Menu

Sport Publié

Football : La CAF exclut le Maroc des deux prochaines CAN et lui inflige une amende d'un million de $

Temps de lecture: 1'
DR

La sanction contre le Maroc est enfin connue. La Confédération Africaine de Football (CAF) a lourdement sanctionné le royaume, qui sera exclu des deux prochaines éditions de la CAN en 2017 et 2019. L’instance dirigeante du football africain a également infligé au Maroc une lourde amende qui s’élève à un million de dollars, selon le communiqué disponible sur le site de la CAF

Cette sanction était attendue après la décision du Maroc de reporter la CAN 2015 pour des raisons sanitaires. La CAF avait exprimé son refus et attendait la tenue d’une réunion de son comité exécutif pour décider du sort du Maroc. 

Le Comité Exécutif de la CAF a par ailleurs décidé par une mesure distincte de mettre à la charge de la fédération Royale Marocaine de Football la somme de huit millions et cinquante mille Euros (8.050.000 Euros) en réparation de l'ensemble des préjudices matériels subis par la CAF et les parties prenantes du fait du désistement survenu. Au total, le Maroc devra donc payer près de 10 millions de dollars à la CAF.

israel
Auteur : fly18
Date : le 08 février 2015 à 10h22
Je pense qu 'il faut vite integrerer Uefa de Platini.c lui qui est l'origine de ce mal , il avait un un differend avec hayatou (parceque Platini voulait s' ingerer dans les affaires de la CAF ).Platini delandait alors des excuses suite à la reponse insutante de hayatou , sinon lui a dit il faut s' attendre à des vrais probleme.
et le petit minable platini a utilisé le maroc et le pretexte ebola pour creer le probleme.la victime c le maroc.
et puisque nous sommes allies d'israel le CRIF et Platini et surtout israel pourra nous donner un sacré couo de pousse pour integrer l 'uefa et finir avec la pourri caf
can 2015
Auteur : moumen2
Date : le 07 février 2015 à 13h38
LE MAROC A RAISON 100 POUR 100 D'AVOIR
REPORTER CETTE EVENEMENT
maintenant des rapaces, des charognards veulent
se remplirent les poches sur le dos du Maroc
moi a la place du Maroc je les envois tous balader car ils n'ont pas la moindre légitimité
L'occasion est belle...
Auteur : Bodler
Date : le 07 février 2015 à 12h34
..., pour que d'un "mal" sorte un bien : il faut annuler le match (amical, donc : pastilla et cornes de gazelles à gogo) d'Agadir et laisser la fédé de Laqjaâ, et consorts voraces, le bec dans l'eau - pas celle de l'Atlantique mais celle de leur salle de bain !
Toutes les occasions pour certains (interchangeables car la même exécrable mentalité les habite tous !), pour faire du tourisme, se pavaner et s'empiffrer sur le dos d'un peuple par trop éreinté dans le silence des... agneaux que nous sommes devenus !!
Mon cher...
Auteur : Bodler
Date : le 07 février 2015 à 12h26
... dans votre phrase :

"Le Maghreb c'est aussi l'Afrique."

1) Maghreb : n'est et ne sera jamais qu'un point cardinal (ouest)...
2) "aussi" est de trop...

Bon weekend !
Le Maroc ne payera pas pour Hayatou.
Auteur : taharo
Date : le 07 février 2015 à 11h48

Aîssa Hayatou et ses acolytes voudraient faire porter le chapeau de la gestion catastrophique du Foot bal africain au Maroc. C'est un comble de l'injustice et de l'amateurisme. Ce qui s'est passé en Guinée Equatoriale est de de la responsabilité exclusive de ces responsables qui confondent entre intérêt personnel et sport collectif. Le foot bal n'est pas une affaire de gros sous mais une affaire de sport qui permet aux africains de se connaître entre eux et de se faire connaître aux autres. Le foot bal est une affaire de doigté, de justice, de concertation, de dialogue et d'échange et non pas une affaire de punition et de payer les pots cassés. Le Maroc et les marocains aiment le foot bal africain, mais ce n'est pas une priorité absolue. Il a d'autres chantiers socio économiques plus importants où les deniers publics sont plus nécessaires.
J'aimerais que les responsables marocains soient à la hauteur du problème et qu'ils répliquent intelligemment aux diktats de ces irresponsables du foot africain. La meilleure manière de les contrer est de remettre en question, non pas les décisions prises, mais la légitimité de leur présence au sein de la CAF.
On aimerait savoir sur quoi les délibérations ont porté et qui a dit quoi, en particulier le représentant de l'Algérie Raourara et ses acolytes. On appelle ça de la transparence.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com