Menu

Economie Publié

La légalisation du cannabis est inévitable selon un expert en politique des drogues

La légalisation du cannabis fait peu à peu son chemin dans le monde, suscitant un débat politique qui dure depuis l'an dernier au Maroc. Après que l’Uruguay a carrément autorisé la commercialisation de cette drogue, plusieurs pays sont en train de légaliser sa culture à des fins thérapeutiques. Le spécialiste néerlandais qui a conseillé l’Uruguay s’attend à un effet domino dans le monde que les conventions onusiennes ne pourront empêcher. Explications.

Temps de lecture: 3'
DR

«Avec la légalisation du cannabis en Uruguay et les débats actuels ailleurs dans le monde, je suis convaincu qu’un effet domino se produira». C’est ce qu’assure Martin Jelsma, politologue néerlandais spécialisé en politique internationale des drogues, dans une interview accordée au journal espagnol La Vanguardia.

«Ni les Etats-Unis, ni les conventions onusiennes ne sauraient freiner la dynamique actuelle»

Pour cet expert qui a conseillé le gouvernement uruguayen dans sa démarche de dépénalisation de l'or vert, il ne serait pas étonnant de voir de nombreux pays dans le monde décider de s’aligner. «Jusqu’à récemment, il y avait toujours une pression des Etats-Unis sur les pays qui voulaient légaliser le cannabis. Mais celle-ci a disparu avec la légalisation de cette drogue par certains Etats au sein du gouvernement fédéral», explique M. Jelsma. En effet, l’Etat de Washington est – depuis le 8 juillet dernier – le deuxième Etat du pays à autoriser officiellement l’usage récréatif du cannabis, après le Colorado. En outre, plusieurs autres Etats assouplissement également leur législation afférente à cette drogue. C’est le cas de l’Etat de New York qui, début juillet, est devenu le 23ème Etat à adopter une loi autorisant l’utilisation médicale du cannabis.

En Europe aussi, bien que timidement, les choses bougent. Ce mardi 22 juillet, l’Allemagne, où les prescriptions médicales de cannabis sont légales dans le pays depuis 2008, a autorisé la culture de cette drogue à des fins thérapeutiques. Bien que ce droit ne soit accordé par la justice qu’au cas par cas, la décision est considérée comme historique. Ailleurs aux Pays-Bas, le cannabis médical est vendu sur ordonnance dans les pharmacies depuis 2003. En Italie et en Finlande également, les pharmacies commercialisent un cannabis standardisé appelé Bedrocan, quand le Royaume Uni autorise le Sativex. Ce médicament sera également autorisé en France dès 2015, mais la question de la légalisation du cannabis est encore peu abordée, même si selon un récent sondage, la majorité des Français s’opposent encore à la dépénalisation de cette drogue.

Outre la pression américaine, les conventions internationales signées par les pays membres de l’ONU, dans le cadre de la lutte anti-drogue sont perçues comme un frein à la généralisation de légalisation du cannabis à travers le monde. Mais l’expert néerlandais estime qu’elles ne peuvent plus être des obstacles. Des conventions qui, rappelons-le, ont poussé certains médias marocains à rapporter une fausse mise en garde de l’Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS) contre le Maroc contre toute dépénalisation du kif, au moment où le débat battait son plein. Mais il n’en était rien. D’après Martin Jelsma, l’ONU prend en considération la transformation qui s’opère actuellement sur le plan international. «Une grande réunion est prévue en 2016 [à Washington] pour aborder la question», annonce-t-il.

Les avantages économiques pourraient l’emporter

Selon M. Jelsma, les avantages économiques de la légalisation du cannabis pourraient bien séduire les gouvernements, surtout en ce moment où les fondamentaux sont parfois fragilisés par la conjoncture, quand le trafic de drogue draine d’énormes revenus sous le contrôle des narcotrafiquants. «Il y a plusieurs propositions de loi sur la table [dans les pays] d’Amérique latine et tout le monde peut voir que le ciel ne tombe pas sur l'Uruguay, il y a des avantages comme la hausse de l’impôt sur le revenu collecté par l’Etat», explique l’expert.

Au Maroc aussi, le débat suit son cours avec notamment la proposition de loi de l’Istiqlal. Même si le parti au pouvoir, le PJD d’Abdelilah Benkirane tente, d’y mettre un frein, les avantages économiques de la légalisation du cannabis ne cessent d’être mis en avant par ceux qui la défendent. Et avec l’introduction des revenus du trafic de drogue dans les statistiques économiques des Etats de l’Union européennes pour atténuer de leur déficit, une telle orientation n’est pas à écarter au Maroc. D'autant plus que le royaume reste depuis plus de treize ans, le premier producteur de cannabis au monde et le chiffre d'affaires de ce commerce illicite (114 milliards de dirhams, soit 14% du PIB en 2003 selon l'ONUDC) ne profitent pas aux caisses de l'Etat.

cana
Auteur : mareck
Date : le 23 septembre 2014 à 03h09
Je rezpecte chaque point de vue mais comme un de vous l explique il y a desja plus de 300000000 de consomateur en france je ne pense pas que c est le plus gros tot de mortalite comparer a l alcool la hollande est un pays qui a legalisez depuis plusi année proportionnellement a la france ily a moin de consomateur regulier et le cannabis n est que benefique pour lle pays quand tu vois le pib que ce font certain pays sur le cannabis et donc vous vous trompez vos enfant n attendront pas que nos dirigeant le legalise et m alheureusement on a pas droit de consommer du cannabis et des firme comme coca et mcdo on le droit de vendre des produits fabriquer dans des conditions honteuse je pense juste qu il faut ouvrir les yeux mais c est oas la legalisation qui changera l avenir de nos enfant peut etre empechera d autre de faire des gardes a vu pour 3 gramme ou de faire de la prison
rep
Auteur : GrandLama
Date : le 28 juillet 2014 à 12h26
Je ne suis pas d'accord avec ta vision du cannabis.

Le cannabis n'est pas un poison, il a été prouvé mainte et mainte fois qu'il ne constitue pas une menace pour le métabolisme ( il est même sacrément bénéfique ).

La société consomme déjà du cannabis, en France on est plus de 3 millions et dans tout les milieux.

Les consommateurs sont ni des criminelle, ni pauvres, ni en eclatement familiale.

Je consomme quotidiennement depuis 5 ans, je me suis deja posé des questions et je suis aller voire un psy spécialiste dans les addictologie ( passage préventif ) il y a 1 ans, et la seul chose qui m'a dit et que ma consommation avait plutôt l'air de m'apporter quelques chose et que je semblais être en accord avec ma consommation.

Pour mes poumons ( scan il y a 3 mois ), tous roule pour l'instant ( j'essaie de pas mettre trop de tabac dans mes joints :D ).

Les drogues et le psycotropes ne sont ni mauvaises ni bonne moralement, ils faut laissé faire se que les gens veulents de leur corps, ca leurs appartient, c'est leur droit, leur liberté, même si tu trouve cela dangereux, déstructeurs...

C'est pas aux autres de juger ce qui est bons ou mauvais pour une personne.

C'est un acte de tolérance, t'en rend tu compte ?
La question n'est même pas de savoir qui a raison sur les effets d'un produit X ou Y.

Enfin bref, tolère l'autre ( t'en qu'ils ne viens pas empiéter sur tes libertés ).

Bonne journée, je t'invite à te renseigné sur les effets positif du cannabis ( études américaine ressente ).
Controle
Auteur : Hamza
Date : le 26 juillet 2014 à 16h16
L'alcoolisme est un fléau qui s'accroit et détruit des familles entières.

Aucune famille ne souhaite qu'on puisse proposer de la drogue à leur enfant à leur insu. Légaliser ce poison, c est faire exploser le risque de consommation de la drogue par la population, avec des résultats désastreux sur la société : santé, violence, crimes, perte financière éclatement familial qui amènent d'autres fléaux encore.

Spécifique
Auteur : Hamza
Date : le 26 juillet 2014 à 13h12
C'est une utilisation très spécifique et dans le cadre médical. Donc limité.
Ici il s'agit de généraliser la consommation de la drogue en la rendant accessible à tout le monde, ce qui est totalement différent.

Les anglais ont colonisé la Chine en rendant accessible l'Opium à la masse de la population chinoise. Les caisses des banques anglaises se sont replis ( C est aujourd hui la plus grande banque mondiale par capitalisation) depuis Honk Hong. S'en est suivi la colonisation et les traités inégaux de la Chine. Tout était planifié pour mettre à genoux la Chine.

Aprés la légalisation au Maroc d'autres pays seront touchés par ce fléau. Stop à la corruption, et les politiciens soutenus en sous main par les organisations financière mondiale et les puissances étrangères ne doivent pas êtres écoutés.
légalisation du cannabis en france
Auteur : beux
Date : le 26 juillet 2014 à 12h18
Vau enfants vous dite ! Sachez que vau enfants ne von sûrement pas attendre une légalisation pour ce mètre à fumé, sachez une fois pour toute que le cannabis est partout. Au même titre que l'alcool. Sauf que l'alcool et une drogue légal, donc contrôler par l'état ( de qualité quoi) ce qui n'ai pas le cas du cannabis qui est contrôlé par les trafiquants à l'heure actuelle... Donc comme moi si vous tenez à vos enfants vous devriez vous battre pour que le monopole du cannabis aille à l'état. Pour enfin casser ce trafic, pour éviter de mettre nos jeunes en prison pour si peu, pour éviter de nous empoisonné avait du produit très cher et frelaté. Et surtout parce que la France est sensé être un pays de liberté...et pourtant :-(
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com