Menu

Grand Angle

France-Maroc : Les journalistes français mis en cause dans les révélations de Chris Coleman réagissent

Après plus d’une semaine de silence, trois journalistes français accusés par «Chris Coleman» d’être à la solde du Maroc ont décidé de réagir le même jour. Un timing qui n’est pas sans susciter des interrogations. Vincent Hervouët, cité également par le hacker, ne s’est pas encore manifesté.

Publié
DR
Temps de lecture: 2'

Les ministres marocains ne sont pas les seuls à réagir aux révélations de «Chris Coleman». Des journalistes français viennent de leur emboîter le pas. Il y a plus d’une semaine, le hacker avait accusé nommément José Garçon, Mireille Duteil, Dominique Lagarde et Vincent Hervouët d’avoir été payés par le Maroc pour écrire des chroniques très élogieuses sur la position du royaume en ce qui concerne la question du Sahara occidental.

Après plus d’une semaine de silence, les journalistes français se sont décidés à répliquer aux accusations. Et les réactions sont arrivées en tir groupé. Trois des personnes mises en cause par Coleman ont lancé leur contre-offensive le même jour. Le timing choisi par José Garçon, Mireille Duteil et Dominique Lagarde peut susciter des interrogations. La machine «Coleman» pourrait sans doute s’en servir pour relancer ses attaques contre les trois journalistes.

Garçon et Duteil cosignent un démenti paru sur Libération

José Garçon et Mireille Duteil ont donné leur version des faits en publiant une tribune commune sur Libération le 30 décembre. Dans celle-ci, elles commencent par parler de leurs relations avec Ahmed Charaï. Elles expliquent que l’éditeur marocain leur aurait demandé de lui «donner un coup de main à titre amical». Il les aurait ainsi sollicitées pour lancer des projets médiatiques, un site web d’information, un hebdomadaire et la version francophone du magazine américain Foreign Policy.

Les deux femmes justifient ensuite pourquoi elles avaient choisi le silence dans un premier temps. Pour elles, leurs longs parcours professionnels, l’une à Libération et l’autre au Point, suffisaient amplement à prouver leur intégrité. Selon elles, ces révélations ne sont qu’une «machine à salir». Elles finissent en s’interrogeant sur l’identité de  «Chris Coleman24» qui pour les deux journalistes françaises «paraît en tout cas bien loin du WikiLeaks qui nous est servi en permanence».

Dominique Lagarde choisi de répondre sur L’Express

Dans sa réponse dans L’Express, Lagarde rejette toutes les accusations portées contre lui. Il assure qu’il n’a «jamais reçu d'argent, ni de cadeau» ajoutant qu’il n’a «jamais non plus accepté une seule invitation, que ce soit à titre professionnel ou privé». Il affirme également que «tous ses déplacements professionnels au Maroc ont été payés dans leur intégralité par L'Express, à la seule exception, en novembre 2012, d'un colloque organisé à Tanger par le think-tank Amadeus, qui n'a rien à voir avec Ahmed Charaï et pour lequel j'ai animé une table ronde, dans le cadre d'un partenariat entre cet institut et l'Express».

Lagarde lance en quelque sorte un défi à la machine «Chris Coleman» de prouver le contraire de ses affirmations. Mieux encore, le journaliste précise qu’il «continue à voir Charaï de temps à autre, lors de [ses] déplacements au Maroc. A [ses] yeux, cet entrepreneur, qui ne cache pas son nationalisme, est un homme de réseaux, très introduit au sein de ce que l'on appelle le makhzen».

Avant les «révélations» de Chris Coleman, le Canard enchainé avait publié, en juin 2011, une liste non-exhaustive de professionnels dans les médias français qui ont passé des vacances offertes au Maroc sans débourser le moindre centime en échange de quelques articles et de positions complaisants.

En plein délire !
Auteur : sauredino
Date : le 02 janvier 2015 à 15h44
La réponse à mon commentaire est pour moi incompréhensible. C'est quoi ce charabia ?
dementis
Auteur : othmans
Date : le 02 janvier 2015 à 15h27
Sí le Maroc avait les pratiques que vous insinuez el l Algérie non alors la Rasd n aurait pas été introduite vicieusement à l Oua. L Algérie ne dément pas l avoir fait et s en targue. Comment le DRS Algerien a fait entrer les troupes Algériennes face au retrait du territoire des Espagnols??, sans que personne n en parle en Espagne?? Comment a t il déporté des milliers de Sahraouie avec leurs femmes enfants esclaves et bagages, sans que personne n en parle en Espagne.... mentir démentir occulter désinformation l Algérie sait de quoi elle parle
On attend toujours le démenti !
Auteur : sauredino
Date : le 02 janvier 2015 à 07h37
Ce n'est pas en criant plus fort que tu penses avoir raison !
Si ce n'était que des calomnies et qu'il n'y a rien de vrai dans cette histoire, pourquoi les autorités marocaines ne démentent pas ? C'est une affaire grave qui mérite une réponse et ce n'est pas à des journalistes étrangers qui viennent se la couler douce au Maroc avec tous les avantages pour répondre à leur place.
les Algériens n y comprennent rien
Auteur : othmans
Date : le 02 janvier 2015 à 02h37
Vous pouvez prendre l avion pour venir voire. Les Alaouís ont bien travaillé ils inspirent nos commentaires, personne ne me dicte ce que je pense et dit. Ni sur nos juifs Marocains ni sur notre Sahara ni sur votre DRS. Va dire encore que je suis pour les sionistes après ça. .. je suis aussi bigleux je boîte et je suis smak à moitié sourd.... tu peux dénigrer il n en restera rien le publique comprend quand il y a calomnies....
bonne année
Auteur : chakib61
Date : le 01 janvier 2015 à 22h04
Sur une musique de tango,monsieur danse du allaoui.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com