Menu

Politique Publié

Agressions israéliennes à Al Qods : Le Maroc appelle à une réunion ministérielle des pays islamiques

Le Maroc accueillera la première semaine de novembre, une réunion ministérielle des membres de l’Organisation de la coopération islamique en vue d’examiner la série des agressions israéliennes sur Al Qods, plus particulièrement celles visant la mosquée Al Aqsa et les fidèles.

Temps de lecture: 2'
Ville d'Al Qods / DR

Le Maroc réagit officiellement à la politique menée, depuis des semaines, par les autorités de Tel-Aviv à Al Qods. Aujourd’hui, le département des Affaires étrangères s’est dit, dans un communiqué, «préoccupé» par «la voie de l’escalade qu’adopte Israël concernant Al Qods Acharif».

Le royaume s’est dit fermement opposé à toute tentative visant à «saper le statut juridique» de la ville sainte, «tel qu'il est fixé par les résolutions internationales en tant que partie intégrante des territoires occupés en 1967». Le texte du département de Mezouar a cependant omis de mentionner que l’organisation des Nations Unies ne reconnait que l’occupation de Jérusalem-Est par Israël.

Rabat dénonce la colonisation

Le Maroc considère que les agissements israéliens «sont de nature à contribuer à l’enlisement de la question palestinienne dans le labyrinthe des conflits religieux et confessionnels, en prélude à l’occupation des lieux saints». Des provocations, qualifiées de «récurrentes» visant essentiellement l’enceinte de la mosquée Al Aqsa et les fidèles et qui répondent aux plans de la judaïsation de la ville, mis en place depuis des années par les gouvernements israéliens successifs, de droite comme de gauche.

Rabat s’est également prononcé contre "l’intensification de la colonisation" dans la ville sainte. Autant d’exactions qui «attisent le sentiment de l’injustice chez les Palestiniens et les millions de musulmans à travers le monde», déplore le communiqué.

Début novembre, le Maroc accueille une réunion consacrée à Al Qods

La multiplication des agressions israéliennes dans la ville sainte est à l’origine de l’appel du royaume chérifien, à une réunion de coordination du Groupe ministériel de l’Organisation de la coopération islamique. Une rencontre que devrait se tenir, durant la première semaine du novembre, au Maroc.

Le royaume espère, ainsi, adresser un message au monde islamique et aux puissances influentes sur la scène internationale sur l’impératif de défendre Al Qods et la mosquée Al Aqsa. Le roi Mohammed VI assure la présidence du comité Al Qods, issu de l’OCI. Janvier dernier, Marrakech avait abrité la 20ème session dudit comité.

journaliste
Auteur : paysan81
Date : le 25 octobre 2014 à 09h31
Ce n'est pas le qods sur le foto mais le dom du rocher....

Appeler à des réunions ne sert à rien c'est juste des échanges d'avis avec des petits biscuits...

Il faut appeler au boycott nationale chaque société qui opère en Israël doit être interdite dans tout le monde arabe...

Demain matin à la première heure ils sont tous parti d'Israël
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate