Menu

Politique Publié

Blocage entre le Maroc et l'ONU sur le dossier du Sahara ?

L’ambassadeur du Maroc aux Nations-Unies a révélé certains détails à l’origine du blocage du processus des négociations sur le dossier du Sahara occidental. Pour Omar Hilal, le secrétariat général de l’ONU assume une responsabilité dans cet enlisement. Explications.

Temps de lecture: 2'
Omar Hilal avec Ban Ki-moon / DR

Les relations entre le Maroc et l’ONU ne sont pas encore sorties de la zone de turbulence. Les déclarations de l’ambassadeur Omar Hilal à la MAP attestent d'un contexte de tension qui prévaut depuis la fameuse conversation téléphonique entre le roi Mohammed VI et Ban Ki-moon, il y a 4 mois.

Le diplomate marocains a accusé ouvertement certaines parties travaillant aux Nations-Unies d’être derrière la diffusion de rumeurs faisant état d’une démission de Christopher Ross, envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara occidental. «Nous déplorons que certains services de l’ONU se laissent instrumentaliser à cet effet !», a-t-il regretté.

Deux mois que le Maroc attend une réponse de Ross sur un questionnaire

Hilal a démenti que le royaume ait interdit un déplacement du médiateur américain, soulignant que «le Maroc n’a pas habitude d’empêcher les responsables onusiens à s’y rendre». Néanmoins, il a précisé que les «visites ne sont pas une fin en soi, mais une opportunité pour faire avancer le processus de négociations, d’où l’importance de les préparer minutieusement».

C’est justement là où se situe le désaccord entre les responsables marocains et Ross. Et ils l’ont d’ailleurs fait savoir à leur interlocuteur. Hilal a révélé que le 18 juin, une délégation conduite par Nasser Bourita, le secrétaire général du département des Affaires étrangères, s’est rendue à New York pour y rencontrer Christopher Ross en vue «d’imprimer de la clarté dans sa mission, de la transparence dans ses entretiens et dans l’élaboration des rapports, et surtout une plus grande prévisibilité pour l’avenir», a souligné l’ambassadeur.

Un questionnaire traduisant les attentes du royaume a été remis au médiateur américain. «Une réponse de sa part nous a été promise dans la semaine. Nous l’attendons depuis presque deux mois», a révélé Hilal.

Rabat n’a pas été consultée dans la désignation du nouveau chef de la Minurso

La nomination du nouveau chef de la Minurso, la Canadienne Kim Bolduc est un autre point de discorde entre le royaume et l’ONU. Hilal a fait savoir que le Maroc «n’a pas été consulté ni avant, ni pendant, ni après, comme ce fut le cas pour ses prédécesseurs».

Pour le diplomate, il est clair que «cette attitude du Secrétariat survient au lendemain de dérapages inacceptables du dernier rapport (sur le Sahara) du Secrétaire Général de l’ONU». Un document dans lequel Ban Ki-moon a, en effet, précisé que 2015 sera une année décisive pour le dossier. En cas d’échec de son envoyé spécial dans sa mission, il a promis une révision de tout le processus de paix initié en 2007. Un ultimatum que le Maroc a formellement rejeté.

L'avenir le dira
Auteur : Redchile
Date : le 22 août 2014 à 11h37
Dire que le Sahara sera marocain, c'est une éventualité.
Prétendre qu'il est marocain, c'est une illusion.
Affirmer qu'il était marocain, c'est historiquement faux.

Et en 2015, le Maroc s'alignera. De nombreux robinets peuvent être coupés... ou ouverts pour affaiblir un Etat.
@dad1972
Auteur : charmeur de serpent
Date : le 22 août 2014 à 02h16
Ils peuvent choisir l'approche qui leur convient, mais cela ne changera rien, le Sahara était, est et sera toujours marocain.

Soyez sûr et certain qu'il y aura une autre prorogation en 2015 et M. Ban Ki moon n'aura pas d'autres choix.
7162 eme seance cs onu
Auteur : dad1972
Date : le 22 août 2014 à 01h12
A la 7162 eme séance du conseil de sécurité de l onu du 29/04/2014:
"S il n y a aucun progrès avant avril 2015, le moment sera venu d inviter les membres du conseil à examiner complètement le cadre qu il a fixé en avril 2007 pour le processus de négociation".
Il n y aura plus de prorogation, mais une autre approche sur le dossier ce qui mettra le maroc dans une position defavorable.
@dad1972
Auteur : charmeur de serpent
Date : le 22 août 2014 à 00h05
Nous avons déjà entendu dire Avril 2013 approche, Avril 2014 approche, Avril 2015 approche,.....etc., les années se succèdent et se ressemblent, rien n'a changé, par contre l'hémorragie des pétrodollars s'intensifie et le peuple algérien s'appauvrie de plus en plus, les généraux commencent à perdre patience et sont à bout de nerfs, BOUGATAYA a perdu la raison et commence à accuser le Maroc à tort et à travers, Abdelaziz El Marrakechi se prend toujours pour un président d'une république fantoche, .......etc.
désolé,tu ne pourras jamais être son frére ni le mien
Auteur : sarafanxxl
Date : le 21 août 2014 à 23h30
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com