Menu

Politique Publié

Sahara : L’Egypte d’Al Sissi soutient la proposition marocaine d’autonomie

Il serait désormais très difficile d’entendre un média officiel marocain traité Al Sissi de «leader des putschistes». La page semble tournée. Le Maroc par la voix de son ministère des Affaires étrangères appuit «la révolution du 30 juin 2013». Celle qui avait permis la destitution de l’ancien président Mohamed Morsi en échange d’un soutien du Caire à son initiative d’autonomie au Sahara.

Temps de lecture: 2'
Salaheddine Mezouar et Sameh Choukri / Archive - Ph. MAP

Finalement le chef de la diplomatie égyptienne est bien venu au Maroc. C’est la première visite d’un responsable de ce rang, et ce, depuis la chute du régime de Hosni Moubarak au printemps 2011. Ce matin, Sameh Choukri a eu des entretiens avec son homologue marocain, Salaheddine Mezouar. Il sera reçu cet après-midi au palais de Fès, par le roi Mohammed VI afin de lui transmettre un message verbal du président égyptien, Abdelfattah Al Sissi.

Message rassurant sur le Sahara occidental

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères du Caire a révélé à un média local certains sujets examinés par les deux parties au cours de la réunion qui s’est terminée il y a quelques heures.

Sur la question du Sahara occidental, principale pomme de discorde, Choukri a rappelé le soutien de son pays à la proposition marocaine d’autonomie, présentée en 2007, et au processus de négociations mené par les Nations Unies. Un message qui devrait rassurer Rabat qui appréhendait un changement de la position égyptienne. Néanmoins, le ministre a évité de se prononcer pour la marocanité du Sahara comme cela était en vigueur sous le régime du président Moubarak.

Le jeudi 15 janvier, Mustapha El Khalfi reconnaissait que «des contacts continus sont en cours pour remédier aux causes ayant engendré des atteintes à la dignité du peuple marocain, à ses symboles et à ses causes nationales et vitales». En effet, depuis la destitution de Morsi et surtout après que le maréchal Al Sissi est pris le pouvoir, s'étaient multipliés les signaux d'un rapprochement entre l’Egypte et le Polisario.

Le Maroc appuie le coup d’Etat en Egypte du 30 juin 2013

De son côté, Salaheddine Mezouar n’a pas tardé à renvoyer l’ascenseur à Sameh Choukri. La même source à la diplomatie égyptienne indique que le RNIste a réaffirmé le soutien du royaume à la «transition démocratique», initiée après «la révolution du 30 juin 2013». Il s’agit de l’opération qui avait permis à Al Sissi de mettre un terme au pouvoir du président Mohamed Morsi, des Frères musulmans. Un revirement spectaculaire de la position du royaume. Il y a deux semaines dans un reportage d'Al Oula, le même Al Sissi était traité de «leader des putschistes».

brovo les MAE mezouar et lamamra..
Auteur : samquebec
Date : le 17 janvier 2015 à 20h35
ell apprend vite sissi l imperatrice.
et elle sait exactement comment tirer profits du conflit fraternel qui divisent le maroc et l algerie..
tout d abord il renfloue les caisses vides de l etat egyptien qui est au bord du depot de bilan avec les petrodollards du peuple algerien..
apres quoi il passe une couche de peinture au maroc pour endosser une legitimite a son coup d etat contre le president democratiquement elu Morsi..

le maroc et l algerie passent une fois encore pour des amateurs et le grand gagnant c est sissi qui fait tres bien le grand ecart entre alger et rabat...
pour moi on s en fout de l opinion de ce dictateur...
depuis quand mr mezouar al sissi est un arbitre pour l integrite du royaume du maroc??..
vous avez la memoire courte ..il y a quelques semaines les medias egyptiens nous faisaient des pubs en dessous de la ceinture..

franchement les MAE du maroc et de l algerie passent pour des clowns dans la gestion de leurs affaires et collaboration avec sissi..

il faut que alger ouvre cette frontiere comme le veut notre roi pour eviter de gaspiller autant d energie et d argent pour des pays tiers qui n ont rien a foutre des peuples maroco algeriens..

resultat de ce round diplomatique:

Sissi 3-0 Maroc/algerie



@yassin987
Auteur : charmeur de serpent
Date : le 17 janvier 2015 à 12h40
Salam,

Le Maroc a répondu intelligemment aux provocations des médias et des politiques égyptiens. Il a confié la riposte à ses médias pour ne pas dire que c'est le gouvernement marocain qui a changé sa position vis à vis du président égyptien actuel.

Donc, c'est l'Egypte qui était obligé de clarifier sa position vis à vis du Sahara Marocain et pas le Maroc puisque le gouvernement marocain n'a fait que réitérer sa position d'avant.
alors
Auteur : yassin987
Date : le 17 janvier 2015 à 10h42
Ce sont les medias qui on fait cette allusion non le gouvernement tout les medias sont une armes a travers le monde regarde la fox et bbc et autres
volte-face mais situation rattrapée
Auteur : FATEM95
Date : le 16 janvier 2015 à 17h43
Mais peut-être dans l'avenir faut-il éviter de laisser le champ libre au Polisario pour devoir faire de la gymnastique après pour rattraper la situation.

Deuxième choix judicieux du ministre après la marche de Paris. Il va finir par être bon.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate