Menu

Politique Publié

Une chaîne algérienne accuse le Maroc de financer les émeutes de Ghardaïa

Pour Ennahar TV le rôle du Maroc dans les troubles de Ghardaïa est «évident». La chaîne prend le relai de certains politiques algériens pour accuser directement le Palais royal d’être derrière les affrontements de Ghardaïa entre amazighs et arabes.

 

Temps de lecture: 2'
Emeutes à Ghardaïa en Algérie / DR

En Algérie, les doigts accusateurs concernant les émeutes entre amazighs et arabes à Ghardaïa sont de plus en plus nombreux en direction du Maroc. Il ne manque plus que l’accusation officielle du pouvoir, mais ça ne saurait tarder compte tenu du climat de tensions entre les deux pays. En attendant, la machine est déjà en marche et les rôles sont répartis. Il y a une semaine, le quotidien Echourouk faisait état d’un "rapport" qui pointait du doigt la responsabilité du royaume et maintenant c’est au tour d’Ennahar TV de relayer le même message tout en veillant à ajouter sa propre touche.

La chaîne accuse le roi Mohammed VI

Ennahar se veut catégorique sur l’«implication» du Maroc et plus particulièrement du roi dans les affrontements à Ghardaïa entre amazighs et arabes.

Citant les résultats d’une enquête, menée par des services de sécurité, la chaîne avance que le palais par le biais d'«un conseiller royal chargé de questions culturelles» et Ahmed Assid, membre de l’IRCAM, aurait financé la création du Mouvement pour l’autonomie de la vallée de M’Zab dirigé par Kamal Fekhar et promis d'apporter un soutien logistique au MAM dans les instances internationales. Les médias proches du pouvoir algérien sont unanimes pour accuser l’association et son président de soutenir les revendications des jeunes amazighs.

Du déjà vu

Le timing de la diffusion de ces nouvelles «révélations» n’est pas fortuit. Il intervient trois jours après la tenue, le samedi 30 août à Tizi-Ouzou, d’une grande marche du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK), le Mouvement pour l’Autonomie du peuple Chaoui et le Mouvement pour l’Autonomie du peuple Mozabite (MAM). Trois entités foncièrement opposées à la politique menée, depuis l’indépendance du pays, par le pouvoir dans les régions amazighes.

Cette ligne de conduite accusant le Maroc d’être derrière toutes les formes de contestations des berbères ne constitue guère une surprise. Bien avant Kamal Fekhar, il y a eu Ferhat Mhenni, le président du MAK. Le chanteur kabyle était la cible d’attaques personnelles sur ses liens présumés avec le Palais royal et Israël. En 2011, des média algériens répétaient, déjà tous en chœur, la même rengaine sur un soutien financier de Rabat au MAK. Trois ans plus tard c’est donc au tour du Mouvement pour l’autonomie de M’Zab de subir les mêmes attaques.

Hier, un tribunal de Ghardaïa a condamné un jeune amazigh à deux ans de prison pour avoir filmé et diffusé sur le net une vidéo montrant des policiers algériens entrain de piller des maisons. Une information boudée par Ennahar TV.

Encore là !
Auteur : maroufi212
Date : le 07 septembre 2014 à 15h05
Tiens le dz es toujours là ? fais attention tu prends toujours les sens interdit !

Puisque chez toi tout es parfait , pourquoi venir sur le territoire de ton voisin ?

Et puis pour toi baisser le pantalon d ' une fille , c est rien ! fais gaffe qu ' on baisse pas le tien .
...
Auteur : dzkiller
Date : le 03 septembre 2014 à 15h08
en matière d'accusations le maroc n'est pas mal non plus je dirai ! En 1994 ce sont les accusations du maroc qui ont débouchées sur les fermetures des frontières !

fermeture qui ferait presque pleurer les dirigeants marocains ... d'autant qu'on ne comprend en rien cette force à demander une réouverture avec pays quand il est présenter comme ... la corée du nord !

accustion aussi sur un jeune homme d e15 ans qui aurait intenté des sévices sexuels sur un autre de 12 ou 13 ans, au final il lui aura seulement baissé le pantalon !

accusation : l'Algérie qui s'arme au détriment du voisin marocain, pour lui voler son "grand empire"

ou encore de le mettre à l'écart le "grand empire" d'afrique du nord !

il faut vous réveiller !

enfin l'actualité j'aimerai comprendre l'adequation entre le jeune homme qui à pris 2 ans de prison pour avoir filmé des flics malhonnêtes et les MRE ? (informations a été publiée par beaucoup de médias algériens cela di en passant mais...)
en quoi ceci les concernent ? oui j'en étais sur ! cette information est une sorte de réponse à Enahar, réponse que les dirigeants marocains ne peuvent se permettre ! ;-)
L'arroseur arrosé
Auteur : Taragalte
Date : le 03 septembre 2014 à 05h56
Au-delà de l'instrumentalisation de Ghardaia pour masquer les attaques que l'Algérie par Polisario interposé prépare (université d'été de Boumerdès) contre le Maroc en 2015, il ne reste pas moins que le pouvoir algérien en déliquescence subira tôt ou tard le contre-coup de ces actes de déstabilisation des pays de son voisinage par un effet de boomerang. Mais cette fois, il ne s'agira plus seulement de la fin d'un régime néfaste, mais de l'éclatement de l'Algérie en tant que pays. Malheureusement, dans sa chute finale, le régime des généraux en Algérie causera des dégâts colossaux, dont les algériens et l'Algérie seront les principales victimes.
Dernière modification le 03/09/2014 06:06
Pauvre peuple algérien
Auteur : berhoc
Date : le 02 septembre 2014 à 17h57
Un énième détournement d'attention du peuple algérien vers l’extérieur. Mais, puisque ces généraux ont réussi à mettre une sosie malade à la tête d'un pays de 38 millions de personnes pourquoi ils ne seront pas capables de faire comprendre à l'opinion publique algérienne que c'est le Maroc qui est responsable ! Les généraux échouent et il n'y a pas plus facile et plus lâche aussi que d'accuser le voisin de l'Ouest ! Pauvre peuple algérien, privé de sa richesse, empêtré dans la pauvreté et la misère, il ne reste maintenant aux généraux que de se foutre de l'intelligence des algériens.
Dernière modification le 02/09/2014 17:59
Les accusations laches du pouvoir algérien
Auteur : axis7
Date : le 02 septembre 2014 à 17h09
Le pouvoir algérien est un habitué des petits coups en dessous de la ceinture et toujours de biais. Jamais en face à face. C'est la manière de faire des laches comme la guerre qu'il nous mène via le Polisario. Minables jusqu'au ridicule.
Remarquons que c'est une bonne idée que le Maroc devrait appliquer: financer des mouvements secessionistes comme ils le font avec les polisariens.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate