Menu

Sport Publié

Lions de l’Atlas : Gerets pas encore arrivé, mais déjà parti ?

Depuis les premières rumeurs l’annonçant au poste de sélectionneur national du Maroc, un voile flou entoure toujours la situation du technicien belge. Encore en poste chez les Saoudiens de Al Hilal, son arrivée est normalement attendue  pour novembre. Seulement, de récentes rumeurs, dont de très alarmantes en provenance d’Arabie Saoudite sont venues semer encore plus le trouble.

Temps de lecture: 2'
DR

Il faut croire que concernant Eric Gerets, rien ne sera vraiment clair avant que le «Lion de Rekem» ne prenne effectivement place sur le banc des Lions de l’Atlas. Recruté alors qu’il était sous contrat avec le club Al Hilal de Ryad, le Belge avait conditionné son arrivé à la fin du parcours de son club en Ligue des champions asiatique.

La finale de la compétition ayant donc lieu le 13 novembre prochain, Moncef Belkhayat, ministre marocain des sports,  avait récemment annoncé que Gerets prendrait officiellement place sur le banc de touche des Lions de l’Atlas le 15 novembre prochain. Ceci impliquait qu’il conduirait le Maroc en amical contre l’Irlande du nord le 18 novembre, mais surtout, qu’il prendrait le relais de son assistant Dominique Cuperly dans la campagne qualificative pour la CAN 2012.

Alors donc que tout semblait réglé, il semble  soudain que les dirigeants d’Al Hilal se montrent moins enclins à laisser filer celui qui leur a permis la saison passée de réaliser le doublé championnat-coupe. C’est ainsi que dans une récente sortie médiatique, le prince Abderrahmane Ben Msâad, propriétaire d’Al Hilal, aurait déclaré : «Gerets a signé un contrat (…) alors qu’il est déjà sous contrat avec Al Hilal (…) Cela viole les réglementations en vigueur et nous n'allons pas nous taire, malgré les bonnes relations entre le Maroc et l'Arabie Saoudite».

Etonnant que cette réaction tombe maintenant, alors que Gerets a été officialisé à la tête de la sélection marocaine depuis le mois de juillet 2010, et qu'aucun contentieux n'avait été soulevé à ce moment. De plus, comme nous vous le disions il y a quelques mois, une clause permet au technicien belge de se libérer de sa dernière année de contrat, clause que Gerets aurait visiblement fait jouer pour s’engager avec les Lions de l’Atlas.

Notons cependant que malgré ce début de polémique les instances sportives marocaines ont confirmé ce qui avait préalablement été annoncé, à savoir que Gerets officierait pour le Maroc dès le mois prochain. Moncef Belkhayat aurait ainsi déclaré ce mardi à l’AFP : «Gerets prendra effectivement ses fonctions le 15 novembre et le contrat entre lui et la fédération est clair à ce sujet. Ce contrat est déposé à la FIFA, et monsieur  Gerets a, à maintes reprises, exprimé sa volonté d’honorer son engagement vis-à-vis du Maroc».  Il a d’ailleurs confirmé ses déclarations sur les ondes de la chaine locale Médi1 dont il était l’invité mercredi dans la matinée.

Il reste toutefois, qu’en plus des déclarations d’Al Hilal, Gerets a récemment été annoncé à l’Olympique lyonnais (OL), septuple champion de France, mais en difficulté en ce début de saison (17e après 8 journées de championnat). Dans le quotidien régional français Le Parisien, Gerets évoquait en effet la possibilité de reprendre en main  l’OL si sa situation contractuelle avec le Maroc le lui permettait.

Il semblerait qu’après les spéculations sur son arrivée ou non à la tête du Maroc, puis la controverse sur son salaire, Eric Gerets n’ait pas fini d’alimenter les polémiques. Et dire que tout ceci arrive alors qu’il n’a même pas encore endossé le survêtement estampillé «Maroc».

Fo pa incendier Gerets
Auteur : Ma'lik
Date : le 14 octobre 2010 à 12h40
Allons allons, c pas parce kon s'est toujours fait berner en dépensant des fortunes pour des ploucs d'entraineurs étrangers que Gerets leur ressemble forcément. Partout où il est passé il a laissé des résultats. c'est d'ailleurs ce qui explique le fait que les saoudiens soient prêts à nous mettre des battons dans les roues. Les résultats de gerets parlent pour lui : quand il arrive à marseille, le club est avant dernier à la 13e journée, mais réussit à se qualifier en ligue des champions à la fin de la saison. il décroche le doubler championnat-coupe dès sa première saison à en arabie saoudite. et tout ceci sans considérer les trophées qu'il a gagnés en belgique, hollande, turquie... ça reste mon avis, mais je croi kil fo o moins lui donner sa chance
bon debarras
Auteur : habib75
Date : le 13 octobre 2010 à 22h47

le maroc sera mieux coatché sans ce malhonnête qui court apres la gloire, argent, etc ...

on fera des bons resultats sans lui, ...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com