Menu

Politique Publié

Maroc-Algérie : Khalid Naciri a-t-il commis une boulette sur le dossier de Mustapha Salma?

Jeudi après-midi, le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement s’est exprimé sur l’arrestation de Mustapha Salma. Il juge l’Algérie responsable de l’enlèvement, mais pour souligner cela, irait-t-il jusqu’à abandonner les territoires du Sahara sous contrôle du Polisario à l’Algérie ?

Temps de lecture: 2'
Le mur de sable, la frontière avec l'Algérie?

Depuis l’arrestation de Mustapha Salma mardi 21 septembre, il n’y a plus de nouvelles claires sur son sort. Seule information qui a percée : il serait en détention quelque part dans ce que le Polisario appelle les «territoires libérés», c'est à dire à l'est du mur de sable. Ce que l’ancien dirigeant du Polisario avait craint avant son départ pour les camps s’est réalisé. Il avait expliqué publiquement qu’il était inquiet pour sa sécurité lors de ce retour dans les camps, où il voulait exprimer et expliquer son soutien pour le plan d’autonomie pour le Sahara. Et il a effectivement été arrêté, sans d’ailleurs que des journalistes marocains aient pu couvrir cette arrestation. Les deux journalistes envoyés par le journal Assahrae al Ousbouiya à cet effet ont eux-mêmes été séquestrés et ont été renvoyé au Maroc mercredi 22 septembre.

Depuis, les messages de soutien à Mustapha Salma et les protestations contre cette arrestation s’accumulent, au Maroc mais aussi à l’international. Lors d’un point presse à l’issue de la réunion du Conseil du gouvernement, Khalid Naciri, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement s’est également exprimé à ce sujet.

«Nous ne tomberons pas dans le piège du juridisme facile», aurait affirmé M. Naciri selon la MAP. Mustapha Salma serait aujourd’hui «sous le magister politique, juridique et administratif de l'Algérie», aurait-il ajouté. Pour poursuivre avec une phrase surprenante : «Il y a une ligne de démarcation depuis le cessez-le-feu de 1991 et il y a le territoire marocain, le reste c'est le territoire algérien».

L’intention semble claire : déjouer les possibles tentatives de l’Etat algérien de se retrancher derrière la seule responsabilité du Polisario. Rappelons-le, Mustapha Salma aurait été arrêté dans les territoires sous contrôle du Polisario ce qui le plaçait en dehors du territoire et de la législation de l’Etat algérien.

Mais pour établir tout de même la responsabilité de l’Algérie dans l’arrestation, M. Naciri a tenu des propos quelque peu énigmatique. Qu'entend-il par ligne de démarcation ? Est-ce le mur de sable hérigé par le roi Hassan II ou bien les frontières légales englobant tout le territoire appelé Sahara occidental ? On ne peut imaginer que le ministre parle du mur de sable car cela signifierait tout simplement que le Maroc vient de reconnaître l'appartenance du 1/3 du territoire du Sahara marocain au Polisario et à l'Algérie.

Le polisario est un fonfaron.
Auteur : naimo slaoui
Date : le 13 octobre 2010 à 19h55
Si le 1/3 du territoire au delà du mur de défense appartient ou est sous contrôle du polisario pourquoi les sécessionnistes ne l'exploitent-ils pas?
Khalid Naciri est un juriste et un politicien
Auteur : naimo slaoui
Date : le 13 octobre 2010 à 19h44
Je pense qu'il faut faire confiance à Mr le ministre, c'est un homme politique de longue date qui a une expérience dans le gouvernement et qui adore son pays.
reclamation
Auteur : Abou Ola
Date : le 08 octobre 2010 à 01h59
-Pourquoi mon commentaire n'est publié alors que je l'ai écrit deux fois?
pas plus hypocrite que toi!!!
Auteur : FreePalestine93
Date : le 07 octobre 2010 à 22h16
quesque tu attends pour faire la guerre a l'Algerie??

Hypocrisie
Auteur : hind88
Date : le 04 octobre 2010 à 23h01
Tout à fait brabasud, nos dirigeants sont des incompétents.
Ce dossier nous plombe et permet au pouvoir marocain de détourner l'attention du peuple en allongeant ce problème le plus de temps possible.
UN SEULE solution, ne pas laisser les valeurs de nations aux seuls politiciens. A la société civile, de prendre ce sujet en main.

PS: ARRETONS DE S'EN PRENDRE A UN PSEUD POLISARIO.
Le POLISARIO EST EN ALGERIE, ARMEE PAR L'ALGERIE ET SOUTENU PAR L'ALGERIE. Le bon sens voudrait que la Cible SOIT L'ALGERIE / POINT BARRE.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com