Menu

Politique Publié

Espagne/ voile intégral: Lérida l’interdit, d’autres villes lancent le débat

L’interdiction du port du voile intégral prend de l’ampleur dans la communauté autonome espagnole de Catalogne. Après Lérida au nord-est, plusieurs autres villes catalanes envisagent d’interdire le port du voile intégral dans leur espace public, ont rapporté, mercredi, plusieurs journaux espagnols.

Temps de lecture: 2'
Femmes portant le voile à Lérida, El Pais

La ville de Lérida avait envisagé à la mi-mai, de se pencher sur l’interdiction du voile intégral. Elle n’a pas perdu de temps, puisqu’elle est devenue la première ville d’Espagne, le 28 mai, à bannir burqa et niqab ou tout autre vêtement qui couvre entièrement le visage d'une personne. Cette interdiction est effective dans les édifices publics et installations municipales (civiques, éducatives, culturelles et sportives). La municipalité qui n’a pas statué sur l’utilisation de ces vêtements dans l'espace public, a cependant demandé au gouvernement et à la Generalitat de légiférer sur cette question.

La Catalogne passe doucement à la vitesse supérieure pour la prohibition du voile intégral. «La croisade des partis politiques contre la Burqa s'étend en Catalogne face à la perplexité des musulmans qui ne comprennent pas l'engagement de certains groupes de vouloir l’éradiquer», écrivait mercredi, le quotidien El Pais. Cette extension de la «lutte» contre le voile intégral se manifeste avec l’ouverture prochaine des débats dans six municipalités de la région, a ajouté El Pais. Il s’agit des communes de Cervera et Tárrega (province de Lérida), Tarragone, Reus, Cunit et El Vendrell (province de Tarragone).

Le journal catalan La Vanguardia a révélé pour sa part, l’élaboration des textes à Cervera, El Vendrell, Reus, Tarragone et Tárrega par le parti d'opposition Parti populaire (PP), par les nationalistes de Convergència i Unió (CiU) ou encore par le petit parti d'extrême droite Partit per Cataluna.

Quant à Cunit, elle semblait être en avance par rapport aux autres, car sa mairesse socialiste, Judith Alberich, devait présenter mercredi une motion devant son conseil pour interdire le port du voile intégral dans les édifices municipaux. L’élue qui est également sénatrice, projette de présenter une motion au Sénat afin de «poser le problème de l'interdiction du voile intégral en Espagne», selon La Vanguardia. La problématique «doit s'étendre à toute la Catalogne et au reste de l'Etat», a précisé l'élue socialiste. Comme Cunit, Reus et Tarragone souhaitent l’intervention du gouvernement pour règlementer le port du voile dans les lieux publics. 

Les choses devraient aller vite aussi à El Vendrell,  une municipalité qui a été le théâtre d’affrontements entre immigrés et Espagnols, et où 17% de la population est immigrée. Les nationalistes qui dirigent la commune ont déjà eu le soutien de l'extrême-droite de Josep Anglada.

L’interdiction du voile intégral alimente le débat dans des pays européens, comme la France et la Belgique. Mais en Espagne, les yeux tournés vers ailleurs, a en croire la secrétaire d'Etat à l'Immigration et l'Emigration, Anna Terrón i Cusí. «Le gouvernement cherche à se concentrer sur les problèmes réels» alors que les interdictions en Catalogne relève d'une «peur diffuse face à la différence».

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com