Menu

Sport Publié

Ismail Ahmed, la star marocaine de l'équipe de football des Emirats Arabes Unis

Marocain de naissance, ancien du FUS de Rabat, Ismail Ahmed a eu une trajectoire peu commune dans sa carrière. Ce défenseur d’Al Ain évolue aujourd’hui avec la sélection nationale des Emirats Arabes Unis après avoir pourtant failli porter les couleurs du Maroc. Son équipe vient de réussir la prouesse de sortir le grand favori de la Coupe d’Asie, le Japon. Mais même s’il porte d’autres couleurs actuellement, Ismail se dit fier d’être marocain. 

Temps de lecture: 2'
DR

Avec son mètre 91 et ses 88 kilos, Ismail Ahmed est l’un des défenseurs les plus imposants de la Coupe d’Asie qui se déroule actuellement en Australie. Ce défenseur, l’un des meilleurs du football asiatique, vient de voir son équipe, les Emirats Arabes Unis, éliminer le grand favori de la compétition, le Japon, aux tirs aux buts. Le Marocain figure même parmi les trois nominés pour le titre du meilleur joueur asiatique.

Du FUS à Al Ain

L’histoire du longiligne défenseur débute au FUS de Rabat où il a joué de 2005 à 2008 sour le nom d'Ismail Oujghou. Avant de rejoindre le championnat émirati, il a été appelé avec les équipes de jeunes du Maroc pour un tournoi. «Je suis allé à une compétition avec eux, mais je me suis blessé j’étais très en colère parce que je voulais jouer pour l'équipe nationale», confie-t-il sur SBS.com, mais ensuite, certains grands agents ont commencé à m’appeler pour me parler d’offres venant de partout (le Raja, Europe et des équipes du Golfe».

Son agent le cachera dans un hôtel et s’envolera avec lui le lendemain sans prévenir l’équipe nationale. L’agent voulait éviter les médias au moment des faits. «Puis j’ai réalisé que nous allions Al Ain et nous avons signé un contrat provisoire» explique le joueur. Une fois à Al Ain, un entraineur venu d’Allemagne l’a pris sous son aile et lui fait comprendre que les dirigeants émiratis lui ont préparé un passeport. «C’est au même moment qu’Omar Abdulrahman (joueur des EAU) a reçu le sien». «Quand j’ai rejoint Al Ain, j’ai eu beaucoup de problèmes dans mon pays ; des journalistes et plusieurs personnes disaient que j’y suis allé seulement pour l'argent, mais personne ne comprenait vraiment».

Le père furieux de son choix

Même au sein de sa famille, le Marocain a dû essuyer les critiques, de son père notamment. «Même mon père ne comprenait pas parce que je devais changer mon nom aussi - maintenant mon nom est Ismail -, mais aux Emirats Arabes Unis, vous devez avoir quatre noms et ils ont changé pour moi. Mon père était très en colère», poursuit le joueur. «J’ai essayé d'expliquer et ensuite il a compris que je devais changer ma vie pour mon avenir et puis les gens au Maroc ont également commencé à comprendre».

«J’aime le Maroc, c’est mon pays»

Ce choix a été pourtant l’un des points clé de sa carrière. Dans l’un des meilleurs clubs du pays, Ismail s’est fait une place et a tapé dans l’œil des dirigeants de l’équipe nationale. Ces derniers l’ont donc convoqué pour la Coupe d’Asie des nations 2015 qui se joue actuellement en Australie. Et cerise sur le gâteau, le joueur jouera le dernier carré et figure parmi les meilleurs footballeurs de la confédération.

Ce succès ne l’empêche pas dormir. Ismail vise plus haut et dit se concentrer davantage pour atteindre ses objectifs. Il ne tourne pas autour du pot lorsqu’il évoque son histoire. «Dans mon sang, je suis marocain, mais maintenant je joue pour les Emirats – c’est normal, je ne peux pas mentir ou quelque chose comme ça. Tout le monde sait que je suis du Maroc, j’aime mon pays, c’est mon pays et dans mon sang la puissance qui s’y trouve vient du Maroc».  

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com