Menu

Sport Publié

Chamakh : Laurent Blanc créera un nouvel état d'esprit

Consultant pour TF1 lors du dernier match de l'équipe de France au mondial en Afrique du Sud, l'international marocain s'est exprimé sur l'avenir des Bleus avec le nouvel entraîneur, Laurent Blanc. Selon Chamakh, Laurent Blanc a «beaucoup à faire», mais il aurait prouvé qu'il sait trouver «les mots pour que tout se passe bien».

Temps de lecture: 2'
source: sudouest.fr

Les déboires de l'équipe de France de football en Afrique du Sud ont suscité un véritable tollé de commentaires, dans les médias, mais aussi de la part de stars, et d'amis des joueurs (comme Jamel Debbouze). Les plus hautes sphères politiques françaises s'inquiétaient et se consultaient sur cette équipe des Bleus. Ainsi, selon RMC, Thierry Henri serait même invité à l'Elysée jeudi, 24 juin, pour s'entretenir personnellement avec le président de la République. Avant ce dernier, la ministre des sports, Roselyne Bachelot, a également tenu à s'exprimer sur cette affaire. Elle aurait même pris le chapeau de conseillère pédagogique des Bleus. Expliquant aux joueurs, avant leur dernier match, qu'ils avaient déclenché un «désastre moral», elle voulait qu'ils se battent lors de la rencontre contre l'Afrique du Sud. «Et je leur ai répété, en regardant chacun dans les yeux: 'Comment voulez-vous qu'on se souvienne de vous?'», a expliqué la ministre.

Bel essai pour motiver l'équipe, mais comme l'a sèchement  remarqué après le dernier match, l'international marocain, Marouane Chamakh : «il n’y a pas eu de miracle». L'attaquant des Lions d'Atlas, qui vient de signer un contrat avec Arsenal, est consultant de la chaîne TF1 pour la coupe du monde de football, faisant partie d'une impressionnante équipe avec notamment Fabien Barthez, Didier Drogba, Arsène Wenger, Jean-Michel Larqué, Bixente Lizarazu et Frank Leboeuf.

Mardi 22 juin, Chamakh commentait la rencontre France – Afrique du Sud. Evoquant la malchance de son ex-coéquipier Yoann Gurcoufff, sorti sur carton rouge, il expliquait que Gurcouff «était un peu déçu mais il n’était pas abattu.» Il aurait trouvé le carton rouge sévère, mais «il savait que c’était quasiment impossible de se qualifier.»

Concernant l'avenir de l'équipe de France, Gurcouff serait «content» de retrouver, en Laurent Blanc, «un sélectionneur qu'il connait, ainsi que son adjoint.» Chamakh, sans se prononcer directement sur le conflit entre équipe, sélectionneur et fédération, rejoignait son ami sur ce point. Il expliquait l'importance d'aller au devant, de reconstruire. Connaissant Laurent Blanc et sa manière de travailler aux Girondins de Bordeaux, Chamakh semblait confiant. Le sélectionneur «a beaucoup à faire», estimait-il. «Il a su créer un état d’esprit à Bordeaux.» De l'avis de Chamakh, «il en fera de même en équipe de France.» Et, chose importante, «il a su prouver en tant qu’entraîneur et joueur qu’il avait l’expérience et surtout les mots pour que tout se passe bien». Choses qui vraisemblablement semblaient manquer à celui qui est désormais le prédécesseur de Laurent Blanc, Raymond Domenech.

Décès de l'équipe de France?

Petit bonus concernant l'histoire de l'équipe de France en Afrique du Sud : un avis de décès publié par un internaute ('justicier') en commentant la dernière (non-)action de Raymond Domenech qui refusait de serrer la main à l'entraîneur adverse.

 

La Fédération Française de Football a le regret de vous faire part du décès de l'équipe de France, jeudi 17 juin 2010 à 22h32 au stade de Polokwane, des suites d'une longue maladie. Après 2 ans de souffrance le patient a succombé à une Raymondite aiguë qui a provoquée malaises, vomissements, douleurs. Les obsèques ont eu lieu ce mardi 22 juin au Free State Stadium de Bloemfontein par l'archevêque des Bafanas Bafanas. Une minute sans vuvuzelas a été respectée au début de la cérémonie. Pour ceux qui le souhaitent un soutient psychologique est proposé au café Zaman par Mlle Zahia, psychologue sportive. Sincères condoléances

Source: http://maliweb.net/category.php?NID=62213&intr


affaire équipe de France
Auteur : ndiayemat
Date : le 23 juin 2010 à 17h12
Au vu des résultats de la sélection, c'est décevant mais au vu des comportements c'est plus que lamentable, je pense qu'avec les changements qui vont nécessairement s'opérer au niveau fédéral, il serait impératif de définir un code de conduite que tout joueur appelé en sélection doit signé et que cela soit un préalable à toute sélection.
C'est dommage de voir des gens mis dans conditions enviables par rapport aux autres, ils doivent pubiquement présenter des excuses au peuple français et aux supporters des bleus à travers la planète toute entière. Laurent BLANC a mille chances de réussir, pour avoir été champion du monde 1998 avec les bleus donc, il n'aura aucun complexe devant n'importe quel joueur sélectionné en équipe de France. Ce qui n'est pas le cas de DOMENECH, les gosses n'ont aucune considération pour lui.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com