Menu

Politique Publié

France : Quelle mouche a piqué Eric Besson ?

Après l'argent pour les investisseurs MRE au Maroc, le ministre français de l’Immigration, Eric Besson, veut encore donner un coup de pouce aux immigrés. Le gouvernement et le ministère de l'Immigration ont-ils enfin compris qu'ils étaient allez trop loin dans la chasse aux immigrés ? La claque des régionales a-t-elle réveillé Nicolas Sarkozy de son long rêve «immigration zéro», «la France tu l'aimes ou tu la quittes»... ? Besson a encore attelé son cheval cette semaine pour inciter les Français à recruter davantage d’immigrés.

Temps de lecture: 2'
DR

Eric Besson est-il un ministre mi-ange, mi-démon ? Le successeur de Brice Hortefeux est en effet l’auteur d’un texte de loi très controversé car très restrictif à l’égard des sans papiers. Ce projet de loi présenté en Conseil des ministres le 31 mars dernier, devrait être dévoilé devant les députés en septembre prochain. Mais avant, la résistance s’organise contre cette loi Besson. Du côté 'ange', le natif de Marrakech est à l’origine des démarches pour faire baisser le coût des transferts d’argent des immigrés. Une baisse devenue réalité depuis peu, chez Western Union. Auparavant il avait encouragé la création d’entreprise au Maroc par des MRE avec la signature d’une déclaration franco-marocaine.

Le ministre semble ne pas encore être  satisfait. Son emploi du temps de cette semaine, d’après le quotidien économique Les Echos, est très chargé. Et pour cause. Hier lundi, Besson a signé un accord-cadre avec le groupe de distribution, Casino. L’accord-cadre porte sur la facilitation du recrutement des immigrés légalement résidant en France depuis moins de cinq ans. Le taux de chômage des immigrés, surtout les extra-européens, serait deux fois plus élevé que celui des Français. Dans le cadre de la convention, l'un des plus grands distributeurs français, s’engage – sans objectif chiffré précise-t-on de même source – à embaucher en priorité les candidats qui lui seront recommandés par l'Office français pour l'immigration et l'intégration (OFII) et à leur assurer une formation spécifique à ses métiers.

Notons que les métiers du groupe Casino étant limités surtout à la logistique, il ne faudrait pas attendre un miracle de cet accord, qui, de plus, est à une phase d’essai. «Pour l'instant, il s'agit d'une expérimentation, à l'image de celle que nous avons déjà signé avec le groupe de BTP Vinci l'an passé, et qui devra faire l'objet d'une évaluation», indique aux Echos, Frédéric Viel, directeur de l'accueil et de l'intégration de l'OFII.

Après la proposition quelque peu ridicule d'offrir 1000 euros à chaque MRE qui déciderait d'ouvrir une entreprise au Maroc, M.Besson tente donc de nouveau à dorer son image d'ange des immigrés en France. Espérons pour les concernés que l'initiative portera plus de fruits.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com