Menu

Sport   Publié

Lions de l'Atlas : Première victoire pour le nouveau staff

Opposés ce mercredi en amical à la Guinée Equatoriale, les Lions de l'Atlas ont offert une victoire à leur public, la première de l'ère Gerets-Cuperly. Menés à la pause et un peu contre le cours du jeu, les Lions ont pu compter sur un Youssef Hadji bien inspiré, et un Mbark Boussoufa des grands jours pour arracher la victoire.

Temps de lecture: 2'
Youssef Hadji et Soufiane Alloudi, décisifs contre la Guinée Equatoriale

Reconquérir un public frustré par des résultats sportifs catastrophiques, et démontrer les aptitudes du nouveau staff technique à redorer le blason très terne de l'équipe nationale, étaient les principales missions des Lions de l'Atlas, dans ce match qui ne devait être qu'amical.

Première surprise, on retrouve Marouane Chamakh dans le rôle inédit de capitaine. Le nouveau sociétaire d'Arsenal sera le fer de lance d'une formation en 4-5-1, qui réalise par ailleurs une belle entame de match, se procurant de nombreuses occasions. Le groupe trouve bien ses automatismes sur le terrain, et ne semble pas souffrir de ses 8 mois de chômage.

El Zhar, Taarabt, et Boussoufa donnent du mal aux défenseurs équato-guinéens par leur vivacité et leur technique. Les Lions de l'Atlas se montrent dangereux, mais ne concrétisent pas leur domination. Ils se font d'ailleurs surprendre à la 38e minute par une attaque éclair de la Guinée Equatoriale, qui profite d'une petite erreur de la défense marocaine, qui avait bien tenu jusque là. Le Maroc, contre le cours du jeu, rentre au vestiaire mené. Les quelques supporters qui ont fait le déplacement au stade Mouley Abdellah de Rabat, doivent se dire que finalement, les choses n'iront pas mieux pour leur équipe nationale.

C'était sans compter sur le coaching. A l'heure de jeu, Cuperly fait entrer Hadji et Alloudi à la place de Taarabt et El Zhar. 5 minutes seulement plus tard, on retrouve les deux hommes sur l'égalisation marocaine: corner de Boussoufa sur la droite, Alloudi dévie de la tête pour Hadji qui surgit dans le dos d'un défenseur adverse pour tromper le gardien à bout portant.

On retrouve les mêmes acteurs à dix minutes du terme : Boussoufa donne un long ballon sur la droite à Alloudi, qui centre dans la surface, et trouve une nouvelle fois Hadji, pour le 2-1, score final.

Les joueurs le savent, ils reviennent de loin. L'entrée d'Alloudi et Hadji aura cependant très clairement apporté le brin de réalisme qui a longtemps fait défaut en première période. Dominique Cuperly livre son analyse en fin de match à la MAP : «Nous avons eu beaucoup d'occasions mais nous avons été surpris par un but adverse sur son unique tir de toute la partie. En cherchant l'égalisation, nous sommes tombés sur un bloc défensif difficile à transpercer. Mais avec de la patience, nous sommes revenus dans le match et avons réussi à scorer à deux reprises. Il faut faire confiance au groupe.»

Mbark Boussoufa, à l'origine des deux buts, déclare de son côté : «c'était un réel plaisir pour nous tous de retrouver l'ambiance du groupe et la chaleur du public. J'espère qu'on va réussir à faire la joie des Marocains et nous allons travailler dur pour assurer notre qualification à la prochaine CAN». Une CAN qui sera co-organisée justement par la Guinée Equatoriale, adversaire du jour, et le Gabon.

Les Lions de l'Atlas, qui évoluent dans le groupe D des éliminatoires en compagnie de l'Algérie, de la Centrafrique et de la Tanzanie, entrent en lice dès le début de septembre contre la Centrafrique. Un excellent moyen de confirmer les espoirs nés de la victoire de mardi soir.

Résumé de la rencontre Maroc vs Guinée Equatoriale

Le Maroc peut dire adieu à Rami

Peu avant d'affronter la Guinée Equatoriale, le Maroc perdait l'opportunité de voir Adil Rami évoluer sous les couleurs du Mountakhab. En effet, conformément à la réglémentation de la Fifa concernant les joueurs binationaux, Rami (24 ans), qui a participé à la rencontre amicale qui opposait la France à la Norvège (défaite 2-1), ne peut plus jouer pour le Maroc. Le défenseur lillois avait plusieurs fois fait l'objet de sollicitations de la part de la sélection marocaine, mais toujours donné sa préférence à l'équipe de France. Depuis ce mercredi donc, son choix est définitif, et c'est bien dommage pour les Lions de l'Atlas, qui en revanche, ne perdent pas l'espoir de récupérer Younes Kaboul, qui lui n'a pas été retenu par Laurent Blanc... pour le moment.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com