Menu

Politique Publié

Vu du Maroc: L’interdiction de la burqa en France

Le débat sur l’interdiction du voile intégral en France est diversement interprété dans le monde arabo-musulman. Au Maroc, le ministre des Habous et des affaires Islamiques, Ahmed Taoufiq, a déclaré dimanche à l’AFP, qu’il faut passer par l’éducation pour faire comprendre que porter la burqa «n'est pas obligatoire» dans l'islam.

Temps de lecture: 2'
Femmes en burqa à Montreuil, AFP

Tout en précisant qu’il s’exprimait à titre personnel, le ministre historien a estimé que la burqa est «un phénomène marginal», qui, de ce fait, ne devait pas être interprêté comme «un problème de société». Selon lui, le voile intégral ne fait pas partie des obligations de la religion musulmane. «Il faut se méfier des comportements qui cachent des expressions politiques et sociales et qui utilisent un référentiel religieux qui n'a rien de principal par rapport aux fondements et aux priorités prescrits par l'islam», a-t-il précisé.

L’ancien directeur de l'Institut d'études africaines (IEA) de Rabat et de la Bibliothèque nationale du Maroc a estimé qu’«une femme est libre de se comporter comme elle veut» tant que c'est «d'une manière pudique». Il a même ajouté qu'au pèlerinage à la Mecque «les femmes ne se couvrent pas le visage».

A l’instar d’Ahmed Taoufiq, d’autres personnalités ont exprimé leur position concernant la question de l’interdiction de la burqa. Dans des propos rapportés par l’AFP la semaine dernière, la militante associative et des droits humains, Latifa Jbabdi, a soutenu l’interdiction du voile intégral «aussi bien France qu’au Maroc», «parce qu'il est humiliant pour les femmes». La ministre du Développement social, de la famille et de la solidarité, Nouzha Skalli, a quant à elle, temporisé. Elle s’est félicitée de la tenue d’un débat, et a jouté que «la burqa n'est pas une obligation religieuse».

D’autres analyses ont été faites par le politologue et spécialiste des courants islamistes,  Mohamed Darif,  et par le président du conseil régional des Oulémas d'Oujda, Mohamed Benhazama. Pour le premier, «si les autorités françaises considèrent le voile islamique comme un signe politique, et c'est le cas, elles ont le droit de gérer souverainement leur espace politique». Quant au second, il a reconnu le droit des Français de «gérer souverainement la diversité culturelle» mais s’interroge si «on demande aux Français qui visitent les pays musulmans de s'habiller de telle ou telle manière?»

sur quelle planète vis-tu toi
Auteur : behi.lebegut07
Date : le 04 octobre 2010 à 15h54
au maroc les gouvernants sont des gents érudits et ils ont le savoir et les compétence,et ce n'est pas des enturbannés ayant psalmodier le coran toute une sainte vie qui vont donner des leçons ,on a vu ce qu'ils sont capables de faire dans d'autres pays ( merci c'est composé de 5 lettres aussi( comme Félicie )
du vent je m'engage a leur fournir le tiket
Auteur : behi.lebegut07
Date : le 04 octobre 2010 à 13h27
entièrement d'accord avec toi ,je leur souhaite bon voyage et qu'ils restent , salut a toi
pas de rapport,
Auteur : behi.lebegut07
Date : le 04 octobre 2010 à 11h09
tu saute du coq a l’âne, les lieux pornographique ( c'est le privé , alors que la burka c'est public, you get it ,si 1 jour on te ramasse a la petite cuillère , il sera trop tard pour que tu pige!!!!!
burka =danger( sécurité avant)
Auteur : behi.lebegut07
Date : le 04 octobre 2010 à 11h02
salut, si tu trouve que les femmes burkadés et voilés sont plus dignes d'être musulmanes , c'est revenir a l'age de la pierre, je suis pour que la femmes puisse bossés ,conduire, , infermiere , policiere docteurece pelote , pas pour la rendre noire comme 1 corbeau , et si tu trouve que les pays qui traitent les femmes de la sorte sont mieux que le maroc , personne t’empêcher de partir pour voir ailleurs je pense que ta maman tes soeurs et tes filles te suivrons celà fera de la place pour mieux respirer ,hi,
asba7a al7a9u batilane!
Auteur : i7i7iman
Date : le 05 juin 2010 à 23h08
C'est abusé! ce sont des lèche-bottes pour leurs maîtres européens!
LA3NATOU ALLAHI 3ALA ALMOUNAFI9INE!
Qt à Latifa Lbabdi, elle a brillé par son ignorance en ce qui concerne l'image humiliante de la femme ; pour qu'elle apprenne à réfléchir un peu, je lui pose la question : Entre une femme qui porte la "burqa" et celle qui joue dans des films pornographiques, lequel de ces deux cas dégage une image humiliante, dégradante...... de la femme, et au service de l'homme et de ses fantasmes ?
Et j'aimerais bien qu'elle réponde cette militante des droits de l'"homme" et non l'Homme vue sa position ?
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com