Menu

Politique Publié

Pour Reda Taoujni, l’affaire Mustapha Salma a été gérée par « de vrais amateurs »

INTERVIEW. Le président de l’Association du Sahara Marocain (ASM) et directeur de publication du journal Assahrae al Ousbouiya, revient pour Yabiladi.com sur l’arrestation de Mustapha Salma et sur la séquestration des deux journalistes envoyés par son journal pour couvrir le retour de l’ancien séparatiste dans les camps du Polisario.

Temps de lecture: 2'
DR

- Yabiladi : Vos deux journalistes ont été séquestrés en Algérie et sont revenus sans avoir pu faire leur travail de couvrir le déplacement de Mustapha Salma. Quelles conséquences envisagez-vous aujourd'hui? Il aurait été question d'une plainte notamment, qu'en est-il?
- Reda Taoujni : Concernant la plainte, non, ce n'était pas prévu, cependant les autorités algériennes ont avancé qu'ils n'étaient pas au courant de la mission journalistique de nos reporters. Malgré ce grand mensonge, nous avons pris acte et reformulé une autre demande. Nous avons été reçus le 23 septembre au siège de l'ambassade algérienne à Rabat durant plus de 30 minutes et nous leur avons expliqué que nous souhaitions retourner dans les camps. Ils n'ont formulé aucune objection, donc nous allons voir quel accueil ils vont nous réserver une fois en Algérie.

-  Les politiques et les médias marocains se sont très vite mobilisés en soutien aux journalistes et à Mustapha Salma. Comment appréciez-vous cette mobilisation?
- Pour Mustapha Salma oui, ils font ce qu'il y'a à faire et je crois qu'il y'a même un peu de zèle mais pour les journalistes rappelons que ni le ministère des Affaires étrangères ni celui de la Communication, n'ont jugé utile de publier de communiqué, ils ont juste gardé le silence.

- Les médias internationaux, en revanche, ont très peu couvert l'affaire, alors que Mustapha Salma avait annoncé qu'il craignait pour sa vie. Que pensez-vous de cette timide couverture, comparée à l'affaire Aminatou Haidar, par exemple? Qu'aurait pu changer une plus grande couverture internationale?
- Entre l'affaire Aminatou et celle de Mustapha Salma il y a une grande différence. Le Maroc officiel a mal suivi cette affaire. D'abord sur le plan médiatique c'est le cafouillage total, trop de brouhaha. Le plan média rappelle l'ex-Urss ou la Chine communiste d'il y'a 20 ans : des officiels qui font des déclarations et communiqués dont ils ne mesurent pas la portée…
Et c’est tout à fait normal que ça n'a pas été suivi par la presse internationale, car nous n'avons pas su rendre le sujet attrayant aux yeux de la communauté internationale. Autre fait, Aminatou, grâce aux Algériens, a réussi à nous plomber malgré qu'elle n'est ni militante des droits de l'homme ni autre. Quant à Mustapha Salma, c’est un séparatiste sécuritaire inconnu, et du jour au lendemain il nous parle de projet d'autonomie... Ils ont mis des mois à préparer Aminatou, et il n'y avait que quelques jours pour mettre en avant un inconnu.
Je ne sais pas qui était derrière cette affaire Mustapha Salma, mais ce que je peux dire c'est que se sont de vrais amateurs.

- Pensez-vous qu'il y a un problème de cohérence dans la position du Maroc sur l'affaire Mustapha Salma, alors que 3 Marocains sahraouis sont en prison, en attendant un jugement pour espionnage?
- Avec l’affaire Mustapha Salma on aura l'effet boomerang, car le Maroc s'est mobilisé à clamer haut et fort que Salma devait être relâché par les séparatistes et le laisser défendre le projet d'autonomie dans les camps en toute liberté. Mais sans attendre, les Algériens ont invité 77 séparatistes d'intérieurs à Alger pour soi-disant participer à une conférence sur la résistance pacifique et maintenant ils sont de retour au pays. Nous sommes obligés de donner l'exemple et les laisser parler ainsi que manifester pacifiquement pour exprimer librement leurs opinions séparatistes dans les rues de nos provinces du sud. Et c'est là le piège.

...rendu la monaie à un certain Twain...
Auteur : Twain
Date : le 01 octobre 2010 à 00h01
À Krimo123....16 !
Je te croyais sage, mais tu viens de me décevoir ; tu disais qu’il ya 00 chômage à Alger, mais Alger n’est l’Algérie, et tu disais aussi que les jeunes algériens partaient à l’Europe à la recherche du plaisir, mais voyons, les jeunes des pays du golf (pétrodollar oblige) partent avec leur dignité, en possession de leurs passeports et de leurs poches pleines de sous ; ils ne s’aventurent pas en risquant leurs vies ! J’ai comparé vos jeunes à ceux des autres pays producteurs de pétrole, et du Gaz ! Les jeunes Marocains n'ont pas une telle opportunité, c'est à dire, leur pays n'est pas membre de l'OPEP! Donc, chercher ailleurs la vraie cause de la bousculade, ô combien risquée de votre jeunesse pour l'Europe!
,0 chomage ? lol donc tu n'as rien vu donc !!
Auteur : thitrite
Date : le 30 septembre 2010 à 21h54
rien à voir l'association fontôche de Reda Taoujni
Auteur : thitrite
Date : le 30 septembre 2010 à 21h27
Arrestation de Ould Sidi Mouloud: Un collectif d'ONG US met Alger et le polisario face à leurs responsabilités
Washington- Plusieurs ONG US ont signé une lettre adressée au gouvernement algérien et au polisario pour dénoncer la détention "arbitraire" de Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud, en violation "flagrante" de la Déclaration universelle des droits de l'Homme et de la Convention internationale des droits civiques et politiques, dont l'Algérie est signataire



"Très préoccupé", ce collectif d'ONG américaines des droits de l'Homme affirme, dans cette lettre dont copie est parvenue jeudi à la MAP, que "toutes les preuves démontrent le caractère inique de la détention de Ould Sidi Mouloud qui n'a fait qu'exercer son droit à la libre expression en déclarant son soutien à la proposition marocaine d'autonomie au Sahara".

Après s'être prononcé en faveur du plan marocain, Ould Sidi Mouloud "s'est vu interdire par le polisario le droit de voir sa famille et son nouveau né qu'il n'a pas encore vu", déplorent ces organisations humanitaires, notant que "les menaces formulées à son encontre nourrissent notre profonde préoccupations quant à sa santé et sa sécurité".

La détention de Ould Sidi Mouloud, soutiennent-elles en outre, constitue une "violation directe des articles 9, 10, 12, 13, 16 et 19 de la Déclaration universelle des droits de l'Homme et des dispositions 9, 12, 14, 17, 23 et 26 de la Convention universelle des droits civiques et politiques, dont l'Algérie est partie signataire".

"Nous lançons un appel au gouvernement algérien et à la direction du polisario pour expliquer les raisons de cette détention arbitraire et d'assurer la sécurité et de préserver l'intégrité physique de Ould Sidi Mouloud et celles des membres de sa famille", insistent ces ONG.

Elles ont aussi insisté sur "le droit inaliénable de Ould Sidi Mouloud à retrouver le siens et à quitter les camps de Tindouf en Algérie s'il le souhaite".

Parmi les signataires de cette lettre figurent notamment Kathryn Cameron Porter, Présidente du Leadership Council for Human Rights, Joseph K. Grieboski, Président du conseil d'administration de Institute on Religion and Public Policy, Joseph Hakim de la coalition chrétienne internationale (ICU), Michael Horowitz, membre éminent du Hudson Institute, Nancy Huff, Présidente de Teach the Children International et Jason Isaacson, Directeur des relations internationales au sein de l'American Jewish Committee.

Ont également signé cette lettre T. Kumar directeur d'Amnesty International USA, le révérend N. J. L'Heureux Jr, directeur exécutif du Queens Federation of Churches et coordonateur du comité sur la liberté religieuse auprès du conseil national US des églises, le révérend Patrick Mahoney, Président de la coalition chrétienne US, Mamdouh Nakhla, avocat international, président du centre des droits de l'homme basé au Caire, le révérend Rob Schenck, Président du conseil national du clergé US, Peter A. Schey, du cabinet international d'avocats éponyme et Mary Shuttleworth, Président Fondateur de Jeunesse international pour les droits de l'homme.


à personne . , .!!!eclairage tout simplement .
Auteur : thitrite
Date : le 30 septembre 2010 à 20h04
en est tu sûr que les 150 m $ us y sont encore ,? il me semble que tu n'es pas au courant que la crise financière déclanchée l'année dernière a tout emporté lors de son passage , surtout l'argent des arabes dans les banques et la bourse US!!


mais bon , ......à entendre les declarations de projets à coup de milliards $ , faites en grande pompe par l'algerie officiels , sans jamais ...être realisés .....peut donner à reflechir ...



le sujet est :LIBEREZ MOSTAPHA OULED SALMA.


























,
Un peu curieux !
Auteur : Twain
Date : le 30 septembre 2010 à 17h16
Donc, selon toi, le sort de ce conflit et lié uniquement au sort de ce Tamek !
Je crois que je ne suis pas d’accord avec toi, pour une fois, au sujet des deux énergumènes, Tamek et complices, qui profitent de tous les moyens que le Maroc met à leur disposition, bona fides, en tant que citoyens marocains, jouissant de tous les droits, passeports et même des fonds. Ces gens, donc, sont devant la loi des Marocains, tu connais le refrain ; pourquoi donc s’acharner sur le sort de ces gens qui, tout comme Aminatou, ont choisi leur camp, être une nuisance contre la cause marocaine, à la solde de la junte qui gouverne l’Algérie !
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com