Menu

Politique Publié

Zouj Bghal : Chabat prépare un sit-in pour le 22 septembre devant la frontière maroco-algérienne

Pour Chabat, le parti c’est lui et lui c’est le parti. Tirant profit de son poste, il implique toute la formation dans l’organisation d’actes commémorant ses «victoires» personnelles. Ainsi, pour marquer le deuxième anniversaire de son élection à la tête du PI, Chabat compte organiser un sit-in devant les frontières maroco-algériennes.

Temps de lecture: 2'
Poste frontière de Zouj Bghal - Photo Yabiladi.com

Le parti de l’Istiqlal organise, à Meknès et jusqu’au dimanche, un festival politico-artistique de la jeunesse et des étudiants. Hier, la cérémonie d’ouverture a été marquée par une intervention de Hamid Chabat. Parmi les sujets abordés par le secrétaire général du PI, les relations maroco-algériennes. Un thème qu’il affectionne tou particulièrement.

Cette fois, il n’a pas réitéré son appel à la récupération du Sahara oriental mais une partie de son discours a porté sur les frontières entre les deux pays, fermées depuis vingt-ans. Connu pour ses déclarations fracassantes, l’istiqlalien en chef a annoncé à ses fidèles l’organisation, le 22 septembre, d’un sit-in devant le passage frontalier de «Zouj Bghal». C’est sa manière de s’inscrire dans la campagne menée par les autorités marocaines en faveur de la réouverture des frontières. En somme un message à qui de droit.

Des considérations strictement "chabatistes " derrière le choix de la date

Le choix de la date n’est guère fortuit. Pour Chabat, elle marque le début de sa troisième année à la tête de la Balance. Tout indique qu’il envisage de célébrer sa victoire étriquée sur Abdelouahed El Fassi lors du dernier congrès du parti du 21, 22 et 23 septembre 2012, par un évènement grandiose qui bénéficiera, à coup sûr, d’une large médiatisation.

L’année dernière, le maire de Fès commémorait le premier anniversaire par une protestation à Rabat. Ce fut, malheureusement pour lui, un grand un flop. Les ânes qu’il avait appelés en renfort lui ont même ravi la vedette. Ainsi, la marche censée être celle des partis de l’opposition contre la politique du gouvernement Benkirane est devenue celle des bourricots.

Le sit-in du 22 septembre devant la frontière devrait être une occasion pour Chabat de rebondir et faire oublier le revers de l’an dernier en surfant sur un sujet national et nationaliste. Quoique, le nom du poste frontière «Zouj Bghal» sonne déjà comme un remake de la marche de 2013.

Grève général le 14 décembre

Le secrétaire général de l’Istiqlal compte organiser une grève générale en fin d’année, probablement le 14 décembre. Une autre manière pour lui de commémorer le débrayage du 14 décembre 1990. Là aussi, des considérations purement "chabatistes " sont à l’origine de ce choix. Le mouvement lancé il y a vingt-quatre ans par la CDT et l’UGTM a été en quelque sorte le baptême du feu pour le jeune militant Chabat. A l’époque, il était un des principaux meneurs de la grève à Fès.

quel clown,
Auteur : samquebec
Date : le 11 septembre 2014 à 06h35
c est une faute politique et chabat doit demissioner de son poste ds secretaire general...

il devrait se soucier des problemes internes au maroc...
quel imbecile!la frontiere est fermee et elle le restera tant que alger n aura pas reviser sa position envers le royaume du maroc a savoir l integrite territoriale du maroc de tanger a lagouira point!
on peut etre pacifiste envers nos freres algeriens mais on faisant ainsi cet inculte de chabat cautionne la propagande du regime algerien...
le maroc n a pas besoin des generaux et cette frontiere s ouvrira avec les conditions de rabat...non mais quoi encore?!

mr chabat votre mandat et champ de competence sont nationale -resoudre les problemes sociaux economiques internes-vos gesticulations a la frontiere sont contre productives...
de plus,reflechissez c est l algerie qui est enclavee et qui recherche en vain l ouverture sur l atlantique en depensant des milliards pour nous poignarder dans le dos avec le polizbel,





Dernière modification le 11/09/2014 06:39
Service inutile.
Auteur : Disnay
Date : le 10 septembre 2014 à 21h34
Chabat doit trouver autre chose pour entretenir sa démagogie, et nous faire grace de ses gesticulations . Surtout pas ce sit-in devant des frontières fermées : les algériens vont tout de suite nous prendre pour des mendiants. Nous rejetons en bloc tout ce qui pourrait venir de l'Algérie. Nous connaissons le langage qui leur convient.
pfff
Auteur : hyayna
Date : le 10 septembre 2014 à 13h15
ils devrait se purifier lui en premier ces un voyou a fès il a pris des terres en menaçent les gens
hhhhhhhhhhhhh
Auteur : hyayna
Date : le 10 septembre 2014 à 13h13
ils les baratinent avec le nationalisme et comme quoi ces eux qui on rendu l'independance au Maroc bien sur ces faux
C'est ridicule.
Auteur : taharo
Date : le 10 septembre 2014 à 12h18
Mr Chabat ferait mieux de s'occuper de ses propres affaires et elles sont nombreuses à commencer par purifier les instances de son propre partie. Avant de penser à l'ouverture de la frontière algérienne, il doit d'abord ouvrir les frontières de son partie et celles de son esprit.
La plus part des marocains, en particulier les orientaux, se sont adaptés avec cette fermeture.Ils ont développé une dynamique socio économique endogène qui commence à porter ses fruits. Ce que propose Mr Chabat est ridicule. Il ne libérera jamais Tindouf, Knadssa, Bechar etc.Il n'aura aucun effet sur les caporaux d'Alger. La prospérité commune avec l'Algérie c'est le passé. Le présent et le futur avec ce pays seront conflictuels.Les responsables marocains l'ont finalement compris et apparemment ils se préparent au pire. Alors Mr Chabbat, cessez de revenir en arrière et d'avoir une posture négationniste sur le présent gouvernement qui fait tout pour réparer ce que l'Istiqlal et l'USFP ont sapé depuis l'indépendance du pays.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com