En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Politique Publié Le 06/03/2015 à 13h50

Sahara : La tomate marocaine, nouveau cheval de bataille du Polisario en Grande Bretagne

Le Polisario part en guerre contre la tomate marocaine sur le marché britannique. Une association menace de poursuivre en justice le gouvernement britannique pour avoir autorisé l’importation des tomates du Sahara occidental.

Champs de tomates au Sahara / DR

La tomate du Sahara est dans le viseur du lobby pro-Polisario en Grande-Bretagne. Un célèbre cabinet d’avocat (Leigh Day & Co), mandaté par la section locale de la Western Sahara campaign, menace de porter plainte contre le gouvernement du conservateur David Cameron pour importations «illégales» de tonnes de tomates provenant du Sahara occidental. Pourtant, ces importations sont conformes à l’accord agricole entre le royaume et l’Union européenne, ratifié par la plénière du Parlement européen, le 16 février 2012, avec une majorité très confortable : 369 voix pour contre 225.

Dans une lettre adressée au ministère de l'Environnement, de l'Alimentation et des Affaires rurales, le cabinet Leigh Day & Co exige que «les biens et les produits fabriqués au Sahara occidental ne devraient pas être traitées comme étant originaires du Maroc aux fins de tarifs préférentiels ou autres avantages conférés par l'accord d'association».

Leigh Day menace

La défense estime que le Maroc bénéficie d’exonérations fiscales en exportant sur le marché britannique des produits agricoles labélisés «Made in Morocco» alors qu’ils proviennent «de territoires appartenant à un autre pays». Dans des déclarations au Guardian, un des avocats de l’ONG pro-Polisario demandait au gouvernement britannique de prendre «des mesures immédiates» contre les exportations de tomates originaires du Sahara «afin de ne plus être complice dans ces actions».

Au cas où le gouvernement de David Cameron se montrerait peu réceptif aux injonctions du lobby du Polisario en Grande-Bretagne, le cabinet Leigh Day entend saisir la cour suprême de Londres. Le cabinet est connu pour les gros dossiers internationaux impliquant le Royaume-Uni. En 2013, il avait gagné un procès contre Londres dans le dossier des descendants de Kenyans torturés par l’armée britannique durant les années 50.

Les ressources naturelles : le nouveau pari du Polisario

Parallèlement à ces menaces, Melbourne en Australie abritera, les 19 et 20 mars, une conférence sur l’exploitation par le Maroc des ressources naturelles du Sahara occidental, en présence de Mouloud Sayed, «ministre chargé de l’Asie et du Pacifique».

La mobilisation des amis de Mohamed Abdelaziz sur ce front devrait s’accentuer à l’approche de l’échéance d’avril. C’est le nouveau pari du Front et de son soutien, l’Algérie,  après l’échec de l’élargissement de la mission de la Minurso à la surveillance des droits de l’Homme.

8 commentaires
CONNERIE
Auteur : Slimanof
Date : le 08 mars 2015 à 02h12
Alors que le Maroc fait prospérer un désert , l’Algérie a non seulement gâché l'agriculture laissé par la France mais importe sa tomate et autres legumes..

Maykhadmou maykhalwe li yakhdamme. ya latif !!
Le ridicule ne tue point.
Auteur : taharo
Date : le 07 mars 2015 à 12h39
Les grognement ne servent à rien. Les faits sont têtus. Les caporaux d'Alger et leurs acolytes, sont à court d'idée, alors ils inventent des trucs bizarres à faire dormir debout. Ça devient ridicule. Hélas le ridicule ne tue point :
* La tomate sahraoui : jamais aucune littérature n'a associé la tomate à un territoire désertique. Personne n'a jamais mentionné la tomate comme une richesse naturelle. Si elle existe actuellement dans la région de Dakhla, c'est grâce aux compétences des marocains qui font tout pour améliorer les conditions de vie de nos concitoyens du sud.
*L'Algérie a invité une équipe cycliste du polisario. C'est une équipe à l'image de l'état fantôme qui n'existe que dans l'imaginaire maladif des caporaux d'Alger.
*Les caporaux font tout pour faire réunir les libyens chez eux, alors qu'ils oublient qu'ils étaient les meilleurs alliés du dictateurs Kaddafi et qu'ils sont en partie responsables de l'insécurité de la Libye.
heureusement qu'en Algérie, il n'y a pas que les caporaux et que les vrais patriotes et la jeunesse fougueuse et plein d'espoir finiront par avoir le dernier mot.
la guerre de la tomate
Auteur : Bou-RegRag
Date : le 07 mars 2015 à 09h26
Comment distingue-t-on une tomate du Nord du Maroc d'une tomate du Sud du Maroc ? Le pourvoir Algérien a réussi à le faire ! Ah cette Algérie qui ne nous veut que du mal !
Mais, ce que ce pouvoir algérien n'a toujours pas capté depuis plus de 40 ans, c'est que le Maroc se renforce à chaque coup de vis qui lui est porté. Pour le Maroc, militairement : c'est OK. Démocratiquement : c'est en bonne voie. Socialement : peut mieux faire. Économiquement : l'Algérie à un retard de 20 ans à rattraper par rapport au Maroc (se sont des économistes algériens qui le disent). Pour revenir à la tomate, question : quelle est cette aberration politique, économique et humaine qui fait qu'un algérien doit-il consommer les tomates chinoises (ou les produits agricoles chinois) mais pas celles du Maroc juste à côté ?
Nous prends-tu pour...
Auteur : FATEM95
Date : le 06 mars 2015 à 21h52
..des cons ? ou c'est une impression ? Tu penses que le Polisario agit tout seul et que l'Algérie n'y est pour rien. Voyons, t'es sérieux ? ou alors t'es très naïf. Dans les deux cas c'est grave.
Ressources naturelles ?
Auteur : FATEM95
Date : le 06 mars 2015 à 21h46
Je lis "l’exploitation par le Maroc des ressources naturelles du Sahara occidental". Je ne savais pas que la tomate était une ressource naturelle. C'est vrai qu'elle pousse toute seule surtout dans les terres arides. Ce lobby pro-polisario ne sait plus où donner de la tête. Alors il raconte n’importe quoi, quitte à se rendre ridicule.

Je vois qu'on a sorti tous les chiens de la niche. Il y a danger. A quand le tour de Haidar, Bardem et les autres aboyeurs amis de la RASD ? L'affaire à l'ONU s'annonce mal. Il en sera comme l'an dernier. On allait voir ce qu'on allait voir. Et finalement on n'a rien vu. Il ne faut pas attendre des miracles de tous ces bras cassés.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com