Menu

Mode Publié

France: Le mariage d’un Franco-marocain et d’une marocaine empêché par le procureur

Ils se sont mariés, eurent beaucoup d’enfants et vécurent heureux… Les contes de fées ne sont plus d’actualité. Aujourd’hui le mariage doit être justifié et l’amour prouvé. C’est le cas de Monir qui voudrait épouser sa fiancée marocaine mais ne peut pas. Le parquet de Bourges parle de mariage arrangé. 

Temps de lecture: 1'
DR

Un an et demi que Monir Benchoaïb, 29 ans, souhaite épouser Rajae, âgée de 24 ans. Le problème c’est que lui est franco-marocain et elle, seulement marocaine. Le parquet de Bourges estime qu’il s’agit davantage d’un mariage arrangé, afin de permettre à la jeune femme d’obtenir ses papiers.

Monir a avoué avoir été mis en contact avec Rajae par le biais de leurs mères, rapporte Le Berry. Ils ont commencé à discuter via des mails en avril 2013, avant qu’il ne parte au Maroc en mai 2013 afin de la rencontrer.

Selon le jeune homme, ils se sont trouvés plusieurs points communs et ont donc décidé de se fiancer religieusement en août 2013. Rajae a par la suite suivi Monir en France pour se marier. En septembre, un officier d’état-civil a décidé d’envoyer le dossier au parquet de Bourges, qui a fait opposition le 4 décembre de la même année.

Un an plus tard, exaspéré, Monir et Rajae décident de se marier au Maroc. De retour en France ils demandent la transcription du mariage marocain en mariage français. L’audience a été repoussée plusieurs fois et est actuellement fixée au 7 avril prochain.

Rajae vit en ce moment avec son mari, sans titre de séjour valable.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com