Menu

Politique Publié

France / Immigration : Les MRE, dans le viseur de Nicolas Sarkozy ?

Pour Maurice Szafran, directeur de la publication de l’hebdomadaire Marianne, Nicolas Sarkozy est «un voyou de la République» et pour Edwig Plenel, ancien directeur de la rédaction du quotidien le Monde et fondateur du portail d’informations en ligne Mediapart, l’ex pensionnaire de la Place Beauvau est, ni plus ni moins, «qu’un délinquant constitutionnel». Drôle de climat ! Qui menace les MRE ?

Temps de lecture: 2'
Source : lexpress.fr

Quant aux porte-flingues de Nicolas Sarkozy, on peut citer dans le désordre Nadine Morano, Brice Hortefeux, Xavier Bertrand ou encore Christian Estrosi, ils n’ont cesse de tirer à boulets rouges sur des leaders d’opinions qui ont pignon sur rue. C’est dire que le navire tangue et que le capitaine a dû mal à garder le cap.

Un cap dont l’horizon reste flou. Que cherche Nicolas Sarkozy ? Est-il profondément intolérant, raciste, xénophobe ? Ou tout bonnement populiste ? Est-il un humaniste ? Ou tout simplement un «mafieux» au col blanc ? Tout cela à la fois…

En tout état de cause, ses sorties médiatiques, ses actes ou encore ses commandes politiques impactent directement (et indirectement) le pays, perturbent le quotidien des uns et désorientent les autres.

Et c’est là que le bat blesse. Faute de pouvoir porter et incarner un projet de société ambitieux, de conduire des politiques publiques «gagnantes», de mener l’hexagone vers un monde meilleur, Nicolas Sarkozy s’en prend à nouveau aux plus «faibles» : les minorités.

Avant hier, on faisait la chasse aux «jésuites», hier aux personnes de confession juives. Aujourd’hui, c’est au tour des jeunes issus des quartiers d’être en ligne de mire et de servir de souffre douleur à un homme qui semble prêt à tout pour retrouver un second souffle.

On en veut pour preuve la ligne de son discours à Grenoble, vendredi 30 juillet dernier et l’annonce faîte de retirer la nationalité française «à toute personne d’origine étrangère qui aurait volontairement portée atteinte à la vie d’un policier, d’un gendarme ou de tout centre dépositaire de l’autorité publique», dixit Nicolas Sarkozy. Un propos qui intervenait suite à des affrontements entre des policiers et des jeunes au sein d’un quartier grenoblois.

Il faut savoir qu’actuellement, la déchéance de la nationalité française, prévue dans l’article 15 du Code civil, prévoit que «tout individu qui a acquis la qualité de français peut, par décret et après avis conforme du Conseil d’Etat, être déchu de la nationalité française sauf au cas où la déchéance a pour résultat de le rendre apatride».

En clair, cette menace (ne) s’adresse qu’en direction de celles et ceux qui jouissent d’une double nationalité. Comme la quasi-totalité des Français d’origine marocaine qui résident en France (MRE) et qui sont au nombre d’un million de personnes, selon les chiffres officiels. Ce qui en fait la communauté «étrangère» la plus importante en France.

Du coup, les saillies de Nicolas Sarkozy et, entre autres, celles du porte parole de l’UMP, Frédéric Lefebvre - qui a récemment déclaré sur un média qu’il y avait une relation entre délinquance et immigration - ne sont pas pour rendre service à l’ensemble de la communauté française d’origine marocaine.

Si, comme l’a répété Nicolas Sarkozy à Grenoble, «la France ne peut pas héberger toute la misère du monde», faisant référence à la fameuse phrase exprimée par Michel Rocard, alors 1er ministre, elle ne doit pas, pour autant, être dirigée par des hommes amnésiques et irresponsables.

Personne ne peut faire le deuil de l’histoire. Et surtout pas le président de la République Française. Quel qu’il soit.

skoukou vous dites???????
Auteur : baba laaziz
Date : le 22 août 2010 à 06h37
la france a mis au pouvoir un homme qui capte rien a la politique non seulement il capte rien a la politique et en plus de ça il a mis une police qui est comme lui sans formation l etat française elle est entrain de coule d une vitesse que meme buz l eclaire ne comprent rien la france mais la vrai france etait bien au temps de notre ami mitterant on etait sociable, amis et non des ennemis comme le croit zkoukou il parle il parle mais on capte que dalle a ces discours tout d abort il vient au pouvoir secondo il change de femme comme des chausettes et troisiemement il devrait retourner a l ecole pour qu il s exprime correctement mais il faut qu il sache aussi si il nettoie au carchere la vrai jeunesse francaise qui eux sont des vrai francais car meme lui il est meme pas francais il est polonais il faut savoir que la france sans maghrebins elle fouttu les maghrebins sont les plus gros consomateur de l europe voila voila !!!!!!!
lol
Auteur : lyna58
Date : le 18 août 2010 à 15h26
si on a rien à se reprocher...!on risque rien !!
mais quand on voit ce qui se passe dans les cités on peut en discuter?
rencontre
Auteur : drisko75
Date : le 18 août 2010 à 11h45
moi. je dit que sarkozy est un vraiment un vrai raciste est que hortefeux est une personne quand sarkozy lui dit allé a gauche il va à gauche est quand il lui dit d'allé à droit il va à droite
Insécurité juridique
Auteur : ouriemcm
Date : le 18 août 2010 à 09h31
Salem,
Je ne sais pas vous mais moi je commence à avoir vraiment peur. Les français ne se cachent plus, ils expriment très ouvertement leurs racisme sans gène.
Ce que dit Sarkozy ne me semble pas être seulement des manoeuvres electoralistes, c'est vraiment ce que pense le francais moyen, la quasi totalité de la droite et une bonne partie de la gauche.
Il faut que le Maroc soit prêt pour un retour massive des MRE un jour ou un autre.
les facho de la republic
Auteur : le berbaire
Date : le 18 août 2010 à 09h26
le jounaux anglais le compare a un chef de la gustapo
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com