Menu

Politique Publié

Recensement au Maroc : le HCP retire une question polémique sur la langue amazighe

A cinq jour du début du recensement de 2014, le HCP semble décidé à garantir toutes les conditions de la réussite de cette opération. L'institution vient de répondre aux revendications d'ONG amazighes en retirant une question qui a suscité la controverse au sujet du tifinagh.

Temps de lecture: 2'
DR

Finalement, Ahmed Lahlimi vient d'opérer une marche arrière. Le Haut-commissariat au plan a annoncé le retrait du formulaire de recensement d'une question polémique sur la capacité des résidents au Maroc à comprendre la langue amazighe en caractère tifinagh. Et pourtant le site du HCP réservé à cette opération, n'a pas tari d'éloges sur l'introduction d'une telle question, affirmant que " pour la première fois, la langue amazighe lue et écrite avec l’alphabet tifinagh est introduite dans le questionnaire du recensement". Un optimisme nullement partagé par le mouvement associatif amazigh.

Le HCP se contentera, comme indique une note adressée aux enquêteurs chargés de mener le recensement général de la population et de l'habitat, d'une interrogation, comme c'était le cas en 2004, sur les langues lues et écrites maitrisées par les résidents. Cette concession intervient dans un contexte très tendu entre les services de Lahlimi et quelques têtes d'affiche de la mosaïque associative berbère dans le royaume. Ces ONG ont considéré la présence de la fameuse question comme "discriminatoire" envers la population berbère et participe à une "politique de désinformation". Ils ont du coup, appelé les amazighs à boycotter le recensement qui s'étalera du 1er au 20 septembre.

Une relation tendue qui remonte à 2004

Ce retrait annonce-t-il, pour autant, la fin des "hostilités" entre Ahmed Lahlimi et les associations amazighes ? Rien n'est moins sûr, sachant que les différends entre les deux parties ne se limitent pas à cette seule affaire. Plusieurs ONG contestent, en effet, le pourcentage de 28% des berbères au Maroc, relevé par le recensement de 2004 et accusent les services du HCP de "falsification" de données.

Par ailleurs, il n'y a pas que des enseignes amazighes, réputées pour une certaine forme d'opposition au gouvernement et à la monarchie, qui contestent le recensement du Haut-commissariat au plan, Al Adl Wal Ihsane est également sur la même longueur d'onde. La Jamaâ dénonce la mise à l'écart de certains de ses disciples qui ont présenté leurs candidature pour prendre part au RGPH en tant qu'enquêteurs.

imazighen
Auteur : azimimoun
Date : le 14 novembre 2014 à 10h22
le Maroc est dans son essence un pays berbère originellement parlant. le respect des peuples passe en premier plan par le respect des différences. Le Maroc compte plus de berbères que d'arabes d'origine et ce n'est pas une affirmation c'est tout simplement la réalité.
qu'importe
Auteur : adil lamtalsi
Date : le 28 août 2014 à 01h53
Qu'importe notre langue , nous sommes marocains avant tous et nous devons etre unis sous la baniere de la fraternité , de l'amour et du respect
Dire de la langue arabe
Auteur : mimicracra77
Date : le 27 août 2014 à 20h45
Salam alikoum
Je suis berbère et j'aime ma langue et mes racines mais je suis fière d'être "arabe" et je suis contente que le pays soit arabisé puisque l'arabe est la langue de notre livre saint le coran!
Alors je ne comprends pas cette violonté de remplacer l'arabe par le amazigh qui n'a pas besoin d'être écrite pour exister!
Je suis fiers d'être berbère mais encore plus fière d'être musulmane donc vive l'arabisation du maroc!
Maroc Arabe
Auteur : Ous Man
Date : le 27 août 2014 à 18h44
Le Maroc reste un pays ARABE malgré les mensonges et les propagandes des berbères
Maroc Amazigh
Auteur : Benichou idir
Date : le 27 août 2014 à 17h46
Le Maroc reste un pays AMAZIGH , malgré l arabisation forcée et forcenée !
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate