En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Religion Publié Le 20/01/2015 à 15h16

Maroc : La police de Fès interroge pendant 11 heures un présumé converti au christianisme

Nouvelle interpellation dans les milieux présumés convertis au christianisme. La police de Fès a interrogé pendant onze heures, un jeune homme en possession d’une Bible.

Gare ferroviaire de Fès / DR

Dimanche après-midi à la gare ferroviaire de Fès, les services de la sûreté ont procédé à l’interpellation d’un jeune homme, originaire de Béni Mellal, soupçonné s'être converti au christianisme. Une fouille dans sa valise a permis l’identification d'une Bible et de quelques livres religieux chrétiens.

Onze heures d’interrogatoire

Une fois au siège de la préfecture de police à Fès, les questions des enquêteurs ont porté essentiellement sur les raisons des fréquents déplacements de M.B dans la capitale spirituelle du royaume, pourtant entrepreneur, et les personnes qu’il y rencontrent. Ce qui laisse entendre que l’homme faisait, auparavant, l’objet d’une surveillance particulière de la part de la police.

L’interrogatoire a duré onze heures, indique un média local, avant que le prévenu ne soit libéré vers une heure de la matinée du lundi et décide immédiatement de retourner à Béni Mellal.

Cette nouvelle arrestation dans les rangs de Marocains présumés convertis au christianisme a été vivement condamnée par la section locale de l’AMDH à Fès qui a suivi le dossier depuis le début, la qualifiant d’ «arbitraire» et de «violation des droits de M.B à la libre circulation et au choix de sa religion».

M.B n’est pas encore sorti d'affaire

Faute de preuves accusant M.B, la justice ne s’est pas encore saisie de cette affaire. Néanmoins l’option de juger le jeune homme demeure toujours envisageable. Elle est, d’ailleurs, suspendue aux conclusions de l’enquête que mène la police de Béni Mellal.

S’il s’avère que le jeune entrepreneur a tenté de diffuser le christianisme auprès d’autres Marocains, il tombera alors sous la coupe de l’article 220 du code pénal. Un texte qui prévoit de «6 mois à 3 ans de prison et d’une amende de 100 à 500 dirhams» pour «quiconque emploie des moyens de séduction dans le but d'ébranler la foi d'un musulman ou de le convertir à une autre religion, soit en exploitant sa faiblesse ou ses besoins, soit en utilisant à ces fins des établissements d'enseignement, de santé, des asiles ou des orphelinats».

Mais pour l'instant, les autorités ont pris leurs précautions pour ne pas se montrer aussi expeditives que lors de l'affaire de Mohamed El Baladi, survenue le 2 septembre 2013 à Taounate.

21 commentaires
Islamophobe revendiqué
Auteur : Casasurseine
Date : le 03 février 2015 à 07h35
Je vous cite ''la lettre de l'Islam, assez facile à comprendre (brutalité, sexisme, xénophobie, homophobie, antisémitisme)
Puis vous revendiquez sans détour que vous êtes islamophobe ''en tant qu'humaniste'' (sic!),ajoutez-vous avec un cynisme consommé.Honnêtement,je vous le dis,vous êtes bien ce que vous prétendez être.A moins que que vous soyez comme M.Jourdain.Ce dont je doute.
Bref,la messe est dite,si j'ose dire:()
Et votre couplet sur l'islam ou la civilisation musulmane en perd de sa ''valeur''pour tant est qu'il en ait eu.De toute façon,il était complètement à côté de la plaque...
Pas bien lu
Auteur : zetof
Date : le 01 février 2015 à 21h07
Si vous m'aviez lu honnêtement, vous auriez compris que je n'explique pas la décrépitude par l'Islam, mais le refuge dans l'Islam par la décrépitude. Mais la posture victimaire est tellement confortable, vous n'avez pas pu résister. Et vous osez me parler de paresse intellectuelle. . Sur le point de l'islamophobie, oui, en tant qu'humaniste, je suis en effet islamophobe. Je suis surtout opposé à l'Islam d'aujourd'hui, qui a réussi l'exploit de régresser depuis Averroès. Mais n'y voyez aucune xénophobie, scientologie, catholicisme, Raël, je suis aussi opposé à toutes les autres sectes, grandes ou petites, qui prétendent dicter leur conduite aux hommes. sans pour autant s'imposer les vertus qu'elles prônent. Sur la paresse intellectuelle, je vous trouve injuste. J'ai certainement lu davantage sur l'Islam que ma courte vie n'aurait du être dilapidée pour ces sornettes d'un autre âge. Enfin, je voudrais vous dire ma tristesse de voir sombrer la civilisation arabe, autrefois si raffinée et joyeuse, dans l'obscurantisme religieux.
Islamophobie rampante
Auteur : Casasurseine
Date : le 01 février 2015 à 19h36
L'islam n'a rien à voir dans l'état de décrépitude dans lequel se trouve bon nombre de pays africains..qui ne sont d'ailleurs pas tous à majorité musulmane.
Mais expliquer le fond des choses par ce tour de passe passe est une escroquerie,ou une paresse au mieux,intellectuelle.Qui fleure ''bon'' l'islamophobie...
Frustrés
Auteur : zetof
Date : le 01 février 2015 à 14h29
Depuis la décolonisation, l'Afrique subsaharienne comme le Maghreb ont dévoilé au grand jour leur incapacité à se développer économiquement et culturellement. En dépit de ressources naturelles colossales, le bilan est évident : régression, corruption généralisée, niveau d'éducation pathétique, néant scientifique. C'est là que la progression de l'Islam radical prend tout son sens : la lettre de l'Islam, assez facile à comprendre (brutalité, sexisme, xénophobie, homophobie, antisémitisme) en fait l'outil idéal pour travestir la frustration en choix culturel délibéré. En effet, faire sortir un musulman de sa religion est un crime contre le moral du peuple ... et contre la tranquillité du pouvoir.
choquée
Auteur : balli
Date : le 25 janvier 2015 à 23h01
Je suis choquée que la liberté de pensée soit bafouée par toutes les religions et peuples du monde entier , on naît libre donc on doit vivre libre et savoir vivre avec tout le monde .......... viva liberta, viva la bella vita
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com