Menu

Politique Publié

Flottille de la liberté : Les Marocains évacués vers la Jordanie

L’armée israélienne a attaqué tôt lundi matin, la «Flottille de la liberté» pour Gaza, à bord de laquelle il y avait 700 militants internationaux et qui convoyaient 10 000 tonnes d’aides. Au lendemain de cette agression, Israël a commencé les expulsions des passagers du convoi humanitaire. Les sept Marocains qui participaient seraient évacués rapidement en Jordanie.

Temps de lecture: 1'
Un bateau du convoi intercepté au large du port d'Ashdod, AFP

«Dès l'annonce de l'agression inacceptable de l'armée israélienne contre la flottille humanitaire, le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération (MAEC) a mené les investigations nécessaires et les contacts appropriés pour identifier les citoyens marocains qui participaient à cette action humanitaire et leur porter assistance», indique ce mardi un communiqué du MAEC, relayé par la MAP.

«Cette action a conduit à l'identification de sept citoyens marocains, parmi de nombreuses autres nationalités, qui ont été débarqués par les autorités israéliennes. Ils seront tous incessamment évacués sur Amman, grâce à la coopération entre les deux Royaumes frères du Maroc et de Jordanie en vue de retourner dans leur pays», ajoute le communiqué.

Selon l’AFP, citant la radio publique israélienne, quelque 480 personnes sont détenues dans une prison d’Ashdod, à 35 km sud de Tel Aviv, alors que 48 autres ont déjà été envoyés à l'aéroport Ben Gurion pour être renvoyés vers leur pays d'origine. De même, 45 blessés, des Turcs pour la plupart et 6 éléments de Tsahal étaient hospitalisés.

Des soldats israéliens ont attaqué lundi, la flottille de la paix qui se dirigeait vers la Bande Gaza. L’assaut a été dénoncé par le Maroc mais aussi dans le monde entier. Environ 2 000 personnes ont manifesté dans la journée du lundi à Rabat contre cette attaque israélienne.

Le nombre de victime reste incertain. Les médias évoquaient 19 morts, alors que le nombre donné par l'armée est passé de 9 à 10 personnes tuées. L’armée israélienne utilisait un bouclier électronique pour empêcher la diffusion d’informations concernant l’attaque.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com