Menu

Article  

La « Darija », un danger pour la stabilité du trône, selon Benkirane

A quelques jours de la présentation d’un rapport sur l'enseignement au roi Mohammed VI, Benkirane jette ses dernières cartes dans la bataille. Il alerte des dangers de l’introduction de la «Darija» dans l’école marocaine pour  le «trône» et la «stabilité» du pays. Des arguments qui ont déjà fait leurs preuves lors de la révision du projet de la constitution en 2011 sur la question du principe de la liberté de conscience et l'islamisation de l'Etat.

Publié
La darija sera-t-elle introduite dans l'enseignement préscolaire ? / DR
Temps de lecture: 2'

Le PJD craint que le prochain rapport du Conseil supérieur de l’enseignement recommande une intégration de la «Darija» dans le préscolaire. Les islamistes de la Lampe se mobilisent contre une telle résolution en pilonnant les positions des partisans du dialecte. Une manière pour eux de mettre davantage de pression sur l’équipe de Omar Azziman en brandissant l’épouvantail de l’instabilité qui guetterait la monarchie, si la «Darija» était officiellement introduite dans l’enseignement.

Dans une réunion interne, le secrétaire général de la Lampe n’a pas fait dans la dentelle. Il a estimé que le groupe animé par Noureddine Ayouch, également membre du Conseil supérieur de l’enseignement qui fait campagne pour le dialecte, porte atteinte «au trône» et à la «stabilité du Maroc». Or, la langue arabe est l’un des piliers de l’Etat, a-t-il martelé.

Le précédent de la constitution de 2011

Le PJDiste s’est dit, par ailleurs, surpris que les appels à intégrer la «Darija» dans le cursus préscolaire sont l’œuvre de personnes qui parlent le français. «Des personnes, a-t-il souligné, qui n’ont aucun lien avec le dossier». En revanche, elles «prétendent être des amis de sa Majesté et d’avoir des contacts avec les princes». Il a également ajouté que «par le passé, ils ont essayé de monter un conflit entre l’institution monarchique et l’amazighe, la deuxième langue des Marocains, mais sans réel succès».

La véhémence avec laquelle Abdelilah Benkirane a défendu l’arabe n’est pas sans rappeler son plaidoyer, lors de la révision de la constitution au printemps 2011. En effet, il avait poussé à ce que le texte de la loi fondamentale annonce de manière explicite et directe que l’islam est la religion de l’Etat. Il avait en outre marqué son hostilité au principe de liberté de conscience.

La suite des événements avait donné raison au PJdiste. Rebelotte quatre ans après, avec un Benkirane plus royaliste que le roi. Devant les siens, il a affirmé que le souverain est mieux placé pour savoir que ce pays est basé sur des piliers. Et la langue arabe, selon lui, en fait évidemment partie.

Darija
Auteur : adilfassi
Date : le 26 février 2015 à 08h54
Je suis tte ta fait.d accord avec benkirane darija c vrais que c un dangé pour la langue arabe
Et Tamazight, elle en est où mr Ben ??!
Auteur : Agrawal
Date : le 25 février 2015 à 18h28
A mon avis, la langue qui doit attirer notre attention ( ou plutôt celle de l'Etat arabiste/arabisant ) , c'est la langue Amazighe, qui doit être intégrée dans les divers cycles de l'enseignement afin que les marocains apprennent à communiquer entre eux d'abord avant de se faire mal à la tête avec le "machreq" qui ne nous a rien apporté depuis des millinaires de liaison; Je suis pas non plus contre l'enseignement de l'arabe classique en tant que "langue" et pas comme "science" ou objectif en soit même, une langue de la religion pas plus. sinon à votre avis, pourquoi cette propagande autour de la darija alors que le gouv benkirane est appeler à faire sortir la loi organique de l'officialisation de Tamazight mise en attente et méfiance des islamisés au pouvoir ???
Enrichissons là
Auteur : Ibn Ziyad
Date : le 25 février 2015 à 11h31
C'est toi qui fait honte aux marocains tu méprises leur langue.

Une langue est vivante par définition donc ne souffre d'aucune limite de vocabulaire.
A ibn ziyad
Auteur : Abou al Qa3 Qa3
Date : le 24 février 2015 à 20h14
J'ai pas dit que c'était une langue étrangère j'ai dis que c'était une langue très pauvre en vocabulaire.

En plus tu ne sais pas lire et tu ne comprends pas.

Miskîne allé va faire ton gawri complexé. Tu fais honte aux marocains
Ecoute
Auteur : Ibn Ziyad
Date : le 24 février 2015 à 19h43
La darija est la langue du peuple marocain donc pourquoi la considérer comme étrangère.

C'est toi le pauvre le meskine.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/