Société Publié

Immigration irrégulière en Europe : Légère augmentation des arrivés depuis le Maroc

Les arrivées irrégulières de migrants en Europe depuis le Maroc ont légèrement augmenté en 2014. Plus de 6 000 migrants sont entré irrégulièrement dans l’UE en empruntant certaines routes migratoires de la Méditerranée occidentale (Maroc et Algérie), selon l’agence Frontex.

Temps de lecture: 2'
DR

L’organisme européen pour la sécurité et les frontières extérieures, le Frontex, a publié les chiffres de l’immigration irrégulière en Europe pour l’année 2014. Selon le Frontex, le nombre d’immigrants entrés irrégulièrement dans l’UE a presque triplé en 2014, passant de 100 000 en 2013 à 274 000 personnes en 2014, soit une augmentation de 180 %. La première voie migratoire reste la mer. Plus de 170 000 migrants irréguliers sont ainsi arrivés en Italie et plus de 50 000 en Grèce.

Quid des migrants quittant le Maroc ?

Parmi les zones qui accueillent les migrants avant leur arrivée en Europe, la Méditerranée figure comme le premier pourvoyeur. Ainsi, la Lybie et l’Egypte reste encore d’importants points de départs des candidats à l’immigration irrégulière vers l’UE. Quant au Maroc, les passages depuis le royaume ont doublé au troisième trimestre 2014 par rapport à la même période en 2013.

Plus de 6 000 migrants sont entrés irrégulièrement dans l’UE en empruntant certaines routes migratoires de la Méditerranée occidentale en passant notamment par le Maroc et l’Algérie. Dans cette région, qui se compose de plusieurs zones de la côte sud de l'Espagne ainsi que les frontières terrestres de Ceuta et Melilla, le nombre de détections de passage irrégulier de la frontière entre le Maroc et la péninsule ibérique a presque doublé. Ainsi, 3 000 passages ont été signalés rien qu’au troisième trimestre de 2014.

Importants flux entre juillet et septembre 2014

Mais les flux les plus importants se passent souvent durant le troisième trimestre en raison notamment des conditions beaucoup plus favorables. De ce fait, entre juillet et septembre, d’importants flux migratoires ont été enregistrés, soit les plus forts mouvements depuis juillet 2011. Ce phénomène est aggravé par les conflits ou les violences dans certains pays : Mali, Soudan, Soudan du Sud, Cameroun, Nigeria, Tchad, République centrafricaine.

Durant la même période, le nombre de migrants bloqués au Maroc a aussi augmenté grâce aux différentes mesures prises par l’Espagne et le Maroc aux frontières de Ceuta et Melilla. La plupart des mouvements signalés s’est déroulée durant la semaine 33 (11-17 août 2014). En effet, les 11 et12 août, une augmentation inattendue des arrivées a été signalée dans la zone opérationnelle d’Algeciras. Les services de recherche et de sauvetage maritime espagnol (SASEMAR) ont intercepté durant cette période un nombre considérable de pateras et secouru plus de 1 200 migrants qui ont été transportés vers le port de Tarifa.

Les Marocains, troisièmes en termes de séjours irréguliers

Concernant les séjours irréguliers en Europe, les personnes originaires du Maroc arrivent en troisième position derrière les Syriens et les Erythréens. Ainsi, 18 849 personnes originaires du Maroc ont séjourné irrégulièrement dans l’UE durant les trois premiers trimestres 2014.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com