attention de leur incompétence et de votre mal de vie.

Viens au Maroc à Dakhla , Laayoun ou Smara et tu verras de tes propres yeux le vrai développement et t'entendras de tes propres oreilles ce que pensent les 98% des sahraouis.

Quant à Mazouer, il a tout à fait raison et a tout simplement exprimé ce que nous marocains pensons très fort, à savoir l'Algérie cherche à arnaquer encore une fois les pauvres Touaregs, et par ricochet arnaquer ceux qui vivent sur son sol hérité par la France et qui font vivre les algériens du nord dont te fais partie. Il faut appeler un chat, un chat
les sahraouis ont des droits
Auteur : lotfizakaria
Date : le 08 avril 2015 à 08h55
c'est aux maliens eux mêmes de décider de leurs avenirs ...pas au maroc...un accord, c'est compromis, chacun doit faire des concessions ...les Touaregues devaient en faire comme l'a fait le gouvernement malien...si demain les sahraouis de layon demandaient leurs propres polices, leurs propres écoles, leurs propres impôts etc...vous accepterez?
Pour le Polisario...ils n'ont pas tiré une cartouche depuis le cessez le feu signé avec HASSAN II en 1991... l'Algérie elle a des camps de réfugiés sur son territoire et qui sont aidés par les organismes humanitaires : ONU, UE, UA etc ...vous pouvez les appeler séparatistes si vous voulez, ils n'ont jamais été marocains, et ne veulent pas été sujets ni de Hassan II , ni de son fils...avant 1975 , il étaient sous domination espagnole et en 1975 , ils ont fuit leurs terres suite à la marche verte...à votre ROI de trouver un accord avec eux...sinon...ils rentreront pas sur leurs terres ...leurs seuls tords est de refuser de devenir sujets du ROI...mais cela vous, vous pouvez le comprendre...
aime pour ton prochain ce que tu aime pour toi
Auteur : moden
Date : le 07 avril 2015 à 22h11
MEZOUAR veut semer la zizanie...rien que ça ?
En prononçant deux phrases qui ne vont pas dans le sens de ton régime et voila tu te sens déjà offusqué !
Et que penses-tu de ton pays qui héberge, arme, finance des séparatistes depuis 40ans pour imputer le Maroc ? et c'était le Maroc qui soutenait, finançait et armait des séparatistes contre l'Algérie, qu'auraient pensé les algériens ?
moden
Auteur : lotfizakaria
Date : le 07 avril 2015 à 16h53
moi je comprend très bien que MEZOUAR veut semer la zizanie...mais il n'arrivera à rien...pour qu'un accord soit respecter il faut que toutes les parties le respectent et le président malien déchu , comme ces généraux de l'époque étaient corrompus jusqu'à la moelle...les militaires maliens au nord faisaient du trafic de hachich, de cocaîne ( venant d’Amérique du sud) et vendaient même leurs armes...
l'armée francaise est là pour surveiller le cessez le feu et le respect des accords en plus de l'africa com...
Mezouar s'il a des couilles il doit dire aux Francais de décomper , c'est l'armée française qui occupe le Nord du Mali par l'armée Algérienne...mais comme à son habitude il parle comme dans un café Maure..il parle de jarou..mesquine
Walou
Auteur : moden
Date : le 07 avril 2015 à 16h16
Est ce que tu arrives à comprendre que les principaux protagonistes ne sont pas d'accord avec cet accord bidon?
Ce n'est pas cette coquille vide qu'on appelle UA ou un pays intéressé qui va leur imposer et dicter le sort de leur avenir
Je te rapelle qu'il y a eu déjà des négociations avec le MNLA par le passé sous l'égide de l'Algérie et qu'il n'ont aboutis à rien.
c'était tout simplement un accord encore une fois bâclé, une bombe à retardement, la preuve est que le Mali est tjrs à la case de départ. Dons il faut des vrais accords sous l'égide des pays neutres.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com