Menu

Politique Publié

Sahara : Le Polisario est déçu par le discours du président mauritanien à l’AG de l’ONU

Le Polisario est très déçu de l’intervention du président mauritanien devant l’Assemblée générale de l’ONU. Mohamed Ould Abdelaziz, en sa qualité de président de l’Union africaine, a abordé plusieurs questions internationales mais a omis de mentionner le Sahara occidental.

Temps de lecture: 2'
Photo ONU

Au fil des mois, les relations entre la Mauritanie et le Polisario perdent de leur vitalité d’antan. Le discours prononcé par Mohamed Ould Abdelaziz à l’occasion des travaux de la 69ième session de l’Assemblée générale des Nations-Unies, est un nouvel exemple attestant de cette tendance.

Le Front reproche au président d’avoir oublié la question du Sahara occidental

Pour le moment les amis de Mohamed Abdelaziz n’ont pas réagi publiquement à l’intervention de l’homme fort de Nouakchott. Ce sont des parties proches de la direction qui se sont chargées de traduire ce malaise.

Fort de son titre de président de l’Union africaine, le Mauritanien a abordé, lors de son allocution, plusieurs sujets qui le préoccupent: la Somalie, la Libye, le Niger, la République de Centrafrique, le Mali, le Sud-Soudan et même au-delà des frontières africaines lorsqu’il a évoqué la crise en Ukraine, appelant la communauté internationale à trouver des solutions innovantes à tous ces conflits. Mais à aucun moment, il n’a parlé de la question du Sahara occidental.

Un «oubli» qui suscite des interrogations

Une mise à l’écart qui suscite bien des interrogations dans les camps de Tindouf. Les plus optimistes dans une reprise des liens entre les deux parties estiment qu’il s’agit juste d’un oubli. Ils l’attribuent à la position réticente du président à la nomination, sous la pression de l’Algérie et l’Afrique du sud, de l’ancien président du Mozambique, Joaquim Chissano, comme envoyé spécial de l’UA pour le Sahara occidental.

En revanche, les pessimistes affirment que cet incident est loin d’être un acte anodin. Pour eux, il reflète bel et bien un net changement dans l’approche de la Mauritanie du dossier du Sahara. Il se rappelle même que le 2 août dernier, Mohamed Ould Abdelaziz avait écarté le Polisario de la liste de ses invités à la cérémonie de sa prestation de serment pour un deuxième mandat à la tête du pays. Une éviction précédée par l’ébauche d’une phase de normalisation des relations entre le Maroc et la Mauritanie, marquée notamment par l’audience que le roi Mohammed VI avait accordée, le 26 juillet, au ministre mauritanien des Affaires étrangères.

Oua ua etccc
Auteur : othmans
Date : le 16 octobre 2014 à 17h36
Depuis que L OUA a passe des decennies a tromper et dennier entre autres le Maroc au profit de l Algerie j attend un profond changement avant de commencer a y croire
On ne sait jamais
Auteur : FATEM95
Date : le 03 octobre 2014 à 10h40
Il faut toujours avec des adversaires comme cela s'attendre au pire et avoir de préférence un coup d'avance. Mais je ne pense pas que la Mauritanie soit partie prenante. Plusieurs explication à son lâchage apparent du Polisario:
- soit juste une lucidité en voyant que son intérêt n'est plus de ce côté
- soit une action de la diplomatie marocaine qui porte ses fruits
- soit que le soutien au Polisario ne lui rapporte plus rien
- soit que la Mauritanie à la tête de l'UA ne veut pas se faire dicter sa politique et ses actions
- soit que son chèque de fin de mois n'arrive plus
- ou soit tout simplement l'instabilité caractéristique des dirigeants africains signe d'une immaturité politique

Je pense que le Maroc est vigilant et fait fonctionner ses lobbys pour avril 2015 et la conjoncture politique africaine joue en sa faveur. De toute façon les ennemis du Maroc ont tout essayé et cette histoire de nomination (désespérée) de Joachim Chissano le prouve. Ils n'ont plus beaucoup de billes.
l'union africaine
Auteur : BMO
Date : le 02 octobre 2014 à 19h40
Vous faites rire l'u.a vaut rien du tous, la ligue arabe aussi.ça fait 50 ans qu'on contrôle tous le Maroc, de Tanger à la frontiere Mauritaniene.continuer de rêver avec le polisario.
Crédibilité historique vis à vis de l'Afrique
Auteur : zsahara
Date : le 02 octobre 2014 à 16h46
La Mauritanie a pris sa décision quant au sahara marocain depuis 1975.
Pourquoi l'Algérie et le polisario essayent toujours de créer des conflits entres les frères et les voisins.
Personne n'est en mesure de parler de sahara marocain que le Maroc, pays qui a récupérer ses terres, et la Mauritanie le pays voisin n'ont pas dans l'espace mais quant à la formation humaine, traditionnelle et surtout les liens familiaux entre ces 2 peuples qu'il est très difficile de les séparer sans commettre un crime.
Le crime que les responsables algériens ont commis en 1975 une fois avec l'exclusion des familles marocaines de l'Algérie, par la prise en otages des familles marocaines sahariennes ou pas à tindouf après 1976 et jusqu'à la bataille d'Amgala qui a mis fin à l'implication de l'armée algérienne et les "mourtazika" de Kaddafi.
La troisième est la fermeture des frontières avec le Maroc sans trouver , au moins , une solution pour les familles divisées entre les 2 rives.
Avoir un cœur inhumain comme ses responsables et parler de droits de l'homme est une absurdité ou une blague quant à la communauté internationale et ses instituions.
Tu le dis toi meme !!
Auteur : Slimanof
Date : le 02 octobre 2014 à 16h17
Cela fait 50 ans que ta junte te fait perdre tes deniers et dont tu auras besoin demain quand les puits seront taris .

Continuez comme ça et vous serez les seuls perdants car il faut être un doux rêveur que de croire que le Maroc va vous céder son Sahara pour avoir accès à l'Atlantique.

Peut etre si vous le demandez gentiment mais dans le cadre de la souveraineté marocaine....

Et si le président mauritanien à évite de parler du conflit saharien , en tant que porte parole de l' UA qui reconnait la pseudo RASD c'est que les choses changent au sein de cet organisme
Dernière modification le 02/10/2014 16:21
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate