Menu

Archive Histoire Publié

Histoire : Le 29 juin 1992 était assassiné Mohamed Boudiaf, le plus marocain des présidents algériens

Le 29 juin 1992, le président algérien Mohamed Boudiaf était assassiné lors d'un meeting politique à Annaba. Le plus marocain des  présidents algériens était profondément convaincu de la construction de l’Union du Maghreb et avait, même, préparé l’ébauche d’une solution au conflit du Sahara occidental. Un engagement qui, aggravé par des entretiens à Rabat avec Hassan II, a précipité son assassinat.

 

Temps de lecture: 3'
Mohamed Boudiaf, 4ème chef de l'Etat algérien du 16 janvier au 29 juin 1992 / DR

En Algérie, l'anniversaire de l’assassinat du président Mohamed Boudiaf passe de plus en plus inaperçu, à part quelques brèves sur les colonnes de certains supports papier et dans des sites d’actualité en ligne. Pourtant, cet ancien exilé politique au Maroc, de 1979 à 1992, était présenté comme la solution miracle par les auteurs de l’arrêt brutal du processus électoral de janvier 1992 et la destitution de Chadli Benjedid qui s'en est suivie.

Aux yeux des généraux, Boudiaf était le candidat idéal, remplissant tous les critères exigés pour le propulser à la magistrature suprême. Il était l’un des chefs historiques de la guerre de libération, une victime politique de Houari Boumediene et surtout il était loin de tout clivage politique ou régional, il n'appartenait ni au clan d'Oujda ni à celui des généraux du BTS (du nom des trois villes Batna, Tibissa et Souk Lahrass). En proposant son nom, les militaires voulaient un président fantoche qui règnerait sans toutefois gouverner.

Boudiaf part en guerre contre la corruption

Le 15 janvier 1992, un avion atterri à l’aéroport d’Alger en provenance de Rabat, transportant Mohamed Boudiaf et son épouse, Fatiha. L’accueil était des plus chaleureux, certains diront même trop. L'Etat algérient avait déroulé le tapis rouge pour l’ancien exilé depuis plus de 27 ans. Toute la classe politique, bien entendu à l’exception du FIS (Front islamique du salut), les militaires et les hommes d’affaires avaient répondu présent pour l'accueillir.

Mohamed Boudiaf a également joué le jeu.  Sa réplique dans la salle d’attente de l’aéroport, a consisté à dénoncer devant la presse, le projet des islamistes du FIS qui visait à s’accaparer le pouvoir. Le premier jour s’était ainsi déroulé comme prévu. Les généraux Nizar et Kafi, les véritables meneurs du coup d’Etat contre Benjedid, étaient satisfaits de la prestation de leur candidat. Mais, ils allaient vite déchanter.

Dans son premier discours au peuple algérien, Boudiaf promettait une lutte sans merci contre la corruption qui gangrène le pays et l’instauration de la justice. Mieux encore, il demandait aux Algériens de l’aider à accomplir sa mission. Des paroles concrétisées plus tard sur le terrain. Mai 1992, Boudiaf ordonne l’arrestation du général-major Mustapha Belloucif et son incarcération à la prison de Blida pour détournement de milliards de dollars alors qu’il était l’homme de confiance de l’ancien Chadli Benjedid.

Sa rencontre avec Hassan II a précipité son assassinat

L’interpellation de Belloucif n’était pas aussi grave. Certes, depuis quelques temps, les têtes pensantes du Haut conseil d’Etat ne voyaient pas d’un bon œil les initiatives trop personnelles du président mais elle a permis, sans aucun doute, aux généraux Khalid Nizar, Ali Kafi ou Larbi Belkheir de se débarrasser d’un redoutable adversaire.  

Par contre, c’est sur le dossier des relations avec le Maroc que Boudiaf et les trois généraux avaient des positions diamétralement opposées. Le projet du voyage du président à Kenitra pour visiter sa famille a été la pierre d'achoppement. Au début, les militaires s’y opposaient farouchement. Face à l’intransigeance de Boudiaf, ils ont fini par lâcher du lest à condition que le président évite tout contact avec le roi Hassan ou ses proches conseillers.

Une fois à Rabat, il s'est tout de même entretenu avec le roi Hassan II. Des sources algériennes avançaient même que Boudiaf aurait promis au roi une solution du conflit du Sahara occidental qui serait bénéfique pour le royaume. De retour à Alger, il accorda un entretien à une équipe de 2M qui réalisait un reportage sur son parcours de Kénitra au palais Al Mouradia. Son approche était logique. Avec une dette à l’époque estimée à 30 milliards de dollars, les finances de l’Algérie pouvaient difficilement continuer à soutenir le Polisario. Pour lui la question du Sahara était «secondaire» par rapport au sauvetage de toute l’Algérie.

Le 29 juin 1992, alors qu’il animait une conférence avec des associations de jeunes à Annaba, un de ses gardes a tiré plusieurs balles sur le corps de Boudiaf. Il est décédé sur le champ. Sa présidence n’aura duré que cinq mois et 13 jours.

???
Auteur : samquebec
Date : le 03 juillet 2014 à 21h37
pourquoi tu t arrete allez continue eclaire nous de ta science et expose nous comment l'algerie fait palir de jalousie le maroc et la coree de sud dans tous les domaines.
ou plutot dis nous comment font CES TRAITRES INGRATS MAROCAINS ET HARKIS DE OUJDA qui vous dirigent depuis 1962 d'une main de fer on spoiliant vos richesses..

paix a son ame a boudiaf.
c'etait votre unique espoir...
le maroc avance doucement mais surement et tous ces objectifs sont mesurables et reels.
on en reparlera dans quelques annees
Dernière modification le 03/07/2014 21:44
cat0
Auteur : Melkafr
Date : le 03 juillet 2014 à 20h17
Allez à une couche couche et demi
Je te cite : "Vous avez toujours des années de retard sur le Maroc"
Rien que çà, si seulement tu pouvais savoir que ce que fait le maroc aujourd'hui en pensant avancer :
C'est à peine ce qu'à commencé à faire la Tunisie déja en 1990
Infrastructures touristique, service off shore, industries aéronautiques, industries automobiles, écoles étrangères etc..
Pourtant un pays de à peine 10 millions.
Quand à l'algérie, je n'ose même pas te décrire comment elle avance

toi tu n'es pas marrant du tout !
Auteur : sarafanxxl
Date : le 03 juillet 2014 à 19h10
1-je ne connais pas le ""pôle emploi""et je n'irai jamais.j'ai un trésor que tu ignores=l'huile de coude""dieu merci
2- je suis ce que je suis . sauf un voyou, casseur, briseur de vitrines ,brûleur de voitures ,déstructeur de biens d'autrui.et cracheur sur la soupe.
3-tu as raison ,le foot n'a rien a voir avec la mort de feu BOUDIAF. seulement tu t'es précipité a commenter mon post sans vraiment le lire.
au fait,je n'ai fait que répondre a ton compatriote ULYSSE21 qui lui a jugé utile de nous parler de foot sur un article qui parle de l'anniversaire de la mort de MOHAMMED BOUDIAF ,lâchement assassiné par ceux la même qui l'ont invité a venir en algerie pour y mettre de l'ordre. alors qu'il vivait paisiblement lui et sa famille au maroc.
Rage et folie
Auteur : zsahara
Date : le 03 juillet 2014 à 17h52
Pourquoi tuer tous les pro Maroc; avec le pétrole la haine augmente et les dépenses pour freiner le développement du Maroc et de son sahara.
Mais, même dans des opérations contre le Maroc ; il se traouve que le Maroc est la cause de plusieurs gestes bien au fond mais l'objectif algérien est de faire mal au Maroc:
Plusieurs pays africains sont aidés d'une façon ou d'une autre pour faire comme le Maroc mais une chose est certaine jamais copier et coller n'a le même résultat et initiatives que celui qui a crée et finaliser une idée visant le bien sans haine ni création de conflits.
La corruption des responsables et des journalistes africains est un travail qui a été pratiqué par KHadafi roi des rois ===responsables algériens sont actuellement roi de l'argent de gaz et pétrole et d'une population pauvre?
Chamalman
Auteur : Melkafr
Date : le 03 juillet 2014 à 17h16
C 'est vrai que vous avez mis 4 but à 0 contre l'algerie,
Mais tu semble oublier qu'avant ça les algériens vous ont collé 5 buts à 1 ( et encore sur penalty).

Moralité le 4 à 0 contre l'algerie a sauvé un peu votre honneur non?
Et puis purement sportif les fennecs se petit annimal du désert tout riquiqui et devenu depuis 1er en afrique et 23eme mondial et le classement des Lions rugissants du maroc dans tout ca c'est quoi déja leur classement tu peux nous le rappeler?

D'ab, je ne replique pas a ce genre de délire, mais je me suis mis une cape magrébine et m'accordé une permission de quelques jours pour jouer au redresseur de torts
Alors pas touche a (Algérie, Egypte, Lybie, Maroc, Mauritanie, Tunisie) sauf a le faire avec objectivité OK.
T'en veux encore


Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate