Menu

Politique Publié

Immigration irrégulière : La collaboration marocaine chaleureusement saluée par le ministre espagnol de l'Intérieur

L’aide du Maroc à l’Espagne dans la lutte contre l’immigration irrégulière est si précieuse pour le royaume ibérique que ce dernier ne cesse d’exprimer sa gratitude envers son voisin chérifien. Après de récents remerciements publics adressés au Maroc, le ministre espagnol des Affaires extérieures se fait porte-parole du gouvernement pour réitérer sa gratitude. La construction à Nador d’une barrière armée de lames en cause. 

Temps de lecture: 2'
Jorge Fernandez Diaz, ministre de l'Intérieur espagnol / DR

S’adressant à la presse lors d’une visite en Catalogne pour la campagne européenne, le ministre espagnol des Affaires étrangères, Jorge Fernandez Diaz, n’a pu s’empêcher d’évoquer le sujet omniprésent dans les médias ibériques, à savoir, l’immigration irrégulière. Il a, à cet effet, remercié le Maroc pour sa collaboration, faisant allusion à la construction d’une barrière armée de lames à Nador afin d’empêcher les assauts de migrants vers Melilla, rapporte Reuters. D’après lui, le gouvernement espagnol «est conscient» de cet effort.

En effet, face au manque des moyens financiers et l’aide européenne qui tarde à lui être attribuée, l’Espagne n’a eu qu’une seule option pour freiner les flux migratoires sur son territoire : demander l’aide du Maroc. Une aide à laquelle le royaume chérifien se montre toujours disposé à fournir. Et ce au prix, parfois, de nombreuses critiques émanant des deux royaumes, comme c'est d'ailleurs le cas actuellement au Maroc concernant les travaux de Nador, dénoncés par l'Association Rif des droits de l'homme.

Au départ, la collaboration consistait juste de repêcher les migrants dans les eaux marocaines et les ramener sur le territoire national. Par la suite, les autorités marocaines sont passées à la vitesse supérieure en renforçant la présence militaire dans les zones environnant les frontières du Maroc avec Ceuta et Melilla. Les assauts des migrants se faisant toujours de plus en plus fréquents et massifs, Rabat a entrepris des travaux pour le renforcement de la frontière. Fin Mars, les forces marocaines sont allées jusqu’à entrer à Melilla pour chasser les migrants qui restaient crampés aux fils barbelés de la clôture frontalière. L’action a été fortement critiquée en Espagne, mais puisque le gouvernement Rajoy y avait donné son feu vert, il s’est opposé à toute ouverture d’enquête.

Rabat, toujours entre discrétion et déni

C’est la deuxième fois que Jorge Fernandez Diaz «salue l’effort» du Maroc dans la lutte contre l’immigration irrégulière en Espagne. En mars dernier, alors que les multiples entrées de migrants à Melilla avaient été freinées par les forces marocaines, il s’était exprimé au même moment que le président de la ville autonome, Juan José Imbroda.

Il faut dire qu’au Maroc, le gouvernement se fait très discret sur le dossier de la lutte contre l’immigration irrégulière vers l’Espagne. Et le fait est que le gouvernement veut faire croire aux citoyens qu’il n’est pas le gendarme de l’Europe, comme l’avait affirmé le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane. Pourtant, Les faits parlent d’eux-mêmes. Actuellement, le grand débat porte sur la réadmission systématique des migrants arrivés en Espagne par le Maroc. Le quotidien espagnol El Pais révélait, début avril, que Rabat serait prêt à accepter cette concession si Madrid lui verse des finances plus importantes. Une commission mixte avait été formée pour fixer les règles de cette réadmission, mais le contenu de ses rencontres est resté secret.

...
Auteur : Chamalman
Date : le 14 mai 2014 à 04h47
Si les "chamalmans" étaient comme tu le prétend, il n'y aurait pas de rif marocain, la traîtrise tout le monde sais d'où elle vient. Contente toi d'accueillir chaleureusement les touristes. Un soufrire c'est un soufrir même après plusieurs génération. Étrange ses indigènes... Moi m'a terre elle sera pas souillée jusqu'à la fin des temps. C'est a cause des gens comme toi que le Maroc va mal et si les gens n'étaient pas intelligent tu aurais eu pire qu'un polizario dans le nord et le Maroc se limiterai a rabat agadir marakech. Prend ses gens en charge chez et assume tes convictions par des actes, moi j'ai les miens. Tu doit t'habituer a vivre en "démocratie" et respecter le point de vue de chacun.
Hassan 2 , lui vous connaisait bien les chamalmans
Auteur : banou el hellel
Date : le 14 mai 2014 à 00h34
Un jour dans une mosquée de Farciennes à Charleroi un chamalman de Nador a déclaré , je préfère que ma fille épouse un juif qu'un arabe .

Deux raciste envers les juifs et envers les arabes .

Chez les chamalmans le racisme est une tradition , même entre eux .
....
Auteur : Chamalman
Date : le 13 mai 2014 à 19h02
Moi c'est pas mes frères. Honte de laisser passer des fugitifs? Vous êtes drôles les marocains là! La loi, c'est la loi. Personnes ne les a invités. Apartir du moment ou vois être rentrer illégalement dans une pays étranger vous êtes hors la loi point.
Le Maroc est il devenu , un pays collabo
Auteur : banou el hellel
Date : le 13 mai 2014 à 08h46
Les Africains subsahariens sont nos frères , l'Espagne n'a qu'à libéré Ceuta et Melilla , et ses problèmes d'immigrations s'arrêteront automatiquement , puisque les subsahariens dès qu'ils sont à Melilla ou Ceuta ils sont en Europe , c'est Melilla et Ceuta retourne au Maroc , ces deux ville seront Africain au lieu d'être Européen .
Une chose à dire :
Auteur : Kitsunex9
Date : le 12 mai 2014 à 23h29
La Honte.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com