Menu

Culture Publié

A Tanger, le PJD se réconcilie avec la grande famille du cinéma

Temps de lecture: 1'
Sarim Fassi-Fihri avec Mustapha El Khalfi / DR

Après des années de boycott, le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement a assisté, hier soir à Tanger, à la cérémonie de clôture de la 16ème édition du Festival national du film (FNF). Par sa présence, Mustapha El Khalfi a surpris bon nombre d’artistes marocains.

Il est même monté sur l’estrade pour remettre à la réalisatrice maroco-irakienne, Tala Hadid, le prix du meilleur long métrage pour son film «La Nuit entr’ouverte». Contrairement aux années précédentes, les médias du PJD ont bien accueilli le FNF, ne tarissant pas d'éloges, notamment, sur l’absence de ressortissants français dans la composition du jury.

Le PJD a entamé une ouverture timide en direction du 7ème art. surtout depuis le départ de Noureddine Sail du Centre cinématographique marocain et l’arrivée de Sarim Fassi-Fihri en octobre 2014, avec la bénédiction du département de la Communication.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com