Menu

Sport Publié

Avant la CAN 2015 au Maroc, la liste des événements internationaux en Afrique victimes d'Ebola

La CAN 2015 prévue au Maroc pourrait devenir le 15ème événement international en Afrique reporté ou annulé à cause d'Ebola. Près de dix autres manifestations sportives, culturelles ou politiques ont déjà été annulées dans d'autres pays africains à cause du virus qui a fait plus de 4.000 morts. 

Temps de lecture: 3'
DR

La tenue de la CAN 2015 prévue du 17 janvier au 8 février prochains au Maroc reste encore très incertaine. Les autorités marocaines souhaitent reporter l’événement pour juin 2015 ou début 2016 en raison de l’épidémie Ebola qui sévit principalement dans trois pays africains. Même si le Maroc est en discussion avec la CAF pour trouver un terrain d’entente, la prochaine Coupe d’Afrique des Nations de Football risque d’être le 16ème événement continental repoussé ou annulé à cause d’Ebola, selon une liste établie par Jeune Afrique.

La Guinée première «victime» d’Ebola

Déjà, la Guinée a été le premier pays où un événement a dû être annulé à cause de la maladie. Le concert de l’artiste sénégalais Youssou Ndour, prévu le 30 mars dernier, n’a pas pu se tenir à Conakry en raison des premiers cas d'Ebola détectés dans le pays.

Team USA annule son voyage à Dakar

En août dernier, l’équipe américaine de Basketball a également dû renoncer à son voyage au Sénégal, avant la Coupe du Monde de la discipline en Espagne, suite à l’apparition d’un premier cas importé par un jeune Guinéen à Dakar.

Un Sommet de l’Union Afrique annulé

Début septembre, c’est au tour du Burkina Faso de faire une croix sur le sommet extraordinaire de l’Union africaine sur l’emploi, l’éradication de la pauvreté et le développement, prévu à Ouagadougou, du 2 au 7 du même mois. Et comme si la maladie s’acharnait encore plus sur les rendez-vous internationaux, le Salon international du tourisme et de l’hôtellerie, qui devait se tenir du 2 au 5 octobre à Ouagadougou, n’a finalement pas ouvert ses portes dans la capitale burkinabé.

Nouvelle annulation en Guinée

A nouveau, la Guinée a également été victime d’Ebola avec l’annulation de plusieurs concerts prévu lors de la fête de l’Aïd El Kébir, le 5 octobre dernier.

La Conférence de l’UPU n’aura pas lieu à Abidjan

Pour sa part, la Côte d’Ivoire a déprogrammé la Conférence stratégique de l’Union Postale Universelle (UPU) qui devait s’ouvrir du 14 au 15 octobre dernier à Abidjan.

Pas plus que le Tour du Faso au Burkina

Autre événement sportif victime d’Ebola, le célèbre Tour du Faso prévu au Burkina du 23 octobre au 2 novembre 2014. Cette grande manifestation sportive ne verra pas le jour cette année en raison des risques liés à la maladie. Le pays a également dû reporter l’organisation du Salon de l’artisanat initialement prévu du 31 octobre au 9 novembre 2014. Toujours au Burkina, le FRSIT (Forum national de Recherche Scientifique et de l’Innovation Technique), qui devait se tenir du 15 au 22 novembre 2014, a été repoussé à date ultérieure.

La Camfoot aussi reportée…

Pour sa part, le Tchad a été obligé de reporter la Coupe d’Afrique militaire de football (Camfoot) prévue à Ndjamena

Dakar reporterait le Sommet de l’OIF

A Dakar, la tenue du Sommet tant attendu de l’Organisation Internationale  de la Francophonie, prévu fin novembre 2014, reste en suspens. Les autorités craignent l’entrée du virus dans le pays et envisageraient de reporter le rendez-vous. Toujours dans ce pays, un autre événement international risque de ne pas se tenir. Il s’agit du Forum pour la paix prévu à Dakar les 15 et 16 décembre 2014.

Encore un report au Burkina Faso

Une nouvelle fois, le Burkina Faso a dû remettre à une date ultérieure un important événement. Le très réputé Fespaco (Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou), plus grand rendez-vous international du 7ème art en Afrique pourrait lui aussi faire les frais de l’épidémie d’Ebola. Prévu du 28 février au 3 mars 2015, il risque de subir le même sort que le Tour du Faso.

Au delà de la CAN 2015, le Maroc ne devrait également pas accueillir, du moins dans l'immédiat, la toute première édition du Championnat d'Afrique de Cyclisme prévue au mois de novembre. Selon le président de la FRMC (Fédération royale marocaine de cyclisme), Mohamed Belamhi,  «l'épidémie d'Ebola dans de nombreux pays du continent nous a obligé à prendre cette décision et à demander à l’union de reporter cette manifestation à une date ultérieure, et non son annulation».

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com