Menu

Sport Publié

Football : Après un duel avec le RNI, le PAM ajoute la présidence du WAC à son tableau de chasse

Au Maroc, la politique et le sport font plutôt bon ménage. Le WAC, l’autre grand club casablancais qui traverse une mauvaise période, est dirigé depuis quelques heures, par un député du PAM. Le parti créé en 2008, par Fouad Ali El Himma, compte la présidence d’un autre club de football de 1er division, le Chabab Rif Al Hoceima à la tête duquel trône l’homme fort au sein du Tracteur, Ilias El Omari.

Temps de lecture: 2'
Said Naciri, nouveau président du WAC / DR

Le Parti authenticité et modernité a mis le cap sur le sport, notamment le football. Après la présidence de la Fédération royale, confiée à Faouzi Lakjaâ, à l’issue de l’AG du 13 avril, le parti du Tracteur vient d’ajouter, officiellement, à son tableau de chasse celle du WAC (1er division), le grand rival du Raja à Casablanca.

L’assemblée générale des adhérents qui s’est réunie, dimanche soir, a permis à Said Naciri, député du PAM, de succéder au très controversé Abdelilah Akram. Une élection sans surprise. Et pour cause, El Ouazzani, le seul candidat en lice a préféré se retirer, balisant ainsi la voie au PAMiste pour prendre possession du gouvernail du club.

Une course qui a connu un duel entre le PAM et le RNI

A quelques jours de l'élection, le bureau exécutif du RNI, présidé par le ministre des Affaires étrangères, Salaheddine Mezouar, a publié un communiqué de soutien à la candidature d’un de ses membres. C’est d’ailleurs la première fois dans l’histoire du Maroc qu’une formation politique franchi ce pas. Auparavant, les appuis partisans aux candidats se faisaient de manière subtile et à l’abri des regards des médias. En dépit de cette sortie hautement politicienne du parti de la Colombe, son favori, Driss Chraïbi, n’a pu prendre part au scrutin.

La justice marocaine s’est, en effet, déclarée incompétente à examiner la plainte qu’il a déposée contre l’ancien bureau du WAC pour lui avoir refusé sa demande d’adhésion au club casablancais en compagnie d’une trentaine de personnes.

Au Maroc, et contrairement à ce qui se passe par exemple en Europe, les sommes exorbitantes exigées annuellement par les directions limitent le nombre des adhérents. Seuls une poignée de fortunés se permet le luxe de remplir cette condition et du coup peut se relayer pour occuper les présidences des équipes de football.

Outre le WAC, le Tracteur compte, également, la présidence d’un autre club de 1er division : le Chabab Rif Al Hoceima dirigé par Ilias EL Omari. Il est un des hommes forts au sein du PAM puisqu'il est, officiellement, le n°2 de la formation.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com