Menu

Politique Publié

Légalisation de la culture du cannabis : la proposition de loi de l’Istiqlal menacée par le PJD

L’Istiqlal souhaite une légalisation de la culture du kif mais sa proposition de loi risque d’être rejetée au parlement. En effet, le PJD est contre et les autres partis de la majorité gouvernementale, qui ont des assises au Nord-Est du royaume, craignent que l’initiative des amis de Hamid Chabat ne soit juste une carte électorale à seulement une année de l’échéance des communales de 2015.

Temps de lecture: 2'
La légalisation de la culture du cannabis mal partie / DR

La proposition de loi, déposée par l’Istiqlal à la Chambre des représentants, visant la légalisation de la culture du kif est menacée en premier lieu par le PJD. Les islamistes se préparent à voter contre le texte du groupe de la Balance. La tactique des «frères» de Benkirane est simple : venir, le jour du vote, en nombre assez important pour enterrer l’initiative de leurs ennemis istiqlaliens. Et sur le point de la discipline et du respect des ordres de leur hiérarchie, les PJDistes ont une nette et confortable longueur d’avance sur les élus des autres formations politiques.

L’Istiqlal demande le soutien de la majorité et de l’opposition

Parfaitement conscient de ce rapport de force en sa défaveur, Noureddine Moudiane, le président du groupe du PI, a demandé aux membres de ladite commission de soutenir la proposition de loi élaborée par son parti. Un appel qui a peu de chance d’être entendu, notamment de la part des groupes de la majorité gouvernementale. Le PPS, le MP, le RNI ne sont guère convaincus de l’utilité d'adopter un texte légalisant la culture du cannabis, même si il ne concernerait que la région déjà autorisée par le Dahir royal de 1917, à savoir Ketama et ses environs. Une autorisation, toutefois conditionnée en son temps, par la vente exclusive du produit à la société Régie Tabac.

Ces formations, au même titre que le PJD, ne souhaitent pas accorder aux itstiqlaliens une opportunité d’asseoir leur popularité dans le Nord-Est du royaume à quelques mois de l’échéance des prochaines élections communales, prévu au printemps 2015. Ce sont ces calculs politiques qui seront, à coup sûr, à l’origine de l’échec de cette initiative.

Le PAM en concurrence avec l'Istiqlal sur le kif

Et les partis de la majorité ne seront pas seuls à vouloir barrer la route au texte du PI. Le PAM, pourtant dansl’opposition, n’est pas sur la même longueur d’onde que les amis de Hamid Chabat. Le parti du Tracteur ne voit pas d’un bon œil la mobilisation des istiqlaliens alors même que les PAMistes se considèrent comme les premiers à avoir soulevé ce dossier lors d’une journée d’étude, organisée le 11 décembre dernier.

En réalité, les deux partis se livrent une concurrence sur cette question. Les deux ont présenté les mêmes propositions de loi : en demandant la légalisation de la culture du kif et une autre sollicitant la grâce aux milliers d’agriculteurs de la plante. La question maintenant et de savoir qui en récoltera les fruits ?

Ramadan et JWANATES: Quel melange heterogene, Yarabi Salama
Auteur : Winakh_Tinakh
Date : le 07 juin 2014 à 15h14
Avant de commenter sur un sujet si epineux Komme Kiph, je veut bien, BIEN LIRE ET COMPRENDRE le maudit PROJETde LWA.En attendant je vais faire mes prieres, a ma phasson. Projet de loi introduit par, j'ai oublie le nom des party comme FICHTA

Pourqoui KHENIFRA n'a pas une Fuck-Ulty?

Chanson Dedier au PCM (pauvre citoyen Marocain) ....... Avec amour et RAMADAN MOUBARAK SAID

http://www.youtube.com/watch?v=GzBsiR2kC2Q

QUE DIEU PROTEGE LABLADE-TAMAZIGHTE
la bonne approche
Auteur : participant
Date : le 07 juin 2014 à 10h39
il faut sortir de ce débat : légaliser ou pas ? On tourne en rond depuis des années..

La bonne approche est de s'occuper d'abord de ces régions les plus pauvres du Maroc en lançant un grand projet de mise à niveau ,que le Roi amnistie les dizaines de milliers de citoyens vivants cachés dans ces villages....
et enfin qu'on lance une vraie réflexion scientifique et juridique sur ce produit et ses dérivés tout en observant à la loupe les expériences des autres.
Commençons par l'humain, le reste on verra.
Légaliser serait contre productif
Auteur : MoroccanPatriots
Date : le 06 juin 2014 à 19h38
A qui profiterais le crime si on légaliserait le cannabis ?

Seulement à l'Etat qui empochera la mise pendant que le cannabis poursuivra avec ses complices (jeux d'argent alcool tabac) son projet de destruction de la cohésion sociale de valeurs morales de la société marocaine en premier lieu les plus défavorisé pas les enfants de Sa Majesté qui se biberonné à la culture à l'intruction à la religion et au sport pour avoir un belle avenir.

Oui cadeau aux Rifains de l'Istiqlal et le PAM,barons sous l'immunité parlemantaire.
Auteur : pouic2011
Date : le 06 juin 2014 à 19h23



Kettama,c'est le Rif,Bab Berred,c'est le Rif,Ghmara c'est le Rif,Bni Ahmed C'est le Rif,Chefchaouen c'est le Rif,Ouezzane c'est le Rif......etc...

Ve revoir ta géographie et bien te renseigner,les rifains exploitent les Djebbalas petits producteurs sous l'égide d'El MAKHZEN "L'Istiqlal et le PAM".......

Si je me trompe dans mes propos;faites-le savoir.

A bon entendeur cela fait 60 ans que ça dure et LES BARONS NE SONT PAS À MEDELLIN MAIS BIEN AU PARLEMENT SOUS L'ÉGIDE DE S.M.
arrêter l'hypocrisie !
Auteur : sarafanxxl
Date : le 06 juin 2014 à 12h24
les marocains du nord,dont la terre ne produit que le cannabis,n'ont d'autres alternatives que cette culture.
et ils n'en tirent que tres peu de profits.
ceux qui crient au scandale,c'est eux qui en tirent le plus grand profit.ce n'est rien d'autre que de l'hypocrisie.
je suis pour la légalisation de sa culture.de son éxportation.mais pas pour sa consommation locale.

l'algerie,premier producteur mondial des psychotropes,
favorise et encourage son exportation vers le maroc.
et tout le Maghreb .mais lutte contre sa consommation a l'interieur de son territoire.et par la même reproche au maroc la culture du kif.
l'hypocrisie a des limites
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com