Menu

Politique Publié

Maroc : Baisse de 20% des actes de délinquance mais la montée du hooliganisme inquiète

Pour le ministre de l’Intérieur, le renforcement des mesures de sécurité a largement contribué à la baisse de la criminalité au Maroc. Devant les députés, Mohamed Hassad a soulevé le problème de la montée du hooliganisme dans les stades, annonçant des mesures contre les auteurs de ces actes de violence.

Temps de lecture: 2'
Mohamed Hassad, ministre de l'Intérieur / DR

La criminalité était au cœur de la séance des questions orales à la Chambre des représentants de ce mardi. Le ministre de l’Intérieur vient juste d’annoncer que les actes de délinquance ont baissé de 20% durant les huit premiers mois de cette année. Mohamed Hassad a précisé que les homicides volontaires au Maroc sont inférieurs par rapport aux autres pays, ajoutant qu’en 2013, l'indicateur de l'Office des Nations-unies contre la drogue et le crime (ONUDC) accorde au royaume le taux de 2,2 pour 100 000 habitants.

Mesures contre le hooliganisme

Le ministre a, par ailleurs, soulevé le phénomène du hooliganisme dans les stades, de plus en plus fréquent, précisant que son département a pris deux mesures contre les auteurs d’actes de violences. Il compte ainsi s'appuyer sur la dissolution, par décision de l’Administration territoriale, de toute association de supporters "ultras" des clubs de football dont les membres seraient coupables de hooliganisme. Il a également annoncé l’établissement et la diffusion de listes de personnes interdites d’accès aux stades.

Des décisions qui ne sont pas sans rappeler celles prises contre les clubs anglais, au milieu des années 80, par l’Union des associations européennes de football. Reste à savoir si les autorités locales auront une marge de manœuvre assez large pour mener à bien cette politique. La récente sanction très clémente contre l'équipe des FAR montre les limites de la déclaration volontariste du ministre. 

Ahmed Touhami, un député issu des rangs du PAM, a interpellé le ministre Mohamed Hassad sur la faiblesse de l’effectif policier pour assurer la sécurité des Marocains. Le PAMiste s’est dit surpris que le projet de loi de finances 2015 qui n’a accordé que 5000 postes d’emploi au ministère de l’Intérieur dont seulement 3000 sont en uniforme. Un chiffre qui reste, selon ses dires, inférieur et ne répond pas aux défis, aux attentes des citoyens et complétement en déphasage avec la stratégie de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). Pour rappel, à l'horizon 2017, la DGSN prévoit un effectif total de 82 000 policiers contre 52 000 actuellement.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate