Menu

Politique Publié

Wafaâ Charaf : "Je peux mourir dans ma cellule en levant les symboles de la victoire et de la fierté"

Après l'appel lancé aux autorités marocaines par Amnesty International pour la libération des militants condamnés pour fausses allégations de torture, l'une des concernés, Wafaâ Charaf s'est exprimée du fond de sa cellule dans une lettre adressée à ses camarades militants. Elle n'a pas l'intention d'abandonner son combat. Détails.

Temps de lecture: 2'
DR

"Je peux mourir dans ma cellule en levant les symboles de la victoire et de la fierté". C'est en ces termes que Wafaâ Charaf s'exprime dans une lettre rédigée depuis la prison civile de Tanger où elle est détenue depuis le 8 juillet dernier. "Mon attachement au combat aux côtés des ouvrier-e-s de Tanger ainsi que mon appartenance politique constituent les raisons principales pour que le régime répressif éteigne ma voix", ajoute-t-elle.

Condamnée le 12 août dernier à un an de prison pour "fausses allégations de torture" après avoir porté plainte pour des actes de torture dont elle a été victime après sa participation à une manifestation des travailleurs à Tanger en avril dernier, Wafaâ purge sa peine. Laquelle est assortie de 1 000 dirhams d'amendes et 50 000 dirhams de dommages et intérêts dus à la police marocaine.

"Ma détention n'était pas une surprise"

Dans sa lettre dont une copie a été publiée par Lhumanite.fr, la jeune militante se montre très consciente de ce qu'elle risquait depuis le début. "Ma détention n'était pas une surprise, car je savais - et dès les premiers instants de mon enlèvement et de la torture que j'avais subit psychiquement et physiquement - que le régime (Makhzen) cherchait à redorer son blason avec une idée préalable visant à falsifier les faits avant même un simple début d'enquête à ce sujet", écrit-elle.

Wafaâ fait également un clin d’œil à son "camarade" Oussama Hassni, un autre militant des droits de l'homme condamné, le 23 juillet dernier à trois ans de prison ferme pour "allégations mensongères de torture".

Dans un état de santé instable, la jeune femme dit souffrir régulièrement de "crises de dépression aiguës". Elle considère ce qu'elle vit actuellement comme un "complot, parmi tant d'autres, contre tous les militants des droits de l'homme qui s'opposent au régime".

La semaine dernière, Amnesty International a appelé les autorités marocaines à libérer Wafaâ Charaf et Oussama Hassni, estimant que leur condamnation est un "message dissuasif pour faire taire" les victimes de torture. Mais jusqu'à présent aucune réaction du côté de Rabat.

Distributeur de CIN
Auteur : MusulmanGéo
Date : le 24 août 2014 à 17h08
M. Houssni39,
êtes vous un distributeur de carte nationale d'identité pour mettre en cause la marocanité de M. Danouni ?
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Sur ce, les marocains sont aussi une mozaïque, il y'a de l'excellent, du bon, du moyen et du mauvais et on peu même rencontrer du très très mauvais !

Nous sommes comme tous les peuples, Mais nous ne sommes surtout pas des extra-terrestes !

Cordialement.

???????????????
Auteur : coleredu59
Date : le 24 août 2014 à 15h58
pourquoi " toute "cette generation ne manifeste pas pour sa liberté ?
t es pax en train de te foutre de ta gueule ??? maitresse à penser ???
que penses tu faire pour elle ?
au moins lui rendre visite ?
danouni
Auteur : coleredu59
Date : le 24 août 2014 à 15h50
il y a eu pire dans les commissariats en france.
des etrangés ( continent africain ) y on laissé la vie.
houssni39 ne doit pas connaître la france !!!!!
zujoued hui le moindre faux pas lors d un controle peut te rammener au poste !
Mort suspecte....en France d'un clandestin....Algérien.Hollande est donc coupable
Auteur : Danouni
Date : le 23 août 2014 à 19h13
Un Algérien clandestin est mort lors de sa reconduite à la Frontière par les autorités françaises

Si je fais comme certain ...........avec l'affaire Waffa......à savoir un raccourci facile.......j'en déduis que le Président Français est derrière cette affaire....et qu'il est responsable de sa Mort

Je peux aussi faire la même chose avec le Jeune Noir abattu par des Policiers US à Fergusson ...et dire...que c'est OBAMA qui est derrière cette affaire
Le Maroc copie sur les Pays dits démocratiques
Auteur : Danouni
Date : le 23 août 2014 à 19h07
A savoir qu'il fiche fiche et surveille....TOUS les activistes politiques et associatifs....comme GreenPeace par exemple en Europe et aux USA

Dernière modification le 23/08/2014 19:08
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate