Menu

Société Publié

Saisie record de cocaïne au Maroc : 226 kg découverts dans un camion entre Agadir et Rabat

Les quantités de cocaïne interceptées par les services de sûreté au Maroc sont de plus en plus importantes. En mars, la douane de l’aéroport de Casablanca avait saisi 75 kg de cocaïne. Aujourd’hui, ce record a été battu par la police et la DST. Elles viennent de saisir 226 kg.

Temps de lecture: 2'
DR

Aux premières heures de la matinée, la police marocaine a mis la main sur 226 kg de cocaïne. La plus grande quantité jamais saisie auparavant au royaume. La marchandise, en provenance d’Amérique latine via une escale en Afrique de l’Ouest, était destinée à l’Europe.

Six individus arrêtés parmi eux un Marocain de Las Palmas

Une opération qui a nécessité le concours d’éléments de la DST. Une source confie à Yabiladi que depuis des mois les hommes de Hammouchi surveillaient de très près les membres du réseau aux nombreuses connexions à l’étranger. «Ce nouveau coup de filet a permis l’interpellation de six personnes, parmi elles un ressortissant marocain résident à Las Palmas aux Iles Canaries, un autre point de chute de la cocaïne en partance vers le Vieux continent», indique la même source.

Et d’ajouter que «les 226 kg de la drogue étaient cachés à l’intérieur d’un camion, en provenance d’Agadir, alors qu’une voiture ouvrait la route et s’assurait de l’absence de barrages. Une technique souvent utilisée par les trafiquants et les contrebandiers. Contrairement aux Go fast, elle a le mérite de ne pas bousculer les radars des gendarmes».

L’interpellation des membres du réseau s’est produite en deux phases : la première s’est déroulée, vers une heure du matin, sur la route reliant Marrakech à Casablanca. La police a alors arrêté quatre individus. Quant à la deuxième, à Rabat, a permis l’arrestation du chef présumé du réseau qui attendait, en compagnie d’une autre personne, l’arrivée des 226 kg.

L’enquête est encore à ses débuts. Néanmoins, la saisie de cette importante quantité de drogue n’est pas sans susciter d’interrogations, notamment sur les éventuelles complicités dont aurait bénéficiées le réseau pour faire entrer 226 kg de cocaïne au Maroc. L'ampleur du trafic prouve que cette fois, ce ne sont pas des «mules» qui ont été recrutées pour le transport de la marchandise illicite.

En mars dernier, les services de la douane de l’aéroport Mohammed V de Casablanca avaient mis la main sur 75 kg de cocaïne. Deux «mules» en provenance d’Amérique latine avaient été arrêtées lors de l’opération.

les ripoux
Auteur : sarafanxxl
Date : le 05 septembre 2014 à 18h40
c'est ca la mondialisation. ou tout le monde cherche a s'adapter ou a se recycler en utilisant les avantages du progrès des moyens de communications et des nouvelles technologies.
c'est aux services de luttes contre la criminalité de s'adapter.
un trafic de tel envergure , ne peut se faire sans la complicités de ripoux
SECURITE
Auteur : sidi_babar
Date : le 05 septembre 2014 à 15h54
Le Maroc est en train de changer, sur tous les aspects, nous devons trouver d'autres moyens de lutte contre la délinquance organisée internationale.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com